Eglise catholique de Martinique
http://martinique.catholique.fr/la-passion-du-seigneur

La Passion du Seigneur

Homélie du Vendredi Saint


Nous venons d’écouter le récit de la Passion et de la mort du Christ selon Saint Jean . Jean a été un témoin oculaire de tout ce que nous avons entendu. Il a d’ailleurs été le seul disciple du Christ à le suivre jusqu’au calvaire et à se tenir près de la croix auprès de la Vierge Marie, et de la sœur de la Vierge qui s’appelait aussi Marie et était l’épouse de Cléophas, en compagnie d’une troisième Marie qui était Marie Madeleine.

C’est à Jean que Jésus confie sa mère avant de mourir en disant à sa Mère : « Femme voici ton fils ». Et au disciple : « Voici ta mère. »
Jean était très proche de Jésus il se désigne lui-même comme étant le disciple que Jésus aimait.

Il est donc un des mieux placés pour saisir les raisons profondes qui expliquent le sacrifice du Christ, sa passion et sa mort.

Ces raisons sont l’amour de Jésus pour Dieu son Père en accomplissant sa volonté jusqu’au bout. Et l’amour de Jésus pour les hommes, ses frères, pour lesquels il donne sa vie.

Il a accepté d’être humilié, torturé, crucifié , sans se défendre, sans appeler à son aide une armée d’anges qui l’auraient libéré… tout cela pour nous dire concrètement qu’il n’y a pas de plus grand preuve d’amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

C’est pour cela que la Croix qui était un instrument de supplice et de mort est devenue pour nous signe de victoire de l’amour sur la haine, sur la peur et sur la mort.

C’est la raison pour laquelle nous la vénérons au cours de cette célébration du Vendredi Saint.

Je voudrais enfin rappeler les sept dernières paroles que le Christ a prononcées sur la Croix pour que nous puissions les méditer pendant ce temps de silence qui nous sépare de la Vigile pascale.

1

Matthieu 27, 46 : 
Et vers la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : " Éli, Éli, lema sabachtani ? ", c’est-à-dire : " Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? "

Marc 15, 34 : 
Et à la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : " Élôï, Élôï, lema sabachthani ", ce qui se traduit : " Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? "

2

Luc 23, 34 : 
Et Jésus disait : " Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu’ils font. " Puis, se partageant ses vêtements, ils tirèrent au sort.

3

Luc 23, 43
 : Et il lui dit : " En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis. "

4

Jean 19, 26-27 : 
Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d’elle, le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : " Femme, voici ton fils. "
Puis il dit au disciple : " Voici ta mère. " Dès cette heure-là, le disciple l’accueillit chez lui.

5

Jean 19, 28 : 
Après quoi, sachant que désormais tout était achevé pour que l’Écriture fût parfaitement accomplie, Jésus dit : " J’ai soif. "

6

Luc 23, 46
 : Et, jetant un grand cri, Jésus dit : " Père, en tes mains je remets mon esprit. " Ayant dit cela, il expira.

7

Jean 19, 30
 : Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : " C’est achevé " et, inclinant la tête, il remit l’esprit.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour