« Montrer Jésus »


Informations

samedi 8 octobre 2022
Diocèse de Martinique

Comment une pieuse supplique mariale est devenue le slogan des disciples missionnaires de Martinique (...)

Nous sommes le vendredi 27 Février 2015 à la Sainte- Baume. Depuis peu de jours, le pape François me demande de quitter ma communauté pour exercer la charge d’archevêque en Martinique. L’annonce officielle est prévue pour le 7 Mars. Le moment est chargé d’émotion, d’interrogation, de supplication. Personne, ou presque, n’est au courant et chaque minute en communauté est vécue avec une intensité particulière… Comme chaque soir depuis huit siècles, les frères font une procession jusqu’à l’image de la sainte Vierge en chantant le Salve Regina. Les lampes sont éteintes. Deux flambeaux nous guident. Le chant s’élève. Ce dernier temps de la journée a toujours été mon préféré depuis 22 ans. Ce sera bientôt fini. De petites larmes coulent lorsque la mélodie suave nous fait prononcer ces paroles « et Jesum benedictum fructum ventris tui, nobis, post hoc exsilium, ostende  ». Ces mots antiques s’ancrent en moi : ils s’adressent à Marie, l’Étoile du matin. Ils sont tournés vers Jésus notre seul Seigneur… J’y vois la joie suscitée par l’Esprit en Jean-Baptiste dans le sein d’Elisabeth lorsque Marie vient vers eux enceinte de Jésus (Lc 1,39-40) ; j’entends la réponse de Jésus à Philippe « qui m’a vu a vu le Père » (Jn 14,8) : « Jesum ostende ». Voilà la devise épiscopale ! Fin du 1er épisode.

Quelques semaines après, le décor a changé. Arrivé en Martinique pour une nouvelle vie, l’évêque ne s’appartient plus. Cette devise si intime est publiée comme signe prophétique de la mission personnelle du nouveau pasteur. Mais voilà que l’Esprit-Saint choisit le père Marcel Crépin, alors vicaire épiscopal et curé de la cathédrale et toute une équipe pour s’emparer du slogan. Un logo est dessiné. Beau, simple, expressif, il est diffusé sur des T-shirts « même pas peur », des autocollants, des supports divers. Un défi missionnaire est lancé sur les réseaux : faire une photo du logo avec diverses personnes partout en Martinique. Le Peuple de Dieu « valide » le slogan et reçoit 5/5 l’appel de l’Esprit-Saint. Fin du 2e épisode.

Dès septembre 2015, une démarche synodale, suggérée par les prêtres, est lancée. Ecclesia’M 2020 ! rassemble plus de 100 réunions un peu partout. Autour de l’évêque, les fidèles les plus engagés de nos communautés. Des lignes forces se dessinent et 5 chantiers pastoraux s’ouvrent (Familles, Paroisses, Jeunes, Société, Santé). Une prière est diffusée, reprise à chaque messe « Apprends-nous, avec l’aide de la Vierge Marie, comment MONTRER JESUS partout en Martinique et au-delà, personnellement et en Eglise ». La formule « Montre Jésus » fait alors son entrée dans l’espace sacré : des banderoles sont installées dans certains lieux de culte, des chasubles et des étoles sont brodées… Les grandes assemblées synodales de 2017 en font une priorité pour tous les catholiques : « être toujours prêts à rendre compte de l’espérance qui est en nous » (1P 3,16). « Montrer Jésus » devient l’appel de Dieu à notre Église diocésaine : un contrat entre nous et Dieu. Fin du 3e épisode. épisode.

2020, l’Histoire continue. Des Conseils de prêtres et de laïcs réfléchissent à la suite. Un nouveau Plan pastoral « CAP2025 » est promulgué par l’évêque. Il ne comprend que 4 orientations (dont : « les 5 essentiels », « l’organisation » et « la formation ») mais l’option prioritaire pour la mission, l’évangélisation et le témoignage est encore mise en avant. Dieu, et nous avons de la suite dans les idées ! Cet épisode n’est pas terminé : 7 ans après, où en sommes-nous de cet appel ? Vous, moi, nos familles, nos quartiers, nos PCE, nos communautés, nos groupes, nos paroisses, notre diocèse… ? Est-ce que tu « montres Jésus » ?

+ Fr David Macaire, Archevêque de Saint-Pierre et Fort-de-France ■

Dans la même catégorie

  • Diocèse de Martinique

    Proposez un service !

    C’est un titre volontairement ambivalent : il veut dire « prenez un service dans l’Église » mais aussi « proposez à quelqu’un de servir ». Le [...]

    lundi 26 février 2024
    Mots de l'évêque

  • Diocèse de Martinique

    Rangez votre chambre... et changez vos coeurs !

    C'est un signe qui ne trompe pas ! En dehors des enfants et des adolescents qui ne sont pas encore éduqués, des adultes qui n'ordonnent pas leur [...]

    vendredi 16 février 2024
    Mots de l'évêque

  • Diocèse de Martinique

    Bénissez, ne maudissez-pas

    Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres. (…) Bénissez ceux qui vous persécutent ; [...]

    samedi 27 janvier 2024
    Mots de l'évêque