Vous souhaitez entrer dans votre vocation en vivant l'incroyable aventure du mariage ? Félicitations !
Renseignez-vous sur les différentes démarches à effectuer si vous souhaitez vous marier dans l'Eglise

Bien discerner : la 1ère étape avant de se marier

  • Comment être sûr qu’avec elle, qu’avec lui, je serai heureux(se)?
  • Comment faire un choix éclairé?

L’expérience montre qu’en ces domaines, il n’est pas toujours facile d’y voir clair. Plus l’affectivité est envahissante, plus on tend à idéaliser l’autre : on ne le voit pas tel qu’il est mais comme on aimerait qu’il soit. Le sentiment amoureux a besoin d’être éclairé et objectivé.

Aussi, nous avons besoin de :

  • prendre du temps pour connaître l’autre, pour reconnaître que nous sommes faits l’un pour l’autre, que nous pouvons construire quelque chose ensemble. Nous pouvons prendre un temps de retraite pour être tranquilles, hors du quotidien pour réfléchir et discuter sur tels ou tels sujets
  • de discerner notre choix de manière plus large que notre propre dicernement dans le but d' y apporter un éclairage plus objectif : en sollicitant l'avi d'une personne "sage" de notre entourage, un religieux ( prêtre, religieuse...) . Vous pouvez tout à fait demander un accompagnement spéficique pour éclairer votre choix. Avoir un avis extérieur  d'un "sage" dans une décision qui embarque notre vie peut sauver d'une mauvoise voie 
  • de nous préparer au mariage en suivant une préparation au CPM  (obligatoire) qui nous aidera à soulever tous les grands thèmes du couple

Pourquoi se marier à l'Eglise ?

Le mariage est la plus ancienne institution de l’humanité au regard de la Bible qui le fonde dès le jardin d’Eden originel : " C’est pourquoi l’homme quitte son père et sa mère et s’attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair" Genèse 2, 24. 

Vouloir se marier à l'Eglise, c'est vouloir donner une valeur sacrée à votre amour mutuel et recevoir de Dieu une force pour s’aimer dans le bonheur et dans l’épreuve. Vous demandez donc de recevoir un sacrement : celui du mariage. En effet, le mariage exprime que l’amour n’est pas seulement l’engagement du couple, mais un cadeau, un don que l'on souhaite recevoir de Dieu.

Le mariage c'est aussi une vocation dont la définition est : un mouvement intérieur par lequel on se sent appelé par Dieu. Une inclination, un penchant pour une profession, un état. C'est donc un appel intérieur de sa vie qui engage tout notre être et celui de l'autre.

Pour approfondir la question, nous vous conseillons le site de l'Eglise Catholique de France

Les 4 piliers du mariage à l'Eglise

Pour se marier à l'Eglise, avant la robe blanche, le cortège et le buffet, il y a la préparation des coeurs des fiancés pour cet engagement de vie. En effet, les fiancés sont appelés à se donner entièrement l'un à l'autre sur la base des 4 piliers fondamementaux qui viendront soutenir leur amour conjugual :

  • La liberté : c'est la première condition pour qu’un mariage existe. Ni contraintes extérieures ( mariage imposé, sous pression familiale ou sociale, l'un dejà marié...) ni contraintes intérieures( plus subtiles car il s'agit d'avoir la connaissance de ses désirs inconscients. Ex : comblement d'un besoin affectif/psychique, refuge contre ma solitude,...)
  • La fécondité les époux s’engagent à être ouverts à la vie, à inscrire leur union dans un projet plus vaste qui débouche en principe sur la fondation d’une famille. A l'image de l'Amour de Dieu, de l'Amour entre la Sainte Trinté, l'amour conjugual engendre une fécondité. Car l'Amour engendre l'Amour. Appelés à donner la vie, les époux doivent donc la transmettre et ce, de manière responsable. Tous les enfants que Dieu co-créé avec le couple sont une grâce et une grande bénédiction. Mais le couple doit prendre en considération sa santé physique et morale, sa situation économique et son contexte pour décider du nombre d’enfants dont il peut, en conscience, dans un discernement spirtuel et conjugual, assumer la responsabilité. Ainsi la régulation des naissances par les méthodes naturelles, accompagnée d'une connaissance approfondie de la sexualité conjuguale ( masculine et féminine) que St JP II à developée dans sa Théologie du Corps est donc encouragée pour des raisons profondes, anthropologiques. L’ouverture à la vie n’est pas seulement biologique. C'est avant tout un état d’esprit, une attitude intérieure et spirituelle d’écoute de la volonté de Dieu pour soi, pour son couple et sa famille. Ainsi, cette dernière peut très bien, si nombreuse qu’elle soit, être recroquevillée sur son bonheur, sourde aux appels de ceux qui la croisent. L’Église accueille ainsi le mariage de personnes avancées en âge, qui ne peuvent plus avoir d’enfants, ou qui se savent stériles, persuadée qu’elles peuvent être ouvertes à la vie et trouver une autre fécondité (Familiaris Consortio - JP II)
  • L'indissolubilité : « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas » Mat. 19-6 - Le lien conjugal est indissoluble car il est établi, sur une libre initiative des deux époux, par Dieu lui-même (Catéchisme de l’Église Catholique n° 1640). C’est par le « oui » des fiancés que ce lien est scellé par Dieu. Et comme Dieu ne reprend jamais ce qu’il donne, ce lien est établi pour toujours. Comme si les fiancés apportaient chacun un bout de corde et que Dieu faisait un nœud. Aucun homme ne peut le dénouer. Ce pilier se rapporte à la notion sacramentelle de votre union, le mariage crée un lien sacré entre les époux. Ainsi, lors de l'échange de vos consentements, vous prononcerez ces mots : « Je te reçois comme époux (se) pour nous soutenir l’un et l’autre, tout au long de notre vie ».  Le mariage est un pacte d’alliance, à l’image de l’union de Dieu avec l’humanité et du Christ avec l’Eglise. A l’image de Jésus qui a aimé jusqu’au bout, aimer jusqu'à donner sa vie. L’indissolubilité, c’est un lien sacré, où Dieu s’engage, que l’homme ne peut détruire. Il nous est donné pour soutenir la fidélité des époux. Durer toujours, c’est une Espérance même si aujourd'hui, elle peut sembler un idéal inaccesible devant tant de couples désunis. Mais loin d'être un opinion, elle est factuelle avec ou sans nous, elle est. 
  • La fidélité : Lorsque vous vous mariez, vous vous promettez fidélité, source de confiance réciproque, en vous appuyant sur le pardon et la réconciliation. Le prêtre vous demandera : « Vous allez vous promettre fidélité. Est-ce pour toute votre vie ? » et vous répondrez : « Je te reçois et je me donne à toi pour t’aimer fidèlement dans le bonheur et dans les épreuves".   Cela implique que quelques soient les aléas d'une vie de couple, les époux s'engagent dans la durée grâce à la fidélité, en s'appuyant sur le pardon et la réconciliation. C'est une promesse qui engage car comme tout choix dans la vie : choisir un conjoint c’est renoncer à tous les autres possibles. Ceci pour le bonheur de l'autre et  par conséquence son propre bonheur. Elle implique la reconnaissance des forces et des fragilités de chacun des époux. L'humilité étant la clef de la fidélité car elle implique de reconnaitre que nous sommes faits de chair qui entre parfois en contradiction avec notre esprit. On peut tomber amoureux d'un autre personne le jour de son propre mariage ! Personne n'est exempt de ces situations et les époux sont invités à être vigilants dès le début, dès les prémices d'une tentation et à en parler en confiance avec l'autre car la fidélité se construit dans le dialogue et donne à l’amour conjugual profondeur et intensité. Se souvenir aussi que la fidélité de Dieu nous rend capable d’être fidèles. 

L’Église constate en effet que lorsque l’un de ces piliers fait défaut, le couple est atteint dans sa nature et ses aspirations profondes.

Pour approfondir la question, nous vous conseillons le site de l'Eglise Catholique de France

Prendre contact avec une église

Une fois votre discernement fait et votre décision prise et bien mûrie, il convient de vous présenter en couple au prêtre de la paroisse (curé ou vicaire) pour qu'il receuille votre souhait de vous marier religieusement. Il vous recevra pour un entretien bienveillant qui initiera un accompagnement et/ou une préparation au mariage CPM. Vous pourrez aborder la question de la date de la cérémonie. En Martinique, le délai entre la prise de contact et la cérémonie est de 6 minimum et de 12 mois en règle général.

Dans le cas des demandes de la part d'un couple vivant hors de l’île, une lettre rédigée et signée conjointement sera expédiée au curé de la paroisse de célébration au moins 12 mois avant la date prévue. Le couple devra prendre contact avec le curé de leur domicile qui les accompagnera pendant un temps certain et préparera leur dossier avec eux. Ce dossier complet sera expédié à l’archevêché de la Martinique au moins deux mois avant la date du mariage et arriver à la paroisse de célébration un mois avant la date prévue. Des contacts personnels seront entretenus entre le couple et le prêtre prévu pour recevoir les consentement ainsi qu’avec le prêtre du lieu de mariage.nous tenons à ce que la demande soit rédigée et signée conjointement.

La préparation au mariage

La préparation au mariage comprend :

  • Le suivi du couple par un prêtre  qui est chargé d’accompagner le couple sur ce chemin de préparation du mariage
  • La participation à une session de préparation au mariage de la paroisse ou du diocèse
  • le Dossier administratif : pour tout mariage, il y a constitution d’un dossier administratif. Prévoir un certificat de baptême si vous êtes baptisé dans une autre paroisse et un acte de naissance qui vous sera demandé 3 mois avant la cérémonie.
  • La préparation de la cérémonie de mariage : l'équipe ou le prêtre pourront vous aider à préparer cette célébration (textes, chants, chorale, décoration, etc)

NB : Prévoir votre offrande à l’occasion de mariage à donner la paroisse. En effet, elle représente la participation à la vie matérielle de la paroisse qui vous accueille et un don lié à votre action de grâce. Elle est fixée sur l’ensemble du diocèse à 200€ minimum. Pour les personnes en difficulté devant cette offrande, nous vous invitons à en parler avec le prêtre de la paroisse en toute simplicité.

Rechercher une paroisse