Eglise catholique de Martinique
http://martinique.catholique.fr/nous-sommes-le-christ

Nous sommes le Christ

Le dimanche 11 janvier 2015, une grande partie de la communauté catholique des Anses d’Arlet et des Trois-Ilets se trouvait réunie autour de son Archevêque, dans l’Eglise Saint Henry des Anses d’Arlet, pour célébrer l’Eucharistie au cours de laquelle 87 jeunes de ces deux paroisses devaient recevoir le sacrement de la confirmation.


Ce même jour et à la même heure, des rassemblements et des marches se répandaient dans tout le territoire de la France Métropolitaine, pour protester contre les attentats terroristes qui avaient tué 17 personnes, dont une policière martiniquaise : Clarissa Jean-Philippe.

Dans la petite église paroissiale des Anses d’Arlet, face à la mer, les cantiques des confirmands étaient couverts par le son des radios répétant à plein volume le slogan de plusieurs millions de manifestants en France : Je suis Charlie. Nous sommes Charlie.

La communauté rassemblée dans la petite église pouvait-elle rester étrangère à cet élan de solidarité unissant dans un même cri de protestation tous ceux qui refusaient de se soumettre à la barbarie et à la mort ?
Ceux qui criaient : Je suis Charlie n’entendaient probablement pas faire l’apologie du journal satirique éponyme, dont ils n’appréciaient pas toujours les caricatures blasphématrices. Cependant, ils réalisaient brutalement que le sort réservé aux personnes travaillant dans ce journal, comme celui de celles exerçant leur métier dans la police ou ailleurs, pouvait aussi devenir le leur à n’importe quel moment. L’horreur révélait tout-à coup que tout homme est un homme, que toute vie est précaire et que personne n’est une île.

Cependant, les rafales des pistolets et des kalashnikovs ne réussissaient pas à terroriser ; elles provoquaient, au contraire, un réflexe de solidarité et réveillaient l’audace de s’accepter différents pour faire front ensemble contre toute adversité.
N’est-ce pas cela le projet que Jésus-Christ propose à l’humanité depuis toujours ?
Lorsque Jésus-Christ dit à ses fidèles : Tout ce que vous faites au plus petit d’entre vos frères, c’est à moi que vous le faites, n’est-il pas à la fois et « Charlie » et « Clarissa » ? Jésus-Christ n’est-il pas présent dans celui qui a faim, qui a soif, qui est malade, oublié, bafoué, méprisé, torturé, supprimé ?

Tous ensemble ne formons-nous pas un seul corps qui est le sien ? Lorsqu’un membre souffre, tout le corps n’en est-il pas affecté ?
Vous êtes le corps du Christ et vous êtes ses membres chacun pour sa part, écrivait Saint Paul aux Corinthiens. C’est la Bonne Nouvelle que nous devons nous répéter quotidiennement. Refusons de nous contenter d’en faire un simple slogan. Acceptons de la rendre concrète dans nos moindres actes de tous les jours par plus d’attention, de respect et d’amour les uns envers les autres.

+ Michel Méranville, Archevêque

Eglise en Martinique présente ses condoléances à toutes les victimes des récents attentats, et en particulier aux parents et aux proches de la jeune policière Clarissa Jean-Philippe abattue dans l’exercice de ses fonctions.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour