Signaler un abus sexuel ou d'emprise morale

Vous êtes victime ou témoin d'une situation d'abus sexuel (harcèlement, voyeurisme, actes) ou moral (emprise spirituelle) par un membre religieux, du clergé ou laïc en charge dans l'Église : Parlez-en tout de suite !

Pour faire un signalement d'abus

Vous avez été victime ou témoin d’un abus sexuel ou moral. Vous avez entendu des informations diffuses ou des rumeurs concernant un abus sexuel ou une emprise morale (emprise spirituelle) de la part d'une personne en charge dans l'Église. Il vous faut dans tous les cas le signaler à ces destinataires : 

  1. À la Justice, en écrivant à : M. Le Procureur de la République - Tribunal judiciaire - 35 Boulevard du Général De Gaulle  - 97200 Fort-De-France
  2. À l'Église diocésaine, en écrivant à l’Évêque : Mgr David Macaire - Archevêché de Saint-Pierre et Fort-de-France - 5-7 Rue du Révérend Père Pinchon - 97200 Fort de France
  3. À l'Église en France à la CEF ( Conférence des Evêques de France) : paroledevictime@cef.fr

Pour être écouté et accompagné (victimes et proches)

  • Comme demandé par la CEF, notre diocèse a mis en place une cellule d'écoute à destination des témoins et victimes. N'hésitez pas à solliciter cette cellule d’écoute neutre et confidentielle, vous pouvez la contacter au : 0596446549 ou par mail à signalement@eglisemartinique.fr  
  • Vous pouvez aussi appeler le (+ 33) 0141 83 42 17 , plateforme indépendante et nationale d’aide aux victimes d’abus sexuels au sein de l’Eglise mise en place par la Conférence des évêques de France (CEF) et la Conférence des religieux et religieuses de France (CORREF). Une équipe de professionnels de l’aide aux victimes (France Victimes) apporte une écoute et une mise en relation avec des associations locales afin de proposer gratuitement une aide juridique, psychologique et sociale. Ce service est disponible de 9h à 21h, tous les jours y compris les dimanche et jours fériés
  • Vous pouvez aussi appeler le 119, numéro national d'acceuil téléphonique pour l'enfance en danger, pour être écouté par des professionnels dans l’accompagnement des enfants en danger potentiel et de leurs proches

Suites d'un signalement d'abus au diocèse

  • Suite à son rapport d'enquête, l’Évêque devra décider des mesures internes nécessaires à : la protection des victimes, son accompagnement et à la mise à l’écart du ou des accusés
  • Les faits relevant de la compétence des autorités civiles seront systématiquement signalés à celles-ci par l'Évêque même la victime indique l'avoir aussi signalé à la Justice

Prévention de la pédophilie

1. LES OUTILS DE PREVENTION DE LA CEF

La Conférence des Evêques de France (CEF) a mis en en place le site Lutter contre la pédophilie avec des outils de prévention :

  • Comprendre la pédophilie : le poids du silence, un début par l'emprise morale et sprituelle...
  • Détecter les signaux d'alerte chez les victimes...
  • Prêtres, évêques ou éducateurs : comment agir

2. L'ACCOMPAGNEMENT ET LES FORMATIONS DU CRIAVS du CHU DE MARTINIQUE

"Opérationnel depuis janvier 2022, le Centre de ressources pour les intervenants auprès des auteurs de violences sexuelles (CRIAVS) Martinique est un espace gratuit au sein du CHUM, de soutien et de ressources pour les professionnels qui interviennent auprès des personnes auteurs de violences sexuelles.  Disponibles et à l’écoute pour tous les professionnels concernés (secteur social, médical, judiciaire, ou encore du domaine public, privé ou associatif), notre but est d’améliorer la prévention et la prise en charge des personnes auteurs de violences sexuelles afin de participer à la lutte contre les violences sexuelles.  Nous recevons dans nos locaux au sein du CHUM et pouvons également nous déplacer au sein de vos structures. Nous avons tous une forte expérience de l'accompagnement des personnes auteurs de violences sexuelles."

Plaquette de présentation du CRIAVS / Les Formations - Conférences - accompagnements  sont gratuits sur inscriptions : criavs@chu-martinique.fr  0596 30 67 04

3. LE DISPOSITIF TÉLÉPHONIQUE  "STOP" ABUS POUR AGIR A LA SOURCE

La CRIAVS a mis en place le dispositif STOP, un dispositif téléphonique d'évaluation et d'orientation pour les personnes ressentant un attrait sexuel pour les enfants au :

0 806 23 10 63 (appel confidentiel et non surtaxé)

Ce numéro vert est à destination des personnes ayant des pulsions pédophiles et cherchant aide et conseils pour éviter un passage à l’acte.

Plus d'infos

LES INSTANCES DE LA CEF

Retrouvez sur le site de la Conférence des Évêques de France, les différentes instances mises en place par la Conférence des évêques de France pour lutter contre les abus dans l'Eglise.

LA CIASE

En Février 2019, à la demande de la Conférence des Évêques de France (CEF) et de la Conférence des religieux et religieuses de France (CORREF), une Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Église (CIASE) a été instituée et présidée par M. Jean-Marc Sauvé, ancien vice-président du Conseil d’État. Elle a été dissolue en octobre 2022. A partir de novembre 2019, les membres de la commission se sont déplacés dans toutes les régions de France pour recueillir les témoignages des victimes d’abus sexuels dans l’Église de France depuis 1950. Après deux ans et demi de travaux, la CIASE, a rendu public son rapport le 5 octobre 2022 que vous pouvez consulter sur le site de la CIASE ou télécharger le rapport final complet.

LES PRISES DE PAROLES DES ÉVÊQUES RASSEMBLÉS

L'emprise morale et les dérives sectaires

Des personnes laïques ou religieux, membres du clergé, des communautés catholiques, comme d’autres groupes non chrétiens, peuvent céder aux tentations de l'emprise morale et des dérives sectaires, à travers certains de leurs responsables ou d’une manière systémique. Ces comportements sont lourds de conséquences pour leurs membres, victimes d’emprise, de manipulation, etc. 

La Conférence des évêques de France (CEF) et la Conférence des Religieux et Religieuses de France (CORREF) portent toute leur attention sur les risques liés à l’emprise, quelle qu’elle soit, aux dérives sectaires, ainsi qu’aux problématiques liées à la vie communautaire et à la vie consacrée ou à la sortie de celles-ci. Elles se veulent aussi être attentive à en écouter les victimes et à les accompagner autant que possible.

Face à ces questionnements, ne restez pas seul(e) ! Des équipes peuvent vous répondre, selon votre problématique.

Liste des critères 

Voici la liste des critières de dérives sectaires mise à jour et publiée en Janvier 2023 par le Bureau des dérives sectaires de la Conférence de Evêques de France

Que faire si vous souhaitez alerter sur des abus d'emprise ou être écouté par un représentant de l’Église ? 

Vous pouvez contacter l’équipe : Emprise et dérives sectaires dans l’Eglise catholique

(Président : Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre - Composition : des membres experts appelés au sein de la CEF, de la CORREF et du SDM)

  • par courriel à emprise.derives@cef.fr
  • ou par courrier – présentant clairement le motif de votre lettre – à : Mgr Jean-Luc Brunin Equipe « emprise et dérives sectaires » CEF 58, avenue de Breteuil 75007 Paris

Compétences :

  • Réception des demandes spécifiques concernant l’emprise et les dérives sectaires, orientation et suivi de la personne demandeuse, mise en lien avec les personnes expertes en vue d’une reconnaissance des faits et d’un accompagnement psychologique, spirituel, matériel, selon les besoins
  • Information et collaboration avec les autorités concernées afin de leur permettre d’exercer une vigilance pastorale particulière
  • Suivi des décisions et de leur application, relance si nécessaire

Les équipes prennent au sérieux chaque demande, et étudient les suites à donner, en fonction de la situation, en lien avec les différents réseaux. Elles sont en lien étroit avec les autorités civiles et ecclésiales

Comprendre et déceler l'emprise morale

Pour aider à comprendre et à déceler ce phénomène d'emprise d'où commence tous les abuslire cet article dans la Croix du Dr Isabelle Chartier-Siben relatant ses propos lors de sa conférence à la CORREF le 9 décembre 2019 dont l’intitulé était : « Comprendre le phénomène de l’emprise : où commence et s’achève notre liberté »