Eglise catholique de Martinique
http://martinique.catholique.fr/la-civilisation-de-l-amour-en-2281
        La Civilisation de l’Amour en Martinique - Chapitre 2

La Civilisation de l’Amour en Martinique - Chapitre 2

L’être prophétique

« Le Seigneur me dit : "Prophétise, fils d’homme, prophétise sur ces ossements ». (Ez 37,4)

Et pourtant, l’Eglise n’a pas manqué de prophètes !! Les papes des temps modernes et les évêques du Concile Vatican II, il y a 52 ans, en 1965, avaient bien vu que « le genre humain vit aujourd’hui un âge nouveau de son histoire, une véritable métamorphose sociale et culturelle (…). Jamais les hommes n’ont eu comme aujourd’hui un sens aussi vif de la liberté, mais, au même moment, surgissent de nouvelles formes d’asservissement social et psychique. (…) Une inquiétude saisit nos contemporains et ils s’interrogent avec un mélange d’espoir et d’angoisse sur l’évolution actuelle du monde (Gaudium et Spes, n°4).


Des papes et des évêques prophètes, c’est bien ; mais le peuple de prophètes, c’est mieux ! C’est le peuple qui doit se saisir des textes des Saintes Écritures, des encouragements lumineux des successeurs des apôtres, et devenir lui aussi un peuple selon le cœur de Dieu.
Malheureusement, les fidèles, pourtant si bien avertis par leurs pasteurs, ont laissé la parole à de faux prophètes et se sont terrés loin des places publiques. Un « bon » laïc catholique est de préférence un monsieur ou une dame qui « aide le prêtre » (surtout à la messe le Dimanche), au lieu de prendre des engagements dans le monde culturel, politique, économique, syndical, social ou médiatique ! On a même parfois honte de ceux qui osent se dire chrétiens dans ces milieux… Mais ce que Dieu demande c’est, au Nom de l’Évangile, de bâtir un projet de société qui s’appelle la Civilisation de l’Amour.

En Martinique, ne voyons-nous pas que l’adoption du mode de vie athée des sociétés occidentales est en train de causer la perte de notre peuple ? « Le jour de la colère vient » (Col 3,6 ; Ap 6,17) et n’avons-nous pas d’autres ambitions que de rouler chacun en voiture de luxe dans des embouteillages infinis, vers un emploi tranquille, dans un bureau climatisé, après un petit tour au centre commercial pour « se faire plaisir » ?
Ne voyons-nous pas le meurtre à feu doux de nos grandes et belles familles par la diminution du nombre d’enfants, la contraception, l’avortement, le divorce facile, l’isolement des personnes âgées et le rejet des personnes qui portent un handicap ?
Sommes-nous aveugles face au massacre de notre société du koudmen par le chacun-pour-soi et la peur de l’autre (depuis quand n’as-tu pas offert un fruit-à-pain ou une patte de banane à ta voisine ? et depuis quand, s’il te manque des allumettes à la maison, n’es-tu pas allé voir ton voisin pour lui en demander ?).
Allons-nous nous taire devant le gâchis du potentiel humain et l’étouffement de l’espérance martiniquaise par le « malélevisme », le laisser-aller, les tenues vulgaires, la violence et le sexe facile de tant de jeunes pourtant si prometteurs ?
Resterons-nous sans réponse quant à la ruine de notre terre, de nos eaux, de notre richesse environnementale que nous exploitons si mal (quand nous ne les polluons pas) ??
Sommes-nous indifférents à la détresse de tant de filles et de fils de Dieu abîmés par cette vie compliquée, aux relations tumultueuses, qui crient « anmwé » et ne savent plus à quel saint se vouer, tant ils ont fréquenté des officines de charlatans aux thérapies douteuses et onéreuses… ?

NON, bien sûr ! Nous allons nous lever comme un peuple de prophètes parce que notre Grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ a un projet que notre Eglise doit porter en ce monde. Nous serons prophètes en Eglise ou nous ne serons rien !
J’appelle en particulier à l’engagement et à l’Action de Jeunes Catholiques : voulez-vous être prophètes ? Voulez-vous montrer Jésus en Martinique et au-delà : être des hommes et des femmes selon le cœur de Dieu, construire personnellement et en Eglise de vraies familles chrétiennes, faire (re)vivre la solidarité communautaire qui était la richesse de nos grands-parents, témoigner auprès des jeunes de l’Espérance qui déplace les montagnes, travailler dur pour exploiter vous-mêmes les potentialités de notre terroir et redonner la foi à tous les baptisés qui attendent de retrouver leur vocation de Fils de Lumière ?

+ Fr David Macaire
Archevêque de Saint-Pierre et Fort-de-France

(à suivre)

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Mot de l’évêque

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour