Dossier : De la nécessité d’une Pastorale pour les hommes


Informations

mardi 13 juin 2023
Pastorale Diocésaine des Hommes (Martinique)

L'idée de mise en place d’une Pastorale diocésaine des hommes est née dans le coeur de Mgr David Macaire et s’est concrétisée en 2016.

Elle a démarré officiellement avec le grand rassemblement intitulé : « Jubilé des Hommes ». Ce rassemblement avait réuni environ 3000 hommes à la Ferme Perrine le 19 mars 2016. Pour mettre en oeuvre cet évènement, Monseigneur avait confié le projet au diacre Jean-Paul Levif qui avait réuni alors un groupe d’une douzaine d’hommes issus de plusieurs groupes et paroisses de l’ile. Ce petit noyau a constitué par la suite la Coordination de la Pastorale diocésaine accompagnée par le père Arnaud Goma, après le départ du diacre Jean-Paul pour la Guadeloupe.

Il s’agissait par la suite de proposer aux hommes de la Martinique des espaces de découverte (ou de redécouverte) de « l’Âme masculine » dans ce qu’elle a de noble et positif à offrir au monde. Le constat était alors que les hommes (jeunes et moins-jeunes) étaient (sont encore) souvent perçus (parfois à raison) comme défaillants, ou exprimant une masculinité caricaturale, voire parfois toxique comme il est courant de l’entendre aujourd’hui.

(Cf le livre des "Lettres d'encouragement aux hommes" de Mgr David Macaire - mai 2023)

Si l’observation des assemblées dominicales a été un déclencheur et reste un indicateur pertinent, il existe de nombreux espaces et lieux où l’on peut observer « qu’il n’est pas si simple d’être un homme dans la société d’aujourd’hui » : population carcérale majoritaire, décès par homicide, paris et jeux d’argent, décès par suicide, décrocheurs scolaires sont par exemple des groupes sociaux ou les hommes sont sur-représentés.

Pourquoi ? A contrario, il existe des espaces où les hommes sont largement sous-représentés : engagement familial déficitaire (cause de nombre de familles monoparentales) effectifs-cadres dans la fonction publique et dans le privé.

Pourquoi de telles différences ? Les hommes seraient-ils moins compétents, plus médiocres ?

Ou est-il possible que la société, les familles, l’Eglise n’offrent plus d’espace de réalisation où les hommes jeunes et moins jeunes, pourraient canaliser et développer leurs potentiels, leurs talents, (au sens de Mathieu 25 ;14) ceci dans le but de devenir des hommes, non pas parfaits, mais toujours plus fiables, plus stables, plus enracinés dans l’Evangile et dans les différents compartiments et espaces de leur vie ?

Fondamentalement les propositions de la Pastorale diocésaine consistent encore aujourd’hui à réfléchir et agir de façon plus constructive envers nous mêmes, dans nos familles dans la société et au sein de l’Eglise. L’intuition de notre évêque étant qu’avec le Christ et en fraternité, les hommes sont en mesure de véritablement se renouveler et réinvestir leur valeur, leur dignité de Fils de Dieu et de baptisés. Ainsi des rencontres destinées spécifiquement aux hommes sont mises en place afin, dans un premier temps, d’attirer plus d’hommes (en particulier ceux qui se sont éloignés de l’Eglise ou qui n’osent pas s’y manifester) mais aussi de promouvoir des modèles masculins positifs, inspirants.

Les formes de ces rencontres peuvent être aussi variées que des randonnées (kayak, vélo, à pied), coups de main, rencontres d’évangélisation, de formation, des dîners, petits-déjeuners, retraites spirituelles, réseaux d’entraide, projection vidéo-partage, enseignements, étude de la Bible, choeur d’hommes… Il est en effet plus facile pour un homme éloigné de l’Eglise ou qui traverse des difficultés spécifiques aux hommes de trouver une aide ou de s’inspirer du chemin parcouru par d’autres hommes qui auraient connu les mêmes difficultés.

Comme dit souvent un frère proche : « Pwoblèm an nonm sé pwoblèm tout nonm ! » Le dimanche 21 mai 2023, à 18h, sur la belle paroisse du Robert, a été célébrée par le père Philippe Décilap et l’ensemble des hommes présents, une « Messe des hommes ». Il est important de remarquer que ce n’était pas seulement une messe animée par des hommes, c’était une célébration « réservée » et destinée aux hommes. Les femmes n’étaient bien sûr pas exclues de la célébration, mais plutôt invitées à une adoration eucharistique devant le Saint- Sacrement durant le déroulement de la messe, dans une salle du presbytère. La démarche proposée aux femmes était donc d’adorer le Saint- Sacrement et en union avec Marie (par le Chapelet) d’intercéder pour ces hommes participant à la messe et aussi pour ceux qui n’avaient pas pu se rendre à la célébration.

Cet exemple de proposition à destination des hommes mise en place par la Pastorale paroissiale des hommes du Robert avec leur curé est une belle illustration (parmi d’autres) de ce que la Pastorale diocésaine voudrait voir se développer sur l’ensemble du diocèse.

Où en sommes-nous ? Nous devons avouer que la crise Covid aurait pu donner un coup d’arrêt aux activités et à la dynamique de la Coordination. Si ces deux dernières années n’ont pas été propices à des manifestations d’ampleur, de nombreuses initiatives paroissiales ou de groupes d’hommes ont été menées ces deux dernières années. La fin de la crise a d’ailleurs permis la reprise ces derniers mois de plusieurs manifestations plus ou moins importantes. Nous pouvons citer :

• Rencontre des hommes du Lamentin et du Gros-Morne durant l’Avent 2022 & le Carême 2023.

• Retraite des hommes (Communauté Vie & Partage) en janvier 2023.

• Rencontre des hommes du Lorrain, Marche des hommes de Sainte- Marie le 19 mars 20323

• Mise en place de la Pastorale paroissiale au François avec le soutien des hommes de Sainte- Marie.

• Dîner des hommes le 11 mars 2023. • Rencontre des hommes de Saint Christophe le 19 avril 2023.

Nous n’avons bien sûr pas été en mesure de citer toutes les propositions faites aux hommes ces derniers mois, nous demandons aux groupes de nous en excuser ! Avec l’arrivée du nouvel aumônier, le père Marcel Crépin, nous espérons vous proposer une dynamique renouvelée à l’échelle du diocèse afin que le projet d’encouragement des hommes, cher à notre évêque, se poursuive et soit fécond.

Pastorale diocésaine - Pastorales paroissiales quelle articulation ?

Il est important de bien comprendre que tous les hommes agissant au sein de l’Eglise dans le diocèse de Martinique sont de-facto membres de la Pastorale diocésaine des hommes et ce, indépendamment du groupe auxquels ils appartiennent. De même, sur le territoire d’une paroisse, tous les hommes actifs dans leur paroisse sont membres de la Pastorale de leur paroisse, même s’ils ne participent pas à toutes les actions mises en place par cette dernière. La Pastorale de hommes comporte une Coordination diocésaine chargée de fédérer et d’accompagner les mouvements et groupes d’hommes. Cette coordination est composée d’un aumônier, le père Marcel Crépin, et d’un bureau comprenant une dizaine de frères venus des divers groupes d’hommes, paroisses ou mouvements du diocèse (…).

Pour finir, depuis la mise en place des 12 grandes Pastorales diocésaines, la Pastorale des hommes fait partie (est membre) de la Grande Pastorale de la Famille (animée par Robert et Josette Macéno et dont l’aumônier est le père Wilfried Bannais).

La Pastorale des hommes est donc cette humble mais belle tentative de proposer des chemins et des lieux afin que les hommes se soutiennent à la lumière des Evangiles, dans le but de déployer une masculinité non plus « toxique » mais une masculinité positive, évangélique. Une masculinité qui, au côté d’une féminité épanouie, participe et contribue à l’avènement de familles, d’une société et d’une Eglise qui Montrent Jésus encore plus.

Claude Maizeroi-Eugene p/o La Coordination de la Pastoralendes hommes ■

Lire le dossier complet avec les photos dans votre revue diocésaine "Eglise en Martinique" N°664

Elle a démarré officiellement avec le grand rassemblement intitulé : « Jubilé des Hommes ». Ce rassemblement avait réuni environ 3000 hommes à la Ferme Perrine le 19 mars 2016. Pour mettre en oeuvre cet évènement, Monseigneur avait confié le projet au diacre Jean-Paul Levif qui avait réuni alors un groupe d’une douzaine d’hommes issus de plusieurs groupes et paroisses de l’ile. Ce petit noyau a constitué par la suite la Coordination de la Pastorale diocésaine accompagnée par le père Arnaud Goma, après le départ du diacre Jean-Paul pour la Guadeloupe.

Il s’agissait par la suite de proposer aux hommes de la Martinique des espaces de découverte (ou de redécouverte) de « l’Âme masculine » dans ce qu’elle a de noble et positif à offrir au monde. Le constat était alors que les hommes (jeunes et moins-jeunes) étaient (sont encore) souvent perçus (parfois à raison) comme défaillants, ou exprimant une masculinité caricaturale, voire parfois toxique comme il est courant de l’entendre aujourd’hui.

(Cf le livre des "Lettres d'encouragement aux hommes" de Mgr David Macaire - mai 2023)

Si l’observation des assemblées dominicales a été un déclencheur et reste un indicateur pertinent, il existe de nombreux espaces et lieux où l’on peut observer « qu’il n’est pas si simple d’être un homme dans la société d’aujourd’hui » : population carcérale majoritaire, décès par homicide, paris et jeux d’argent, décès par suicide, décrocheurs scolaires sont par exemple des groupes sociaux ou les hommes sont sur-représentés.

Pourquoi ? A contrario, il existe des espaces où les hommes sont largement sous-représentés : engagement familial déficitaire (cause de nombre de familles monoparentales) effectifs-cadres dans la fonction publique et dans le privé.

Pourquoi de telles différences ? Les hommes seraient-ils moins compétents, plus médiocres ?

Ou est-il possible que la société, les familles, l’Eglise n’offrent plus d’espace de réalisation où les hommes jeunes et moins jeunes, pourraient canaliser et développer leurs potentiels, leurs talents, (au sens de Mathieu 25 ;14) ceci dans le but de devenir des hommes, non pas parfaits, mais toujours plus fiables, plus stables, plus enracinés dans l’Evangile et dans les différents compartiments et espaces de leur vie ?

Fondamentalement les propositions de la Pastorale diocésaine consistent encore aujourd’hui à réfléchir et agir de façon plus constructive envers nous mêmes, dans nos familles dans la société et au sein de l’Eglise. L’intuition de notre évêque étant qu’avec le Christ et en fraternité, les hommes sont en mesure de véritablement se renouveler et réinvestir leur valeur, leur dignité de Fils de Dieu et de baptisés. Ainsi des rencontres destinées spécifiquement aux hommes sont mises en place afin, dans un premier temps, d’attirer plus d’hommes (en particulier ceux qui se sont éloignés de l’Eglise ou qui n’osent pas s’y manifester) mais aussi de promouvoir des modèles masculins positifs, inspirants.

Les formes de ces rencontres peuvent être aussi variées que des randonnées (kayak, vélo, à pied), coups de main, rencontres d’évangélisation, de formation, des dîners, petits-déjeuners, retraites spirituelles, réseaux d’entraide, projection vidéo-partage, enseignements, étude de la Bible, choeur d’hommes… Il est en effet plus facile pour un homme éloigné de l’Eglise ou qui traverse des difficultés spécifiques aux hommes de trouver une aide ou de s’inspirer du chemin parcouru par d’autres hommes qui auraient connu les mêmes difficultés.

Comme dit souvent un frère proche : « Pwoblèm an nonm sé pwoblèm tout nonm ! » Le dimanche 21 mai 2023, à 18h, sur la belle paroisse du Robert, a été célébrée par le père Philippe Décilap et l’ensemble des hommes présents, une « Messe des hommes ». Il est important de remarquer que ce n’était pas seulement une messe animée par des hommes, c’était une célébration « réservée » et destinée aux hommes. Les femmes n’étaient bien sûr pas exclues de la célébration, mais plutôt invitées à une adoration eucharistique devant le Saint- Sacrement durant le déroulement de la messe, dans une salle du presbytère. La démarche proposée aux femmes était donc d’adorer le Saint- Sacrement et en union avec Marie (par le Chapelet) d’intercéder pour ces hommes participant à la messe et aussi pour ceux qui n’avaient pas pu se rendre à la célébration.

Cet exemple de proposition à destination des hommes mise en place par la Pastorale paroissiale des hommes du Robert avec leur curé est une belle illustration (parmi d’autres) de ce que la Pastorale diocésaine voudrait voir se développer sur l’ensemble du diocèse.

Où en sommes-nous ? Nous devons avouer que la crise Covid aurait pu donner un coup d’arrêt aux activités et à la dynamique de la Coordination. Si ces deux dernières années n’ont pas été propices à des manifestations d’ampleur, de nombreuses initiatives paroissiales ou de groupes d’hommes ont été menées ces deux dernières années. La fin de la crise a d’ailleurs permis la reprise ces derniers mois de plusieurs manifestations plus ou moins importantes. Nous pouvons citer :

• Rencontre des hommes du Lamentin et du Gros-Morne durant l’Avent 2022 & le Carême 2023.

• Retraite des hommes (Communauté Vie & Partage) en janvier 2023.

• Rencontre des hommes du Lorrain, Marche des hommes de Sainte- Marie le 19 mars 20323

• Mise en place de la Pastorale paroissiale au François avec le soutien des hommes de Sainte- Marie.

• Dîner des hommes le 11 mars 2023. • Rencontre des hommes de Saint Christophe le 19 avril 2023.

Nous n’avons bien sûr pas été en mesure de citer toutes les propositions faites aux hommes ces derniers mois, nous demandons aux groupes de nous en excuser ! Avec l’arrivée du nouvel aumônier, le père Marcel Crépin, nous espérons vous proposer une dynamique renouvelée à l’échelle du diocèse afin que le projet d’encouragement des hommes, cher à notre évêque, se poursuive et soit fécond.

Pastorale diocésaine - Pastorales paroissiales quelle articulation ?

Il est important de bien comprendre que tous les hommes agissant au sein de l’Eglise dans le diocèse de Martinique sont de-facto membres de la Pastorale diocésaine des hommes et ce, indépendamment du groupe auxquels ils appartiennent. De même, sur le territoire d’une paroisse, tous les hommes actifs dans leur paroisse sont membres de la Pastorale de leur paroisse, même s’ils ne participent pas à toutes les actions mises en place par cette dernière. La Pastorale de hommes comporte une Coordination diocésaine chargée de fédérer et d’accompagner les mouvements et groupes d’hommes. Cette coordination est composée d’un aumônier, le père Marcel Crépin, et d’un bureau comprenant une dizaine de frères venus des divers groupes d’hommes, paroisses ou mouvements du diocèse (…).

Pour finir, depuis la mise en place des 12 grandes Pastorales diocésaines, la Pastorale des hommes fait partie (est membre) de la Grande Pastorale de la Famille (animée par Robert et Josette Macéno et dont l’aumônier est le père Wilfried Bannais).

La Pastorale des hommes est donc cette humble mais belle tentative de proposer des chemins et des lieux afin que les hommes se soutiennent à la lumière des Evangiles, dans le but de déployer une masculinité non plus « toxique » mais une masculinité positive, évangélique. Une masculinité qui, au côté d’une féminité épanouie, participe et contribue à l’avènement de familles, d’une société et d’une Eglise qui Montrent Jésus encore plus.

Claude Maizeroi-Eugene p/o La Coordination de la Pastoralendes hommes ■

Lire le dossier complet avec les photos dans votre revue diocésaine "Eglise en Martinique" N°664

Dans la même catégorie

  • Diocèse de Martinique

    Communication financière diocésaine

    Chaque année, l'économat fait son bilan et fait certifier ses comptes. Voici les chiffres et faits marquants pour 2023 2024

    lundi 1 juillet 2024
    Pastorale

  • Ministères institués (Martinique)

    Ministères institués

    Certains ministères ont été institués par l'Eglise depuis des temps déjà très anciens, pour rendre à Dieu le culte qui lui est dû et pour assurer, [...]

    lundi 24 juin 2024
    Pastorale

  • Direction des pèlerinages (Martinique)

    Organisation des pèlerinages dans le diocèse

    Le jeudi 25 janvier 2024, la direction diocésaine des pèlerinages a organisé une réunion d’information et de concertation avec toutes les personnes [...]

    lundi 24 juin 2024
    Pastorale