Eglise catholique de Martinique
http://martinique.catholique.fr/jubile-de-la-vie-consacree-au
        "Le Moine et la Miséricorde"

"Le Moine et la Miséricorde"

Jubilé de la Vie consacrée

En cette année jubilaire de la Miséricorde, le 2 Février, était célébré le Jubilé de la Vie Consacrée. Nous vous proposons de retrouver une analyse du père Thierry Jérôme, moine bénédictin : "Le moine et la miséricorde". Mgr David Macaire a présidé, mardi 2 Février à 10h, la messe du Jubilé de la Vie Consacrée qui marquait également la fin de l’année de la Vie consacrée voulue par le Pape François. Toutes les congrégations et les ordres religieux de notre diocèse ont entouré notre archevêque lors à ce Jubilé au monastère bénédictin du Mont des Oliviers.


« Conformément à la règle de Saint Benoît la miséricorde régit, du début de son engagement jusqu’à la fin de toute l’existence d’un moine, sa vie comme celle de tout baptisé. La miséricorde en réalité est le poumon de toute vie chrétienne. De cette manière le moine est appelé à devenir ce que son maître le Christ est de nature : l’amour, la bonté, le pardon, qui sont les fondements de la miséricorde divine.

Dès le début de la règle de St Benoît, la miséricorde est intrinsèque à la vie d’un moine, comme elle doit être celle de tous les baptisés. Le moine ne se départit pas des autres membres de l’Eglise. Cependant, il choisit de vivre d’une manière plus intime la vie du Christ.

En tant que moines, nous pensons que la miséricorde n’est pas un pieux sentiment de pitié, ni de compassion envers autrui, ni que la miséricorde est un attribut que Dieu accorderait à ceux qui ont bien agi dans la vie, ni une grâce particulière que Dieu accorderait aux hommes repentis, mais en réalité, la personne du Christ comme précédemment décrit.

Le moine est appelé à faire une expérience intime avec Dieu, pour montrer aux hommes, ses frères, ce que Dieu est de nature, en essence, c’est-à-dire Amour. St Benoît nous dit : « Écoute, mon fils, les préceptes du Maître et prête l’oreille de ton cœur. Reçois volontiers l’enseignement d’un si bon père et mets-le en pratique, afin de retourner par l’exercice de l’obéissance à celui dont t’avaient éloigné la lâcheté de la désobéissance. »

la règle de St Benoît la miséricorde commence par l’écoute et l’obéissance à la Parole de Dieu. C’est par l’écoute et l’obéissance à la Parole de Dieu, que nous arriverons à faire de nouveaux progrès dans la connaissance de Dieu pour être touchés, et imprégnés de sa miséricorde.

En vivant dans le monastère, le moine doit travailler, méditer pour atteindre cet état de perfection en Dieu. St Benoît compare le monastère à un atelier d’art spirituel où nous devons façonner notre âme, par l’écoute de la Parole, l’obéissance à Dieu dans l’amour du prochain comme Dieu qui est miséricorde et qui sans cesse nous prodigue son Amour.

Au sein du monastère Dieu nous remodèle dans une charité parfaite à l’image de son Fils qui est son reflet : « à mesure que l’on progresse dans la voie religieuse et dans la foi, le cœur se dilate, et l’on court dans la voie des commandements de Dieu, avec la douceur ineffable de l’amour. »(Pr, 49).

Nous sommes tous appelés à devenir des êtres miséricordieux, particulièrement le moine, qui par une méditation constante, parvient à la charité fraternelle au sein du monastère que St Benoît qualifie d’école de formation spirituelle qui nous ouvre à la miséricorde divine. Dans sa démarche de conversion de ses propres passions, le moine parviendra par la grâce de Dieu à être "Christifié" par son Seigneur, et à aimer ses frères comme le veut le Christ.

La miséricorde et le moine ne font donc qu’un dans l’esprit de St Benoît. St Benoît exhorte le moine de ne jamais désespérer de la miséricorde de Dieu, car seule la miséricorde peut l’aider et le soutenir, s’il venait à faillir dans ses bonnes résolutions vers la patrie et l’amour de son prochain

A ce titre l’exhortation est valable pour tous les baptisés. »

Père Thierry Jérôme,
Moine bénédictin, Monastère du Mont des Oliviers, Terreville

En savoir +

Vous pouvez aussi retrouver cet article dans la revue diocésaine Eglise en Martinique, n°516, du 31 janvier 2016.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Votre réaction

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



A la Une

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour