Eglise catholique de Martinique
https://martinique.catholique.fr/la-seule-solution?lang=fr

La (seule) solution... !

Malgré les innombrables attentats de ces 40 dernières années, les bombes, les mitraillettes, les pistolets, les camions béliers ou les armes blanches… la méthode efficace pour éradiquer le fléau terroriste n’est pas trouvée !


Chaque gouvernement promet sincèrement des solutions radicales : grandes déclarations, lois de renforcement de la laïcité, émissions de télé, articles de presse, cours d’éducation civique, livres de caricatures (!), cérémonies d’hommage, manifestations de rue indignées, rapports des Renseignements généraux, armement des polices, actions de justice, expulsions ou emprisonnements… Mais pense-t-on vraiment que tout ça va permettre de vaincre la barbarie des idéologies politico-religieuses !? Ces réponses républicaines ont le mérite de tenter l’impossible, mais elles sont limitées par le principe de liberté. Il faudra donc choisir entre liberté et sécurité.

Un peu comme cette dame d’un quartier « chaud ». Depuis que des cambrioleurs avaient dépouillé son appartement, elle avait installé des barreaux partout et ne sortait plus. Elle était en sécurité mais avait perdu sa liberté. Eh bien, si ce climat de violence terroriste se perpétue, le monde politique n’aura, à terme, d’autres solutions que la violence publique et l’abolition des libertés individuelles (notamment religieuses). Certains prônent déjà des chemins totalitaires.

Il existe cependant une solution populaire, non-violente et radicale pour vaincre le mal ! Une solution non pas politique, mais spirituelle, religieuse et, plus précisément, chrétienne et catholique : retourner massivement à l’Eglise1 !

Il faut être aveugle pour ne pas constater que la montée des terrorismes, des xénophobies et des séparatismes de toute sorte est liée à l’éloignement progressif mais radical de la foi et des pratiques de l’Eglise catholique. De la Gauche à la Droite, des journalistes aux enseignants, des artistes aux syndicalistes, des communistesaux capitalistes, la plupart des milieux qui font l’opinion a cédé à l’idéologie anticatholique, issue en grande partie de la franc-maçonnerie » (affirmation de Alain Bauer, ancien grand-maître, sur C-News le 25 Sept 2020). On a voulu détruire le substrat judéo-chrétien de notre civilisation. Les soi-disant lois éthiques ont créé une civilisation sans église et sans morale, une société du chacun pour soi, sans foi ni loi, qui ne peut inspirer le respect et constitue un terreau idéal pour les idéologies politiques, économiques et religieuses les plus violentes. « Si vous ôtez la foi au peuple, vous n’avez que des voleurs de grand chemin », disait Napoléon pourtant athée et païen (aujourd’hui on dirait « des extrémistes »).

En ignorant la Parole de Dieu et l’enseignement de l’Eglise, en n’allant plus à la messe, en faisant de la foi une chose privée et individuelle, en dispersant les croyants, en justifiant les choix éthiques les plus égoïstes, les forces politiques et culturelles alliées aux puissances d’argent ont cru récupérer le pactole moral de l’Eglise. Malheureusement, elles ont juste ouvert une voie liberticide à tous les terrorismes : du harcèlement de la petite écolière par ses camarades, au couteau de l’islamiste, en passant par les pressions au travail, les féminicides, ou l’hooliganisme dans les stades, etc.

La solution : retourner à l’Eglise ! Elle est notre protection, c’est d’elle que nous tenons l’ADN de Liberté, d’Egalité et de Fraternité, elle est nous-mêmes. Ne nous éloignons pas de notre Eglise, n’enseignons pas à notre jeunesse à le faire… le monde sans la foi chrétienne n’est pas beau. Et j’ai bien peur que sa fin soit triste. Pli ta pli tris !

+ Fr David Macaire, Archevêque
de Saint-Pierre et Fort-de-France ■

En savoir +

1 - Ep 6, 1118-) Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, pour tenir contre
les manœuvres du diable. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les esprits du mal. Prenez l’équipement de combat donné par Dieu pour résister au malheur et tenir bon. : le ceinturon de la vérité, la cuirasse de la justice, chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, le bouclier de la foi, pour éteindre les flèches enflammées du Mauvais, le casque du salut et le glaive de l’Esprit : la parole de Dieu. En tout temps, restez éveillés, soyez assidus à la supplication.

2 - Ce qui sert de support, ce sans quoi une réalité ne saurait exister.



Mot de l’évêque

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic



Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour