Ministères institués


Informations

lundi 24 juin 2024
Ministères institués (Martinique)

Certains ministères ont été institués par l'Eglise depuis des temps déjà très anciens, pour rendre à Dieu le culte qui lui est dû et pour assurer, selon les besoins, le service du peuple de Dieu. Par eux, on confiait aux fidèles le soin d'exercer des fonctions liturgiques et caritatives, de manière adaptée aux circonstances.

Dans l’Église, il y a de la place pour d’autres ministères, qui ne viendraient pas remplacer les ministères ordonnés, mais servir, d’une autre manière, les communautés chrétiennes : par exemple, un ministère au service de la Parole de Dieu, afin de proclamer et de commenter cette Parole qui doit éclairer chaque jour la vie des fidèles ; un ministère au service de la communion du Peuple de Dieu, afin de rassembler la communauté et de la maintenir dans l’unité de l’amour fraternel.

 Le Motu proprio Spiritus Domini du pape François (10 janvier 2021) ouvre les ministères institués de « lecteur » et « acolyte » à tous les baptisés. Il est bientôt suivi du Motu proprio Antiquum Ministerium (20 mai 2021) qui crée le ministère de « catéchiste », et confie aux conférences épiscopales le soin d’en préciser les contenus. La voie est désormais tracée pour une réflexion au sujet des ministères.

La Martinique est pour l’instant le seul diocèse des DOM/TOM à pouvoir contenir en son sein ce Ministère. 

Depuis l’année 2018, il y a eu 3 Institutions aux Ministères :

• Le dimanche 20 mai 2018 à la cathédrale Saint-Louis avait lieu la première institution de 18 laïcs.

• Le dimanche 23 janvier 2022 toujours à la cathédrale Saint-Louis avait lieu l’institution de 38 autres laïcs.

• Et le dimanche 28 avril 2024 à l’église de Saint-Joseph c’était l’institution de 2 laïcs.

Par ce ministère, l’évêque confie à des laïcs le soin d’exercer des fonctions liturgiques et caritatives de manière adaptée aux circonstances. La collation de ces fonctions était faite le plus souvent selon un rite particulier, par lequel après la bénédiction de Dieu, le laïc était constitué dans une classe ou un rang particulier pour remplir des fonctions déterminées qui étaient appelés Ordres Mineurs par rapport au sous-diaconat.

Dans notre diocèse : les fonctions sont le lectorat et l’acolytat.

Le lecteur est institué pour lire la Parole de Dieu dans les assemblées liturgiques, les intentions de la prière universelle, diriger le chant et la participation du peuple fidèle. Il doit tendre de toutes ses forces à acquérir davantage chaque jour l’amour profond et la connaissance de la Sainte Écriture.

L’acolyte est institué pour s’occuper du service de l’autel, principalement dans la célébration de la messe. Il lui appartient de distribuer la communion, éventuellement d’exposer le Saint Sacrement. Il doit s’initier à tout ce qui se rapporte au culte et porter un amour sincère au peuple de Dieu (Corps Mystique du Christ), particulièrement aux faibles et aux malades et doit être un exemple de dignité et de respect.

Pascal Chen-Sin-Tai, ■ responsable diocésain

Article tiré du N°684 d'Eglise en Martinique

Dans la même catégorie