Eglise catholique de Martinique
http://martinique.catholique.fr/je-vous-envoie

Je vous envoie

Le soir de sa Résurrection, Jésus, apparaissant à ses disciples rassemblés dans un local dont ils avaient verrouillé les portes par crainte des Juifs, leur dit : La paix soit avec vous. Comme le Père m’a envoyé, à mon tour je vous envoie.


Où les envoyait-il ? Et pour faire quoi ?

"Envoyé" se dit "missus" en latin. Participe passé du verbe "mittere", il a aussi donné naissance au mot "mission".
La Journée Missionnaire Mondiale célébrée ce dimanche 20 octobre a pour but de rappeler à tous les chrétiens qu’ils sont et doivent être des envoyés de Jésus Christ. Mais, encore une fois, ils doivent être envoyés où et pour quoi ?

Les Actes des Apôtres, dont les exégètes attribuent la paternité à saint Luc et considèrent ce livre comme étant la deuxième partie de son Évangile, répondent à cette double question. Ils nous apprennent qu’à la veille de l’Ascension, Jésus dit à ses disciples : Vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre (Actes des Apôtres 1,8).

Que les disciples de Jésus soient ses témoins, c’est ce que le Christ attend d’eux et c’est la mission qu’il leur a confiée et qu’il leur demande d’exercer partout dans le monde.

Le mot "témoin" se dit en grec "martus". Il est à l’origine du mot français "martyr" qui définit une personne qui est restée attachée au Christ au prix de sa vie.

Dans l’Église catholique, sont dits "martyrs" les chrétiens qui ont versé leur sang pour le Christ en préférant subir les morts les plus cruelles plutôt que de le renier.

Être ses martyrs est la mission que le Christ a confiée à tous ceux et toutes celles qui croient en lui et se disent ses disciples : être ses témoins jusqu’au don total de leur vie, partout dans le monde.

Cependant en quoi consiste "témoigner du Christ" ?

Autrefois, surtout à l’époque des persécutions, on n’avait guère l’embarras du choix pour répondre à cette question : les persécuteurs proposaient aux chrétiens la vie sauve s’ils reniaient le Christ et une mort précédée des plus incroyables tortures dans le cas contraire. Le choix à faire était clair et limpide. Très nombreux cependant ont été les chrétiens ayant choisi la fidélité au Christ.

De nos jours, les choix ne sont plus aussi évidents mais demeurent bien réels ; et c’est tous les jours que sont proposées aux chrétiens les occasions d’être martyrs, parfois sans le savoir.
Dans l’une de ses homélies sur le psaume 118, saint Ambroise écrit : "Tu étais tenté par l’esprit d’impureté ; mais par crainte du jugement futur tu as jugé qu’il ne fallait pas souiller la chasteté de l’esprit et du corps : tu es martyr du Christ. Tu étais tenté par l’esprit de lucre pour saisir la propriété d’un pauvre ou pour violer les droits d’une veuve sans défense ; mais, par la contemplation des préceptes divins, tu as jugé qu’il valait mieux porter secours que commettre une injustice : tu es témoin du Christ. En effet le Christ veut avoir de tels témoins".

A la suite de saint Ambroise, nous pourrions multiplier les exemples. Chaque fois que nous avons résisté aux tentations du monde pour suivre les commandements de Dieu et ce que le Christ nous demande, nous sommes des "martyrs" et des "témoins" du Christ.

Plus que jamais sans doute, le monde d’aujourd’hui a besoin de ces témoins qui ne se conforment pas aux goûts du temps et à la mode, quel que soit le domaine d’intervention dans lequel ils se trouvent, mais prennent pour référence le Christ Jésus et son enseignement.

Par exemple, en ce moment où la famille traditionnelle, fortement ébranlée depuis longtemps, se trouve remise en question par des lois nouvelles qui nient la tradition naturelle, vieille de milliers d’années, les chrétiens se doivent de rester fidèles au Christ venu confirmer la révélation divine. Ce faisant, ils sont témoins, mais aussi assument le risque d’être "martyrs" au sens courant du mot.

Tout homme ou toute femme choisissant de suivre vraiment le Christ aujourd’hui doit s’attendre à subir des sévices d’autant plus douloureux qu’ils sont sournois, déguisés et pernicieux. Cependant, c’est la volonté du Christ que ces disciples aillent partout porter sa Bonne Nouvelle et faire de l’humanité tout entière une grande famille, un peuple de frères.

Le Christ nous envoie, mais il ne nous laisse pas seuls. Il est avec nous jusqu’à la fin des temps. N’ayons pas peur d’être ses témoins.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour