Eglise catholique de Martinique
http://martinique.catholique.fr/la-sainte-trinite

La Sainte Trinité ?

Pourquoi fêter la Sainte Trinité ? me demandait une chrétienne. Elle ajoutait : Il suffit de fêter Dieu, tout simplement ! Pourquoi compliquer lorsque l’on peut faire simple ?


Il faut admettre que pour beaucoup de chrétiens la fête de la Sainte Trinité comporte quelque chose d’abscons qui ne soulève pas trop l’enthousiasme. Au point que certains disent même : C’est une fête pour intellectuels, dont nous ne voyons pas l’utilité.

Il y a bien des années de cela, la catéchèse chrétienne s’alignait sur l’école. La catéchiste était appelée maîtresse comme dans le primaire. Elle faisait un cours de catéchisme qui consistait essentiellement à poser des questions auxquelles les élèves donnaient des réponses apprises par cœur.

La question portant sur la Sainte Trinité était l’une des plus récurrentes.

Qu’est-ce que le mystère de la Sainte Trinité ? demandait la catéchiste. La réponse était invariablement celle-ci : Le mystère de la Sainte Trinité est le mystère d’un seul Dieu en trois personnes égales et distinctes : le Père, le Fils et le Saint Esprit.

La catéchiste se satisfaisait de l’exactitude de la réponse, sans se douter du casse-tête qu’elle déclenchait dans le crâne des enfants : comment trois peuvent-ils faire un, tout en restant distincts ? Comment comprendre et résoudre cette mauvaise équation ? A la limite, à quoi sert ce mystère incompréhensible ?

Avec le temps, les chrétiens ont découvert que si le mot mystère signifie fondamentalement ce qui est caché, secret, réservé aux initiés, il n’est pas synonyme d’énigme sans réponse ou absurde.

Dans la Bible, le mystère est plutôt une vérité concernant Dieu, cachée en lui depuis toujours, vérité que l’homme ne peut ni imaginer, ni trouver par lui-même, mais que par amour, Dieu lui révèle.

Par analogie, chacun de nous est en soi un mystère pour les autres. Car les autres ne voient que l’extérieur de nous-même, ils ne connaissent pas le fond de notre cœur, ni nos pensées secrètes, nos rêves, nos déceptions... Tout cela leur est caché.

Par contre, nous pouvons, dans un élan d’amour et de confiance, leur ouvrir notre intimité et leur révéler ce qu’il leur était impossible de découvrir par eux-mêmes.

C’est un peu ce que fait Dieu. Dieu est le tout autre. Dieu, personne ne le connaît, dit saint Jean. Toutes les religions parlent de Dieu. Mais de quel Dieu s’agit-il ? Comment est-il ? Que fait-il ? Chaque religion a sa conception particulière de Dieu. Est-ce la bonne ?

Dans sa bonté, Dieu n’a pas voulu laisser l’homme dans l’ignorance, à la merci de sa manière toute humaine de concevoir Dieu. Dieu a envoyé son Fils unique en la personne de Jésus de Nazareth, né de la Vierge Marie.

C’est Jésus qui nous révèle que Dieu est son Père. Un Père qu’il prie souvent et dont il fait toujours la volonté. C’est lui qui nous révèle qu’il y a l’Esprit Saint qui est le lien entre le Père et lui. Par son Fils Jésus, Dieu ouvre à ’homme l’intimité de sa vie.

C’est déjà là un honneur infini que Dieu fait aux hommes. Il leur permet de découvrir qu’il y a en lui comme trois personnes, trois êtres bien distincts partageant cependant la même nature divine. Ce ne sont pas trois dieux, mais ils sont indissociables les uns des autres, parce qu’ils s’aiment d’un amour infini.

Dieu fait encore plus, puisqu’il fait entrer par le baptême dans l’intimité de sa vie ceux qui librement répondent à son invitation.

A quoi donc peut bien servir cette révélation ? Ne serait-ce qu’à nous dire concrètement que Dieu est Amour puisqu’il est la communion de trois personnes.

Si l’homme a été créé à l’image et à la ressemblance de Dieu alors l’homme doit être aussi un être d’amour et de communion. On comprend mieux alors pourquoi l’homme est constamment invité par Dieu à sortir de son égoïsme pour devenir un être de relations, heureux des différences qu’il rencontre et qui lui sont complémentaires.

Dieu qui a fait l’homme à son image l’a créé homme et femme et la Bible dit : l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme et les deux ne feront qu’une seule chair.

La concrétisation de l’amour de l’homme et de la femme s’exprime dans l’enfant issu de la communion des deux. La famille est la plus belle image de la Sainte Trinité.

Merci à Dieu qui nous révèle tout cela en ces temps troubles de violences et de haines, dans lesquels la nature humaine elle-même est contestée pour faire place aux élucubrations des hommes, décidés dans leur superbe à mettre fin à vingt siècles de civilisation pour satisfaire leurs besoins égoïstes.

Gloire soit au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme au commencement, maintenant et toujours. Amen.

+Michel Méranville, Archevêque

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour