Eglise catholique de Martinique
https://martinique.catholique.fr/les-celebrations-de-la-semaine?lang=fr
      Partageons la joie de Pâques avec Mgr David Macaire

Partageons la joie de Pâques avec Mgr David Macaire

Dimanche 12 avril, dimanche de la Résurrection, dans la joie de Pâques, Mgr David Macaire a adressé son message pascal à tous les fidèles de la Martinique et de la province ecclésiatique.


Retour sur la Semaine Sainte qui a commencé le 5 avril 2020, dimanche des Rameaux (célébration de l’entrée solennelle du Christ à Jérusalem).

Elle inclut en temps normal le mercredi saint (messe chrismale), le jeudi Saint (Messe en mémoire de la Cène du Seigneur, célébration de l’institution de l’Eucharistie et du Sacerdoce par le Christ) et le vendredi Saint (célébration de la Passion du Christ et de sa mort sur la croix). Elle s’achève avec la vigile pascale, pendant la nuit du samedi Saint au dimanche de Pâques (Résurrection du Christ). Elle débouche sur la lumière et la joie du Dimanche de la Résurrection !

Dimanche de Pâques

« Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée… Les bandelettes ont été déposées… Le linge est roulé à part » (Évangile selon saint Jean, 20).

Étymologiquement, « Pâques » signifie « passage » : par ce passage de la mort à la Vie, le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques, célébrée par une messe solennelle, est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Ce jour d’allégresse est marqué dans les églises par la couleur blanche ou dorée, symbole de joie et de lumière.

Dimanche 12 avril, Mgr David Macaire a célébré dans la joie la messe de Pâques à 8h diffusée en direct sur Radio Saint Louis et la Webtv Saint Louis depuis l’église du Centre diocésain de la Communication - Emmaüs. Il a même participé à la Louange finale ! "Christ est Ressuscité, Alleluia ! Il est vraiment Ressuscité, Alleluia !"

C’est lui qui a chanté la séquence du Jour de Pâques en grégorien :

Samedi Saint

La célébration de la nuit du Samedi Saint au dimanche de Pâques est « une veille en l’honneur du Seigneur » durant laquelle les catholiques célèbrent Pâques, passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles.

C’est aussi durant cette veillée – ou Vigile pascale – que sont normalement célébrés les baptêmes d’adultes. Cette année, confinement oblige, ces baptêmes ont été reportés.

Au cœur de la vigile, les rites spécifiques aux sacrements d’initiation sont parlants : La plongée dans l’eau, symbole de mort et de vie, passage à la résurrection dans le Christ. On est baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Samedi 11 avril, Mgr David Macaire a célébré à huis clos la vigile pascale à 18h18 diffusée en direct sur Radio saint Louis et la Webtv Saint Louis depuis l’église du Centre diocésain de la Communication - Emmaüs. En bénissant l’eau qui aurait dû servir à baptiser des catéchumènes en cette nuit de Pâques, Mgr leur a rappelé que les baptêmes seraient célébrés dans les paroisses dès que possible.

Vendredi Saint

Trahi par son disciple Judas, le Christ est arrêté. Il est accusé de semer le désordre par ses enseignements et surtout d’usurper le titre de Messie, c’est-à-dire de Fils de Dieu envoyé pour sauver les hommes. Interrogé par Ponce Pilate (gouverneur romain de la région), flagellé par les soldats, Il est condamné à être cloué sur une croix – supplice alors réservé aux criminels.

Chargé de la croix, le Christ gravit la colline du Golgotha (littéralement « Mont du crâne », autrement appelé « Calvaire ») et tombe plusieurs fois d’épuisement. Crucifié, Il expire au bout de quelques heures. Descendu de la croix par ses proches, Il est enveloppé dans un linge blanc (le « linceul ») et mis au tombeau.

Le vendredi saint, les chrétiens sont appelés au jeûne (qui consiste à se priver de nourriture suivant l’âge et les forces du fidèle), démarche de pénitence et de conversion, expression de l’attente du Christ. L’office du Vendredi Saint, appelé « célébration de la Passion du Seigneur », est centré sur la proclamation du récit de la Passion (Évangile selon saint Jean 18, 1 – 19,42). Il est proposé aux fidèles un chemin de Croix qui suit les étapes de la Passion du Christ.

Vendredi 10 avril, Mgr David Macaire a célébré à huis clos l’office de la Passion du Seigneur à 17h30, office qui était diffusé en direct sur Radio Saint Louis et la Webtv Saint Louis depuis l’église du Centre Diocésain de la Communication - Emmaüs.

Jeudi Saint

Jésus prend son dernier repas avec les douze Apôtres dans la salle dite du « Cénacle ». Saint Paul et les évangélistes Marc, Luc et Matthieu rapportent les récits de la Cène (1re Épître aux Corinthiens, 11 ; Évangile selon saint Marc, 14 ; Évangile selon saint Luc, 22 ; Évangile selon saint Matthieu, 26) au cours de laquelle, en prenant le pain et le vin, le Christ rend grâce et offre son Corps et son Sang pour le salut des hommes.

Après ce repas de la Cène, l’heure de l’épreuve approchant, le Christ se rend au jardin des Oliviers avec les apôtres pour veiller et prier.
Le Jeudi Saint, l’Église célèbre la messe « en mémoire de la Cène du Seigneur », puis les fidèles s’unissent à la prière du Christ ce soir-là, en veillant auprès du Saint- Sacrement (le pain et le vin consacrés au cours de la messe) tout au long de la nuit.

Jeudi 9 avril, Mgr David Macaire a célébré à huis clos la Messe en Mémoire de la Cène du Seigneur à 17h30 diffusée en direct sur Radio saint Louis et sur la Webtv Saint Louis depuis l’église du Centre Diocésain de la Communication - Emmaüs. A la fin de la célébration, il a procédé au rite du dépouillement et du lavement de l’autel (avec du vin mêlé de parfum) comme il le fait chaque année à la cathédrale après la Sainte Cène.

Quel est le sens de ce rite ? Mgr Macaire nous l’explique  :

"Ce rite nous rappelle que le Christ est entré dans sa passion pour être dépouillé. Il a reçu l’onction à Béthanie par Marie signe de son l’ensevelissement. C’est aussi le signe de son obéissance au Père et de son amour. Il rentre dans sa passion ou il va être dépouillé et donner sa vie pour nous."

"Ce rite nous montre aussi que l’autel représente le Christ. C’est pour cela qu’il est salué, vénéré et encensé. L’autel c’est le Christ = le roc sur lequel repose tous nos sacrifices. Tous nos actes d’amour s’appuient sur Lui, sur son sacrifice (c’est pour cela qu’il y a normalement toujours une "pierre d’autel" en général une plaque de marbre dans laquelle sont incrustées des reliques). On oublie souvent que l’autel n’est pas une table !! Comme la croix il représente ce que Dieu a fait pour nous, c’est le centre du sanctuaire. Seuls les ministres ordonnés et institués peuvent s’en approcher, déposer ou récupérer des vases sacrées sur lui."

Mercredi saint

En ce temps de confinement, la messe chrismale a été reportée à une date ultérieure.

En savoir +

Vous pouvez retrouver les vidéos de ces célébrations sur la chaîne YouTube de RSL : https://www.youtube.com/user/rsl972 et sur sa page Facebook



Agenda

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic



Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour