Eglise catholique de Martinique
http://martinique.catholique.fr/l-appel-decisif-adresse-a-56
        L’Appel décisif adressé à 56 catéchumènes

L’Appel décisif adressé à 56 catéchumènes

Dimanche 22 février, premier dimanche de carême, Mgr Michel Méranville a adressé l’appel décisif aux catéchumènes qui seront baptisés lors de la nuit de Pâques, samedi 4 avril 2015, dans leur paroisse. Il en a été de même dans les diocèses du monde entier où de nombreux adultes ont choisi eux aussi de répondre à l’appel du Christ. Retrouvez le Mot de l’Evêque que Mgr Méranville a consacré à cet événement.


Ils étaient cinquante-six catéchumènes, rassemblés dans l’église d’Emmaüs,à Rivière-Roche, avec leurs parrains et marraines et leurs accompagnateurs, attendant que l’Evêque des lieux, en l’occurrence l’Archevêque Michel Méranville, leur adresse l’Appel décisif qui leur permettrait de prendre part de manière intensive, à la fête de Pâques, au cours de laquelle ils recevraient les trois sacrements de l’initiation chrétienne : le baptême, la confirmation et l’eucharistie.

Ils étaient donc réunis, non pour participer à une messe, c’est-à-dire une célébration eucharistique de la mort et de la Résurrection du Seigneur Jésus, invitant les participants à communier pour former un seul corps dont le Christ est la tête.

Il n’était pas question, en effet, de leur proposer l’Eucharistie, source et sommet de toute vie chrétienne, puisqu’ils n’avaient pas encore reçu le baptême, sacrement incontournable de la naissance à la vie chrétienne. Ils attendaient cependant une belle célébration de la Parole et un temps de prière ; et certains parmi eux murmuraient entre
eux : Au fait qu’est-ce que l’appel décisif ?

L’histoire humaine est ponctuée d’appels dont certains sont inoubliables. Les amoureux de la Bible se souviennent de l’appel de Dieu à Abraham. Les enfants du catéchisme eux, préfèrent se rappeler l’appel du petit Samuel. Quant à bon nombre de nos concitoyens, le mot appel évoque inévitablement celui du 18 juin 1940 par lequel le Général de Gaulle appelait la France à ne pas capituler !...

Il y a ainsi des appels à partir desquels le cours d’une vie n’est plus le même. Dieu appelle toujours, chacun chacune, par son nom, à tout moment, à sa manière. L’Appel décisif est celui que l’Evêque adresse aux candidats au baptême, au terme de leur catéchuménat.

Le catéchuménat est un mot dérivé d’un verbe grec Katekheo que l’on peut traduire par faire retentir aux oreilles, c’est-à-dire provoquer un écho. De ce verbe proviennent de nombreux mots de notre vocabulaire religieux tels : catéchèse, catéchisme, catéchumène…

Le catéchumène est une personne, homme ou femme, qui a entendu parler de Jésus-Christ, ou qui a lu un écrit le concernant… Cela a eu un écho en elle ou en lui qui lui a donné le désir de mieux connaître Jésus-Christ, sa vie et son message et même, de faire partie de ses disciples.

Etre disciple du Christ, c’est se mettre à son école, accepter de mourir à soi-même pour s’identifier à lui. Cela suppose un temps d’apprentissage assez long, et surtout, exige la conversion de toute sa vie qui n’est désormais plus centrée sur soi-même, mais sur le Christ qui devient pour le catéchumène le chemin, la vérité et la vie.

L’Appel décisif consiste, pour l’Evêque, à appeler par leur nom les candidats aux sacrements de l’initiation chrétienne jugés aptes par leurs parrains, marraines et accompagnateurs ayant cheminé avec eux pendant au moins deux ans.

L’Evêque procède à l’appel et à l’inscription dans un registre, des candidats retenus ou « élus », au cours de la célébration qui a lieu le premier dimanche de Carême. A partir de ce dimanche, les catéchumènes se préparent intensément à recevoir le baptême, la confirmation et l’eucharistie dans la nuit de Pâques qui célèbre la Résurrection du Seigneur Jésus, c’est-à-dire son passage de la mort à la vie, sa victoire sur le péché et sur le mal.

Pour soutenir l’effort des catéchumènes pendant leur marche vers Pâques qui durera quarante jours, l’Eglise invite ses fidèles déjà baptisés, à se joindre à eux dans le même souci d’attention au Seigneur qui leur demande de se convertir et de croire à l’Evangile, et avec la volonté de se laisser réconcilier avec Dieu, avec les hommes et avec eux-mêmes.

Ecoutons ces appels de Dieu qui peuvent changer radicalement notre vie comme ils l’ont fait pour de nombreux catéchumènes et réconcilions-nous, maintenant.

+ Michel Méranville,
Archevêque

En savoir +

Retrouvez ci-dessous le reportage photo du père Luc Philippon réalisé en l’église Emmaüs le 22 février.
Vous pouvez également regarder la vidéo de l’homélie de Mgr Méranville en vous rendant sur le site de la webtv de radio Saint Louis http://radiosaintlouis.com/webtv2/

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Retour sur évènements

Documents joints

  • ecrire a l'auteur Mgr Michel Méranville

    Archevêque émérite de Saint-Pierre et Fort-de-France
    Eglise catholique en Martinique
    5-7, rue du Père Pinchon BP 586
    F - 97207 Fort-de-France cedex
    Tél. +5965 96 63 70 70
    Fax : +5965 96 72 45 30

    site webMartinique.catholique.fr

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour