Eglise catholique de Martinique
http://martinique.catholique.fr/en-avant

En avant !

C’est la rentrée !!... La rentrée, c’est le moment où des milliers de jeunes, de parents, de professeurs et d’éducateurs redémarrent une nouvelle activité, se retrouvent dans les rues aux mêmes heures et, surtout, se tournent vers l’avenir. On pourrait penser que, en dehors de ceux qui sont touchés directement par le rythme scolaire, la rentrée ne veut rien dire du tout… Mais nous voyons bien que nous sommes quasiment tous influencés, on pourrait même dire « concernés », par ce moment particulier.


C’est la rentrée : notre petite « cigale » intérieure s’arrête de chanter et notre « fourmi » recommence à travailler, à bâtir, à faire des projets. (Vous vous souvenez de cette fable de La Fontaine qui nous parle de « la cigale-ayant-chanté-tout-l ’été qui alla crier famine chez une fourmi, sa voisine »). En fait, chacun de nous est un peu « fourmi travailleuse » et un peu « cigale insouciante ». Un chrétien est quelqu’un qui n’oppose pas, dans sa vie personnelle, la cigale à la fourmi. Il sait être un peu des deux au bon moment ! Et là, c’est le moment de rentrer !

C’est donc la rentrée !!... Enfin…pour ceux qui sont sortis ! Car pour rentrer, il faut savoir être cigale, se reposer, se détendre et prendre la vie du bon côté. Le démon a été très fort lorsqu’il a transformé des classes d’âge entières en groupes d’hyperactifs. Toute une génération piégée par ses emails, ses Smartphones, tablettes, 4G, wifi et Bluetooth et qui n’arrive plus à décrocher. Une génération droguée au travail, au travail pour le travail, au travail pour survivre, pour exister... Une génération inquiète qui fonce tête baissée, sans regarder ni à droite ni à gauche, et surtout pas en-haut vers le ciel. Une génération qui fonce dans le mur à coup de drogues fortes et d’anxiolytiques… Pour ceux-là, l’idéal de la fourmi est devenu une idole. Dans nos villes et même nos campagnes, une grosse fourmi a été érigée à la place du veau d’or, mais le résultat est le même, en plus effrayant même !

Le chrétien doit donc savoir être une cigale, savoir lever les yeux vers le ciel, s’arrêter et louer le Créateur, lui rendre grâce pour le travail accompli et pour les fruits récoltés… Il sait, en un mot, imiter son créateur qui s’est reposé pour contempler son œuvre. Rentrer, c’est aussi prévoir de célébrer chaque Dimanche l’œuvre de Dieu dans nos vies et dans le monde, et choisir déjà le moment d’une bonne retraite spirituelle dans l’année.

Mais le chrétien est aussi une fourmi qui sait qu’il y a un temps pour tout. Un temps pour se reposer, un temps pour travailler. Quand arrive le temps de s’engager, de prendre des responsabilités, de se mouiller, les chants de la cigale n’ont plus cours ! Là-aussi, le Prince-de-la-société-du-profit a frappé très fort lorsqu’il a exclu du monde du travail des milliers d’hommes et femmes en pleine vitalité. Lorsqu’il a fait croire à des personnes pleines de ressources que, leur carrière étant terminée, il n’y avait pas d’autre place pour elles dans la société que devant leur petit écran à regarder des émissions idiotes. Lorsqu’il a fait croire à des milliers de jeunes qu’ils n’avaient aucun avenir dans ce monde…

Rentrer est un acte d’Espérance ! C’est se tourner vers l’avenir en faisant confiance à soi-même, au monde et à Dieu. L’Espérance est le plus grand des trésors aujourd’hui. Le manque d’Espérance de notre monde est la cause de tant de déprime, tant de déchirement, tant de violence, tant d’avortements, tant de suicides… Or l’Espérance, c’est la richesse de l’Eglise et des croyants : malgré toutes nos misères (économique, physique ou même morale), nous gardons confiance et investissons nos forces dans le projet de Dieu. Nous n’avons que cinq pains et deux poissons, mais nous sommes suffisamment motivés (mis-en-mouvement) pour vouloir nourrir toute une foule. Le monde nous propose d’être riches, égoïstes et inquiets ; l’Eglise nous donne d’être pauvres, généreux et confiants. Il faut choisir entre les deux. Ainsi, toute personne de bonne volonté qui choisit de rentrer », c’est-à-dire de servir, de s’engager, de se donner, de bâtir un monde nouveau, entre dans la joie de Dieu !

Frères et sœurs, votre Eglise vous offre d’œuvrer pour le Royaume de Dieu en ce monde. En cette rentrée, nous avons besoin urgemment de serviteurs. C’est pourquoi je lance un appel à tous : rentrez !!
Rentrez dans les mouvements de spiritualité et d’action catholique, rentrez dans les groupes de louange et de prière, rentrez au service bénévole du secrétariat paroissial pour accueillir, rentrez dans les équipes liturgiques et les chorales, rentrez dans la pastorale de la santé au service des malades et des souffrants, rentrez dans les équipes d’animation du catéchisme, rentrez dans l’accompagnement des catéchumènes, rentrez dans l’équipe de nettoyage de votre église, rentrez dans les cycles de formation, rentrez dans l’animation des mouvements de jeunes, rentrez dans les associations au service des plus pauvres, rentrez au séminaire, rentrez au couvent… bref, comme disait saint Jean Paul II : entrez dans l’Espérance !

+ David Macaire
Archevêque de Saint-Pierre et Fort-de-France

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour