Eglise catholique de Martinique
http://martinique.catholique.fr/la-paroisse-de-riviere-pilote-sous
        Retour de Mgr Macaire à Rivière-Pilote

Retour de Mgr Macaire à Rivière-Pilote

16 novembre 2015

Lundi 16 novembre, 10 jours après les inondations catastrophiques qui ont touché le sud de la Martinique, et particulièrement Rivière-Pilote, Mgr David Macaire était dans la paroisse qu’il avait visitée avant de partir à l’assemblée plénière d’automne de la Conférence des Évêques de France. En compagnie du curé, le père Wilfried Bannais, après avoir présidé la messe du matin à l’église du bourg, il a visité les sinistrés pour leur apporter son réconfort et il a constaté par lui-même les effets du débordement des deux rivières sur les commerces et les maisons du bourg.


Quelques photos prises le lundi 16 novembre lors du retour de Mgr Macaire par père Philippon :

L’église du Bourg au soleil

Les paroissiens étaient nombreux à la messe du matin

Père Bannais aux côtés de Mgr Macaire

Mgr Macaire et père Bannais se sont rendus à la mairie

Mgr Macaire réconforte les sinistrés qu’il rencontre

avec une autre personne sinistrée

Mgr Macaire est retourné au marché à la rencontre des marchandes

Mgr Macaire a rendu visite à la pharmacienne du Bourg

Retour sur les inondations dans la commune 10 jours plus tôt :

Le curé de la paroisse de Rivière-Pilote, le père Wilfried Bannais, nous avait adressé quelques photos prises vendredi 6 novembre 2015 en fin de matinée lors de la montée des eaux dans sa commune. Les habitants du bourg avaient été surpris par la progression rapide de l’eau qui avait tout envahi, même le cimetière. Les dégâts sont importants et certains ont tout perdu.

Retrouvez le témoignage du père Bannais, interrogé par le père Philippon, DEI, qui s’était rendu à Rivière-Pilote quelques jours après ces inondations catastrophiques.

Vue de l’église du Bourg de Rivière-Pilote :

Le cimetière de la commune :

Des habitants dans le marché couvert envahi par l’eau boueuse :

Prévenu de cette catastrophe, Mgr David Macaire a fait part aux habitants de son soutien et de ses prières depuis Lourdes où il participait à l’assemblée plénière des évêques de France. Quelques jours plus tôt, accueilli par le père Bannais et le père Elie, il était en visite pastorale à Rivière-Pilote.

Entretien avec le père Wilfried Bannais

Encore sous le choc, le père Wilfried répond aux questions du père Luc Philippon

- Père Wilfried comment avez vous vécu ces tragiques intempéries ?

Ce vendredi 6 Novembre, nous avions comme chaque premier vendredi du mois Adoration eucharistique à l’église paroissiale ; dès le retentissement de la sirène de la Mairie, j’ai dû écourté le temps de prière et j’ai fermé l’église . Très vite nous nous sommes rendus compte que nos deux cours d’eau avaient quitté leur lit en envahissant progressivement le bourg ; il a fallu aider rapidement.

Ce sont les habitants qui ont été les premiers surpris par l’ampleur des inondations . Ce fut un moment douloureux d’impuissance, car nous étions désarmés. L’aide s’est rapidement organisée en essayant par exemple de coincer les voitures pour éviter qu’elles ne soient emportées. Nous avons aussi agi pour venir en aide à la pharmacie située près de l’église, nous avons sauvé ce que nous avons pu. Nous étions non seulement démunis, mais également désemparés.

- Démunis, désemparés, mais cependant, remplis de foi ?

Avec la foi dans le seigneur, nous gardons la tête sur les épaules. Grâce à la foi, nous ne laissons pas la panique nous dominer tout en reconnaissant que pour l’homme surpris, battu, la première attitude est la désolation. Que c’est triste de reconnaitre son impuissance face à la montée rapide des eaux !

Que c’est triste de voir que le travail, qu’on appelle le pain quotidien, est parti dans l’eau avec les néfastes conséquences qui s’ensuivent ; je pense aux nombreux commerçants du bourg qui ont tout perdu. La foi permet de se relever certes, mais elle ne répond pas à toutes les questions même si Dieu est pour nous refuge et force, secours dans la détresse toujours offert. Mais, c’est aussi cette foi qui se manifeste à travers les coups de main, les élans de solidarités, comme par exemple l’entraide des pharmaciens venus des communes voisines, pour aider les pharmacies sinistrées.

- Enfin, quels seraient les besoins immédiats de vos paroissiens ?

Tout n’a pas encore été répertorié, toutefois à travers les visites que j’ai effectuées, certains habitants ont tout perdu . Aux différentes messes, j’ai insisté auprès des fidèles pour qu’ils restent attentifs aux appels des frères et des sœurs qui crient vers eux. A coté de cela, nous avons sur le territoire paroissial la présence caritative de La Conférence Saint Vincent de Paul qui est à l’œuvre, avec d’autres solidarités, à l’initative de la Mairie.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Retour sur évènements

  • ecrire a l'auteur Michel DEGLISE

    Michel DEGLISE
    Conseiller de l’Évêque à la Communication
    Secrétaire général de la Communication du diocèse,
    administrateur délégué du site internet diocésain, directeur de la rédaction.


    F - 97207 Fort-de-France cedex
    Tél. +596 596 63 70 70
    Tél. : +596 596 71 86 04
    Fax : +596 596 72 45 30

    site webmartinique.catholique.fr

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour