Eglise catholique de Martinique
http://martinique.catholique.fr/les-eveques-successeurs-des
        Les Evêques successeurs des Apôtres, par le Pape François

Les Evêques successeurs des Apôtres, par le Pape François

Le Saint-Père et la nomination des Evêques

Le jeudi 27 février 2014, au Vatican, le Pape François s’est adressé solennellement aux membres de la Congrégation pour les Evêques, chargés de l’aider à désigner les pasteurs de diocèses à travers le monde. Voici les passages principaux de ce discours, rapportés par le service d’information du Vatican (VIS) :


"Lors d’une consécration épiscopale, l’Eglise rassemblée invoque le Saint-Esprit et demande que le candidat soit ordonné. L’Evêque président demande alors s’il y a le mandat. Cette congrégation existe pour aider à rédiger un mandat qui sera ensuite diffusé dans de nombreuses églises pour la joie et l’espérance du peuple de Dieu. Cette congrégation existe pour s’assurer que le nom a avant tout été indiqué par le Seigneur". Le peuple de Dieu a besoin et attend un pasteur, quelqu’un au grand cœur. Il veut un homme de Dieu, pas un gestionnaire ni un administrateur de société, quelqu’un capable de s’élever à la hauteur de la vue de Dieu pour nous conduire à lui... Nous ne devons jamais perdre de vue les besoins des Eglises locales, auxquelles nous devons répondre. Or il n’existe pas d’évêque standard... Pour nous, l’enjeu est d’entrer dans la perspective du Christ en tenant compte de la réalité des Eglises particulières".

"Pour choisir ces ministres nous devons nous élever... Nous devons nous élever au-dessus de nos éventuelles préférences, sympathies ou appartenances afin de saisir l’ampleur de l’horizon de Dieu ... Nous ne devons pas être conditionnés par de petites considérations, mais être des pasteurs dotés de la Parresia, c’est-à-dire capables d’assurer dans le monde un sacrement de l’unité et donc d’affirmer que l’humanité n’est pas destiné au chaos et à l’abandon ... Au moment de signer la nomination d’un évêque, je veux pouvoir ressentir l’autorité de votre discernement et la grandeur de l’horizon qui a mûri votre choix, votre conseil ". L’esprit qui préside à votre travail ... doit être un processus humble, calme et laborieux développé sous la lumière venant d’en haut. Professionnalisme, service et sainteté de vie : Se détourner de ce trinôme nous ferait perdre la grandeur à laquelle nous sommes appelés".

"La grandeur de l’Eglise réside toujours dans les profondeurs de ses fondations ... L’avenir de l’Eglise réside dans ses origines ... Nous le savons, le Collège épiscopal, dans lequel le nouvel évêque est inséré, n’est que le prolongement du Collège apostolique. Le monde a besoin de savoir qu’il s’agit d’une succession interrompue. Les gens ont besoin de trouver dans l’Eglise la permanence indélébile de la grâce initiale".

"Pensons à l’Eglise apostolique, lorsqu’elle dut recomposer le collège des Douze après la trahison de Judas. Sans les Douze la plénitude de l’Esprit ne peut se manifester. Son successeur doit être choisi parmi ceux qui ont suivi depuis le début le parcours de Jésus, et qui est maintenant en mesure de devenir, après les Douze, témoin de la résurrection. Nous devons choisir parmi les disciples de Jésus les nouveaux témoins du Ressuscité ... Fondamentalement, l’évêque est celui qui peut actualiser tout ce que Jésus a vécu et, surtout, celui qui sait avec l’Eglise témoigner de sa résurrection ... Il ne peut être un témoin isolé, mais doit témoigner avec l’Eglise ... L’épiscopat n’est pas pour soi-même, mais pour l’Eglise ... pour les autres , surtout pour ceux que le monde exclut. Par conséquent, pour trouver un évêque, nul n’est besoin de compétences culturelles ou intellectuelles ni même pastorales... Nous avons besoin de quelqu’un qui rayonne par son intégrité, par une capacité à des relations saines, qui ne projette pas ses lacunes sur les autres au point de devenir un facteur de déstabilisation ... Ses capacités culturelles lui permettront de dialoguer avec les gens et leurs cultures, son orthodoxie et sa fidélité à la vérité complète, telle que l’Eglise la conserve en feront un pilier et une référence ... Sa transparence et son détachement dans la gestion des biens de la communauté lui accorderont de l’autorité ainsi que l’estime de tous. Toutes ces caractéristiques essentielles doivent cependant laisser le pas central au témoignage du Ressuscité".

"Revenons au texte apostolique. Après la difficulté du discernement, les apôtres prièrent ... Nous ne pouvons donc pas nous écarter de la demande faite au Seigneur de nous montrer son élu ... Les décisions ne peuvent pas être conditionnés par des revendications personnelles ou de quelque groupe dominant. Pour garantir la souveraineté du choix de Dieu, nous devons respecter ce que nous dit notre conscience ainsi que la collégialité... Aucun arbitraire, mais un discernement en commun. Personne ne peut tout avoir à portée de main. Chacun, avec humilité et honnêteté, doit apporter sa tesselle à une mosaïque qui n’appartient qu’à Dieu".

"La foi venant de l’annonce...nous avons besoin d’évêques kérygmatiques, d’hommes de doctrine, non destinés à mesurer le manque de vérité du monde, mais" pour le remplir de beauté et d’amour, "pour lui offrir la liberté que donne l’Evangile. L’Eglise n’a pas besoin de défenseurs de ses propres causes ou de croisés pour ses propres batailles, mais de semeurs humbles et confiants de la vérité ...d’hommes patients qui savent que l’ivraie ne pourra jamais remplir tout le champ".

"Après avoir évoqué les évêques kérygmatiques, je veux maintenant insister sur l’autre point essentiel de l’identité épiscopale. L’évêque doit être un homme de prière, qui doit avoir la même Parresia que dans la proclamation de la Parole. Sa prière doit advenir devant Dieu, à qui il doit demander le bien de son peuple, le salut de son peuple ... Un homme qui n’aurait pas le courage de parler à Dieu au nom de son peuple ne peut pas être un évêque, ni celui qui n’est pas en mesure de conduire le peuple là où Dieu veut ... Et cela vaut également pour la patience apostolique... L’évêque doit être "patient devant Dieu", en se laissant chercher et trouver par lui.

"Soyez des bergers proches des gens, des pères et des frères patients et miséricordieux, remplis de pauvreté intérieure comme matérielle, avec la liberté, la simplicité et l’austérité de vie ... Ne vous comportez pas en princes ambitieux. N’ayez pas d’ambitions dans l’épiscopat et soyez seulement l’époux de vote Eglise en évitant de lui être adultère en ambitionnant un autre siège. Mais soyez capables de garder le troupeau qui vous est confié, de le tenir uni ... Je le redis, l’Eglise a besoin de pasteurs "authentiques" qui méditent ce que nous dit l’apôtre Paul lorsqu’il confie les pasteurs de l’Eglise à la Parole de la grâce qui a le pouvoir d’accorder le pouvoir de bâtir et de transmettre l’héritage. Par conséquent nous ne sommes pas propriétaires de la Parole, mais ses serviteurs. Seulement ainsi livrés à elle, il nous est possible de construire et d’obtenir l’héritage des saints. Quelques-uns sont tourmentés à propos de leur héritage. Quel est donc l ’héritage d’un évêque, l’or ou l’argent ? Paul nous répond la sainteté. L’Eglise respire lorsque la sainteté de Dieu se dilate dans ses membres ... Le Concile Vatican II affirme que les évêques ont pleinement reçu la charge pastorale, c’est-à-dire la prise en charge quotidienne du troupeau... Assiduité et quotidien sont souvent associés aujourd’hui à la routine et à l’ennui. Trop souvent, nous essayons d’y échapper pour un ailleurs. A une époque de congrès et autres réunions, le décret de résidence du Concile de Trente est des plus actuels. Il serait bon que la Congrégation pour les évêques rappelle à son respect. Malheureusement, l’Eglise n’échappe pas à ce danger ... Le troupeau a besoin de trouver place dans le cœur de son pasteur. Si cela n’est pas solidement ancré en lui, dans le Christ et dans son Eglise, l’évêque sera constamment à la recherche de compensations éphémères, sans offrir aucun refuge à le troupeau".

"Où trouver de tels hommes ?... Je pense au prophète Samuel à la recherche du successeur de Saül , sachant que le jeune David avait amené les moutons paître", il donna l’ordre d’aller le chercher. Nous aussi ; nous devons aller sur le terrain à la recherche des jeunes David. Je suis sûr, que ces hommes existent parce que le Seigneur n’abandonne pas son Eglise. Peut-être nous n’allons pas assez dans les champs pour les chercher. Peut-être avons nous besoin de l’avertissement de Samuel : Nous ne nous mettrons pas à la table avant qu’il ne soit arrivé ! Je voudrais que la Congrégation pour les évêques vive cette sainte inquiétude".

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Retour sur évènements

  • ecrire a l'auteur Michel DEGLISE

    Michel DEGLISE
    Conseiller de l’Évêque à la Communication
    Secrétaire général de la Communication du diocèse,
    administrateur délégué du site internet diocésain, directeur de la rédaction.


    F - 97207 Fort-de-France cedex
    Tél. +596 596 63 70 70
    Tél. : +596 596 71 86 04
    Fax : +596 596 72 45 30

    site webmartinique.catholique.fr

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour