Eglise catholique de Martinique
https://martinique.catholique.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=303

Prier en Martinique

- Horaires des messes en Martinique



Prière à la Sainte Trinité

 

28 mai 2018 par Michel DEGLISE

Prions la Sainte Trinité avec Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus !

Dimanche 15 Juin 2014

Dieu ! Trinité Bienheureuse, je désire vous Aimer et vous faire Aimer, travailler à la glorification de la Sainte Église en sauvant les âmes qui sont sur la terre et (en) délivrant celles qui souffrent dans le purgatoire. Je désire accomplir parfaitement votre volonté et arriver au degré de gloire que vous m’avez préparé dans votre royaume, en un mot, je désire être Sainte, mais je sens mon impuissance et je vous demande, ô mon Dieu ! d’être vous-même ma Sainteté.

Puisque vous m’avez aimée jusqu’à me donner votre Fils unique pour être mon Sauveur et mon Époux, les trésors infinis de ses mérites sont à moi, je vous les offre avec bonheur, vous suppliant de ne me regarder qu’à travers la Face de Jésus et dans son Cœur brûlant d’Amour.

Je vous offre encore tous les mérites des Saints (qui sont au Ciel et sur la terre) leurs actes d’Amour et ceux des Saints Anges ; enfin je vous offre, ô Bienheureuse Trinité ! l’Amour et les mérites de la Sainte Vierge, ma Mère chérie, c’est à elle que j’abandonne mon offrande la priant de vous la présenter.

Son divin Fils, mon Époux Bien-aimé, aux jours de sa vie mortelle, nous a dit : "Tout ce que vous demanderez à mon Père, en mon nom, il vous le donnera !" Je suis donc certaine que vous exaucerez mes désirs ; je le sais, ô mon Dieu ! (plus vous voulez donner, plus vous faites désirer). Je sens en mon cœur des désirs immenses et c’est avec confiance que je vous demande de venir prendre possession de mon âme. Ah ! je ne puis recevoir la Sainte Communion aussi souvent que je le désire, mais, Seigneur, n’êtes-vous pas Tout-Puissant ?... Restez en moi, comme au tabernacle, ne vous éloignez jamais de votre petite hostie...

Je voudrais vous consoler de l’ingratitude des méchants et je vous supplie de m’ôter ma liberté de vous déplaire, si par faiblesse je tombe quelquefois qu’aussitôt votre Divin Regard purifie mon âme consumant toutes mes imperfections, comme le feu qui transforme toute chose en lui-même...

Je vous remercie, ô mon Dieu ! de toutes les grâces que vous m’avez accordées, en particulier de m’avoir fait passer par le creuset de la souffrance. C’est avec joie que je vous contemplerai au dernier jour portant le sceptre de la Croix ; puisque vous (avez) daigné me donner en partage cette Croix si précieuse, j’espère au Ciel vous ressembler et voir briller sur mon corps glorifié les sacrés stigmates de votre Passion...

Après l’exil de la terre, j’espère aller jouir de vous dans la Patrie, mais je ne veux pas amasser de mérites pour le Ciel, je veux travailler pour votre seul Amour, dans l’unique but de vous faire plaisir, de consoler votre Cœur Sacré et de sauver des âmes qui vous aimeront éternellement.

Au soir de cette vie, je paraîtrai devant vous les mains vides, car je ne vous demande pas, Seigneur, de compter mes œuvres. Toutes nos justices ont des taches à vos yeux. Je veux donc me revêtir de votre propre Justice et recevoir de votre Amour la possession éternelle de Vous-même. Je ne veux point d’autre Trône et d’autre Couronne que Vous, ô mon Bien-Aimé !...

A vos yeux le temps n’est rien, un seul jour est comme mille ans, vous pouvez donc en un instant me préparer à paraître devant vous...

Afin de vivre dans un acte de parfait Amour, je m’offre comme victime d’holocauste à votre Amour miséricordieux, vous suppliant de me consumer sans cesse, laissant déborder en mon âme les flots de tendresse infinie qui sont renfermés en vous et qu’ainsi je devienne Martyre de votre Amour ô mon Dieu !...

Que ce martyre après m’avoir préparée à paraître devant vous me fasse enfin mourir et que mon âme s’élance sans retard dans l’éternel embrassement de Votre Miséricordieux Amour...

Je veux, ô mon Bien-Aimé, à chaque battement de mon cœur vous renouveler cette offrande un nombre infini de fois, jusqu’à ce que les ombres s’étant évanouies je puisse vous redire mon Amour dans un Face à Face Éternel !...

Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face



 


Neuvaine de prière pour la Guérison des blessures de l’esclavage

 

13 mai 2018 par Michel DEGLISE

Mgr David Macaire appelle tous les fidèles et toutes les personnes de bonne volonté à prier la Neuvaine pour la guérison des blessures de l’esclavage jusqu’au 22 Mai, date où la Martinique célèbre cette année le 170ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage, en vue de la Réconciliation à laquelle il appelle tous les Antillais.

Jubilé de la Miséricorde

- Psaume 85 (84) :

« Tu as aimé, Seigneur, cette terre, Tu as fait revenir les déportés de Jacob ;
tu as ôté le péché de ton peuple, tu as couvert toute sa faute ; (…)
Fais-nous voir, Seigneur, ton amour,et donne-nous ton salut.

J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ? 
Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles ; 
qu’ils ne reviennent jamais à leur folie !

Son salut est proche de ceux qui le craignent, et la gloire habitera notre terre.
Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ;
la vérité germera de la terre et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits, et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui, et ses pas traceront le chemin.

-  Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit…

- Notre Père…

- Prions  :

« Seigneur ! Le 22 Mai nous commémorons la fin de l’esclavage et de la traite négrière aux Antilles. Les conséquences de ce drame et des crimes commis sont encore sensibles dans ce monde où tu nous envoies bâtir avec tous la Civilisation de l’Amour. Elles entravent l’évangélisation et la vraie libération de notre société.

Toi qui a permis la réconciliation des peuples moins de cinquante ans après les guerres mondiales du XX° siècle et les crimes contre l’humanité perpétrés entre eux, donne aux peuples des Antilles et de la Guyane la grâce de l’Unité dans la Vérité.

A la suite du Jubilé de la Miséricorde, alors que de nombreuses personnes issues des différentes composantes de la société antillaise appellent à une réconciliation réparatrice, nous nous tournons vers Toi : que la Justice et la Paix s’embrassent, que l’Amour et la Vérité se rencontrent sur notre terre et dans nos cœurs et qu’ainsi la Grâce surabonde là où le péché a abondé (Rm 5,20).

Par l’intercession des saints Onésime et Philémon, esclave et maître, devenus des « frères très chers dans le Seigneur » (Phil 1,16) qu’aucun antillais quelle que soit son origine ou la couleur de sa peau ne demeure esclave d’aucune haine, ni d’aucune injustice.

AMEN ! »

- Notre Dame de la Délivrande : Priez pour nous. (3 fois) »

+ Fr. David Macaire

Archevêque de Saint-Pierre et Fort de France



 


Fête de Sainte Catherine de Sienne

 

30 avril 2018 par Michel DEGLISE

Prions la Sainte Trinité avec Sainte Catherine de Sienne (1347-1380), de la congrégation des Sœurs de la Pénitence de Saint Dominique, surnommées les Mantellates du fait de leurs habits noirs (mantellata en italien) et première femme déclarée « Docteur de l’Église » en 1970 par le Bienheureux pape Paul VI.

29 avril

« Ô Trinité éternelle, ô Déité, qui, par l’union de votre nature divine, avez donné un si grand prix au sang de votre Fils unique.

Ô Trinité éternelle, vous êtes une mer profonde où plus je me plonge, plus je vous trouve, et plus je vous trouve, plus je vous cherche. Vous êtes inépuisable, et en rassasiant l’âme dans vos profondeurs, vous ne la rassasiez jamais ; elle est toujours affamée de vous, éternelle Trinité ; elle désire vous voir avec la lumière dans votre lumière. Comme le cerf soupire après l’eau vive des fontaines, mon âme désire sortir de l’obscure prison de son corps pour vous voir dans la vérité de votre Être.

Combien de temps encore votre visage sera-t-il caché à mes regards, ô éternelle Trinité. Feu et abîme de charité, dissipez donc ce nuage de mon corps, car la connaissance que vous m’avez donnée de vous-même dans votre Vérité m’a fait violemment désirer de déposer le fardeau de mon corps, et de donner ma vie pour l’honneur et la gloire de votre nom. J’ai goûté et j’ai vu avec la lumière de l’intelligence, dans votre lumière, l’abîme de votre Trinité éternelle et la beauté de votre créature. En me regardant en vous, j’ai vu que j’étais votre image, puisque vous m’avez fait participer à votre puissance.

Ô Père éternel, vous avez communiqué à mon intelligence la sagesse qui appartient à votre Fils unique, et le Saint-Esprit, qui procède de vous et de votre Fils, m’a donné la volonté qui me rend capable d’aimer.

Ô Trinité éternelle, vous êtes le Créateur ; je suis votre créature, et j’ai connu, par la création nouvelle, que vous m’avez donnée dans le sang de votre Fils, combien vous vous êtes passionné pour la beauté de votre créature.

Ô Abîme, ô Déité éternelle, ô Mer profonde, pouvez-vous me donner plus qu’en vous donnant vous-même ? Revêtez-moi, revêtez-moi de vous-même, éternelle Vérité, afin que je parcoure cette vie mortelle avec la véritable obéissance et la lumière de la sainte foi, dont vous enivrez de plus en plus mon âme. Grâces à Dieu.

Amen. »



 


Prière au Bon Pasteur

 

28 avril 2018 par Michel DEGLISE

Le Bon Pasteur connaît ses brebis et ses brebis le connaissent. Tournons-nous vers Lui avec confiance, il est la Porte par laquelle nous devons passer pour avoir la Vie et en préparation de ce quatrième dimanche de Pâques, journée mondiale de prière pour les vocations, confions lui aussi les vocations dans notre diocèse et dans toute l’Église.

Seigneur Jésus, Bon Pasteur,
Tu as rendu témoignage à la vérité
au prix de ta vie.

Donne-nous d’être à notre tour
de vrais témoins de ton amour
au cœur du monde.

Envoie l’Esprit de Vérité promis
sur nos familles, nos paroisses, nos communautés.

Qu’il témoigne en nos cœurs
et nous rende féconds et persévérants
dans les œuvres du Père.

Accorde-nous de saints prêtres, heureux et rayonnants.
Affermis-les dans la grâce de leur sacerdoce.

Qu’ils puissent nous communiquer
la vie et l’amour de ton Cœur.

Amen.



 


Neuvaine de la Divine Miséricorde

 

8 avril 2018 par Michel DEGLISE

Comme nous l’avons fait depuis 2016, du vendredi saint au samedi de Pâques, confions Mgr David Macaire, qui va célébrer le troisième anniversaire de son ordination épiscopale, et notre diocèse au Cœur Miséricordieux de Jésus, en priant avec foi cette neuvaine accompagnée du chapelet de la Divine Miséricorde, avant la fête de la Divine Miséricorde le dimanche 8 avril 2018.

C’est Jésus lui-même qui a demandé à Sainte Faustine l’instauration de cette fête de la Divine Miséricorde :

« Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour, les entrailles de ma miséricorde sont grandes ouvertes. Je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s’approcheront de la source de ma miséricorde. »

Saint Jean-Paul II a choisi pour répondre à cette demande du Seigneur le 1er dimanche après Pâques.

Chaque jour, après avoir médité les intentions de la neuvaine, nous ferons le chapelet de la miséricorde divine qui se médite sur un chapelet de la manière suivante :

-  D’abord, nous dirons un « Notre Père », un « Je vous salue » et le « Je crois en Dieu »,
-  Puis, sur les grains du Notre Père, nous dirons : « Père Eternel, je t’offre le Corps et le Sang, l’âme et la divinité de ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier » ,
-  Sur les grains du Je vous salue Marie : « Par sa douloureuse Passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier ».
-  Et à la fin, « Dieu saint, Dieu fort, Dieu éternel, prends pitié de nous et du monde entier ».

Le dernier jour de la neuvaine, après le chapelet, nous dirons la prière de consécration à Jésus Miséricordieux :

« Très Miséricordieux Jésus, ta bonté est infinie et les trésors de tes grâces sont inépuisables. J’ai une confiance sans bornes en ta miséricorde qui dépasse toutes tes œuvres.
Je me consacre totalement et sans réserve à toi afin de vivre et de tendre à la perfection chrétienne dans les rayons qui jaillirent de ton divin cœur transpercé sur la croix.
Je désire propager ta miséricorde en accomplissant des œuvres spirituelles et corporelles de miséricorde, et particulièrement en convertissant les pécheurs, en aidant les pauvres, en consolant les affligés et les malades, en priant pour les agonisants et les âmes qui souffrent au purgatoire.
Protège-moi, car, devant servir à ta propre gloire, je crains tout de ma faiblesse, mais en même temps, j’espère tout obtenir de ton inépuisable Miséricorde. O Bon sauveur, puisse l’humanité entière connaître l’abîme insondable de ta Miséricorde, avoir confiance en sa toute puissance et la glorifier ici-bas et dans l’éternité.
Amen »

Enfin, nous dirons trois fois : « Jésus, j’ai confiance en Toi ! »

Premier jour (vendredi saint)

Prions pour les Âmes des pécheurs et l’humanité entière.
Aujourd’hui, amène-moi l’humanité entière, et particulièrement tous les pécheurs et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde. Tu me consoleras ainsi dans cette amère tristesse dans laquelle me plonge la perte des âmes.

Très Miséricordieux Jésus, dont le propre est d’avoir pitié de nous et de nous pardonner, ne regarde pas nos péchés, mais la confiance que nous avons en Ton infinie bonté et reçois notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David dans la demeure de Ton Cœur très compatissant et ne l’en laisse pas sortir pour l’éternité.

Nous T’en supplions par l’amour qui T’unit au Père et au Saint Esprit.
Ô toute-puissance de la miséricorde divine,
Secours pour l’homme pécheur,
Tu es miséricorde et océan de pitié,
Tu viens à l’aide à celui qui Te prie avec humilité.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur toute l’humanité enfermée dans le Cœur très compatissant de Jésus et particulièrement sur les pauvres pécheurs - et par Sa douloureuse passion, témoigne-nous Ta miséricorde afin que nous glorifiions la toute-puissance de Ta miséricorde pour les siècles des siècles. Amen. (1210-1211)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Deuxième jour (samedi saint)

Prions pour les Âmes sacerdotales et religieuses.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes sacerdotales et religieuses, et immerge-les dans mon insondable miséricorde. Elles m’ont donné la force d’endurer mon amère passion, par elles comme par des canaux, ma miséricorde se déverse sur l’humanité.

Très Miséricordieux Jésus, de qui provient tout ce qui est bon, multiplie Tes grâces en nous, en notre diocèse et tout particulièrement en notre évêque David, afin qu’il accomplisse de dignes actes de miséricorde, pour que ceux qui le regardent, glorifient le Père de miséricorde qui est au ciel.

La source de l’amour divin,
Demeure dans les cœurs purs,
Plongés dans la mer de la miséricorde,
Rayonnante comme les étoiles, claire comme l’aurore.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur ce groupe d’élus de Ta vigne, les âmes sacerdotales et religieuses, et comble-les de la puissance de Ta bénédiction, et par le sentiment du Cœur de Ton Fils dans lequel elles sont enfermées, accorde-leur la force de Ta lumière, afin qu’elles puissent guider les autres sur les chemins du salut, pour chanter ensemble la gloire de Ton insondable miséricorde pour l’éternité. Amen. (1212-1213)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Troisième jour (dimanche de Pâques)

Prions pour les Âmes pieuses et fidèles.
Aujourd’hui, amène-moi toutes les âmes pieuses et fidèles et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde ; ces âmes m’ont consolé sur le chemin de croix, elles furent cette goutte de consolation au milieu d’un océan d’amertume.

Très Miséricordieux Jésus qui accordes à tous avec surabondance les grâces du trésor de Ta miséricorde, reçois notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David dans la demeure de Ton Cœur très compatissant, et ne l’en laisse pas sortir pour les siècles. Nous T’en supplions par l’inconcevable amour dont brûle Ton Cœur pour le Père céleste.

Impénétrables sont les merveilles de la miséricorde,
Insondables au pécheur comme au juste,
Sur tous, Tu jettes un regard de pitié,
Tu nous attires vers Ton amour.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes fidèles, héritage de Ton Fils, et par Sa douloureuse passion, accorde-leur Ta bénédiction et entoure-les de Ton incessante protection afin qu’elles ne perdent l’amour ni le trésor de la sainte foi, mais qu’avec le chœur des saints elles glorifient Ton infinie miséricorde pour les siècles des siècles. Amen. (1214-1215)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Quatrième jour (lundi de Pâques)

Prions pour les Âmes des non-croyants et de ceux qui ne connaissent pas encore Jésus.
Aujourd’hui, amène-moi les païens et ceux qui ne me connaissent pas encore, j’ai également pensé à eux durant mon amère passion, et leur zèle futur consolait mon cœur. Immerge- les dans l’océan de ma miséricorde.

Très compatissant Jésus qui es la lumière du monde entier, reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes des non-croyants qui ne Te connaissent pas encore ; que les rayons de Ta grâce les illuminent, afin qu’elles aussi glorifient avec nous les merveilles de Ta miséricorde, et ne les laisse pas sortir de la demeure de Ton Cœur très compatissant.

Que la lumière de Ton amour,
Illumine les ténèbres des âmes,
Fais que ces âmes Te connaissent,
Et qu’elles glorifient avec nous Ta miséricorde.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes des non-croyants et de ceux qui ne Te connaissent pas encore, mais qui sont enfermés dans le Cœur très compatissant de Jésus. Attire-les vers la lumière de l’Évangile. Ces âmes ne savent pas combien est grand le bonheur de T’aimer ; fais qu’elles glorifient la largesse de Ta miséricorde dans les siècles des siècles. Amen. (1216-1217)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Cinquième jour (mardi de Pâques)

Prions pour les Âmes des hérétiques et des apostats.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes des hérétiques et des apostats et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde ; dans mon amère passion, elles me déchiraient le corps et le cœur, c’est-à-dire mon Église. Lorsqu’elles reviennent à l’unité de l’Église, mes plaies se cicatrisent, et de cette façon elles me soulageront dans ma passion.

Très Miséricordieux Jésus qui es la bonté même, Tu ne refuses pas la lumière à ceux Te la demandent, reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes des frères séparés et attire-les par Ta lumière à l’unité de l’Église, et ne les laisse pas sortir de la demeure de Ton Cœur très compatissant mais fais qu’elles aussi glorifient la largesse de Ta miséricorde.

Même pour ceux qui mirent en pièces le manteau de Ton unité,
Coule de Ton Cœur une source de pitié.
La toute-puissance de Ta miséricorde, ô Dieu,
Peut retirer même ces âmes de l’erreur.

Père Éternel, jette un regard miséricordieux sur notre évêque David ainsi que sur les âmes des frères séparés et surtout ceux qui persistant obstinément dans leurs erreurs, gaspillèrent Tes bontés et abusèrent de Tes grâces. Ne regarde pas leurs fautes, mais l’amour de Ton Fils et Son amère passion qu’Il souffrit également pour elles, puisqu’elles aussi sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Fais qu’elles aussi glorifient Ton immense miséricorde dans les siècles des siècles. Amen. (1218-1219)

Chapelet de la Divine Miséricorde


Sixième jour (mercredi de Pâques)

Prions pour les Âmes douces et humbles.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants et immerge-les dans ma miséricorde. Ces âmes ressemblent le plus à mon cœur, elles m’ont réconforté dans mon amère agonie ; je les voyais veiller comme des anges terrestres qui veilleront sur mes autels, sur elles je verse des torrents de grâces. Seule une âme humble est capable de recevoir ma grâce, aux âmes humbles j’accorde ma confiance.

Très miséricordieux Jésus qui as dit Toi-même : Apprenez de moi que Je suis doux et humble de cœur - reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants. Ces âmes plongent dans le ravissement le ciel entier et sont la prédilection particulière du Père céleste. Elles sont un bouquet de fleurs devant le trône divin où Dieu seul se délecte de leur parfum. Ces âmes demeurent pour toujours dans le Cœur très compatissant de Jésus et chantent sans cesse l’hymne de l’amour et de la miséricorde pour les siècles.

L’âme véritablement humble et douce
Respire déjà le paradis sur terre,
Et le parfum de son cœur humble
Ravit le Créateur Lui-même.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes douces et humbles, et sur les âmes des petits enfants, enfermées dans la demeure du Cœur très compatissant de Jésus. Ce sont ces âmes qui ressemblent le plus à Ton Fils, le parfum de ces âmes monte de la terre et atteint Ton trône. Père de miséricorde et de toute bonté, je T’implore par l’amour et la prédilection que Tu as pour ces âmes, bénis le monde entier, afin que toutes les âmes puissent chanter ensemble la gloire de Ta miséricorde pour l’éternité. Amen. (1220-1223)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Septième jour (jeudi de Pâques)

Prions pour les Âmes qui honorent et glorifient particulièrement la miséricorde de Jésus.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes qui honorent et glorifient particulièrement ma miséricorde et immerge-les dans ma miséricorde. Ces âmes ont le plus vivement compati aux souffrances de ma passion et ont pénétré le plus profondément dans mon esprit. Elles sont le vivant reflet de mon cœur compatissant. Ces âmes brilleront d’un éclat particulier dans la vie future, aucune n’ira dans le feu de l’enfer, je défendrai chacune d’elles en particulier à l’heure de la mort.

Très Miséricordieux Jésus dont le Cœur n’est qu’amour, reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes qui honorent et glorifient particulièrement la grandeur de Ta miséricorde. Ces âmes sont puissantes de la force de Dieu Lui-même ; au milieu de tous les tourments et contrariétés, elles avancent confiantes en Ta miséricorde ; ces âmes sont unies à Jésus et portent l’humanité entière sur leurs épaules. Ces âmes ne seront pas jugées sévèrement, mais Ta miséricorde les entourera au moment de l’agonie.

L’âme qui célèbre la bonté de son Seigneur,
Est tout particulièrement aimée de Lui.
Elle est toujours proche de la source vive,
Et puise les grâces en la miséricorde divine.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes qui glorifient et honorent Ton plus grand attribut, c’est-à-dire Ton infinie miséricorde, qui sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Ces âmes sont un vivant Évangile, leurs mains sont pleines d’actes de miséricorde et leur âme débordante de joie chante l’hymne de la miséricorde du Très-Haut. Je T’en supplie mon Dieu, manifeste-leur Ta miséricorde selon l’espérance et la confiance qu’elles ont mises en Toi, que s’accomplisse en elles la promesse de Jésus qui leur a dit : Les âmes qui vénéreront mon infinie miséricorde - je les défendrai moi-même durant leur vie et particulièrement à l’heure de la mort comme ma propre gloire. (1224-1225)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Huitième jour (vendredi de Pâques)

Prions pour les Âmes du purgatoire.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes qui sont dans la prison du purgatoire et immerge-les dans l’abîme de ma miséricorde, que les flots de mon sang rafraîchissent leurs brûlures. Toutes ces âmes me sont très chères, elles s’acquittent envers ma justice ; il est en ton pouvoir de leur apporter quelque soulagement. Puise dans le trésor de mon Église toutes les indulgences, et offre-les pour elles ; ô si tu connaissais leur supplice, tu offrirais sans cesse pour elles l’aumône de ton esprit, et tu paierais leurs dettes à ma justice.

Très miséricordieux Jésus qui as dit Toi-même vouloir la miséricorde, voici que j’amène à la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes du purgatoire - les âmes qui Te sont très chères, mais qui pourtant doivent rendre des comptes à Ta justice - que les flots de sang et d’eau jaillis de Ton Cœur éteignent les flammes du feu du purgatoire, afin que, là aussi, soit glorifiée la puissance de Ta miséricorde.

De la terrible ardeur du feu du purgatoire
Une plainte s’élève vers Ta miséricorde,
Et ils connaissent consolation, soulagement et fraîcheur,
Dans le torrent d’eau à Ton sang mêlé.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes souffrant au purgatoire, mais qui sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Je T’implore par la douloureuse passion de Jésus, Ton Fils, et par toute l’amertume dont Son âme très sainte fut inondée, montre Ta miséricorde aux âmes qui sont sous Ton regard juste ; ne les regarde pas autrement qu’à travers les plaies de Jésus, Ton très cher Fils, car nous croyons que Ta bonté et Ta pitié sont sans mesure. (1226-1227)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Neuvième jour (samedi de Pâques)

Prions pour les Âmes froides.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes froides, et immerge-les dans l’abîme de ma miséricorde. Ce sont ces âmes qui blessent le plus douloureusement mon Cœur. C’est une âme indifférente qui au Jardin des Oliviers m’inspira la plus grande aversion. C’est à cause d’elles que j’ai dit : "Père, éloigne de moi ce calice, si telle est Ta volonté." Pour elles, l’ultime planche de salut est de recourir à ma miséricorde.

Très compatissant Jésus qui n’est que pitié, je fais entrer dans la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes froides, que dans ce feu de Ton pur amour, se réchauffent ces âmes glacées, qui ressemblent à des cadavres et T’emplissent d’un tel dégoût. Ô très compatissant Jésus, use de la toute-puissance de Ta miséricorde et attire-les dans le brasier même de Ton amour, et donne-leur l’amour divin, car tu peux tout.

Feu et glace ensemble ne peuvent être mêlés,
Car le feu s’éteindra ou la glace fondra.
Mais Ta miséricorde, ô mon Dieu,
Peut soutenir de plus grandes misères encore.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes froides, qui sont cependant enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Père de miséricorde, je Te supplie par l’amertume de la passion de Ton Fils et par Son agonie de trois heures sur la croix : permets qu’elles aussi célèbrent l’abîme de Ta miséricorde... (1228-1229)

Chapelet de la Divine Miséricorde et Consécration



 


Fête de la Résurrection

 

6 avril 2018 par Michel DEGLISE

Partageons la joie de Pâques avec tous nos frères en leur annonçant, nous aussi, la Bonne Nouvelle : Christ est Ressuscité, Il est vraiment Ressuscité !

Le Christ est ressuscité des morts,
par la mort il a vaincu la mort,
à ceux qui sont dans les tombeaux
Il a donné la vie !

Réjouissons-nous en ce jour de la Résurrection car le Christ,
hier accablé de moqueries, couronné d’épines,
pendu au bois, aujourd’hui se relève du tombeau.

Réjouissons-nous car le Christ baigne de sa clarté
ceux que les ténèbres de l’enfer retiennent captifs.

Réjouissons-nous en ce printemps de la vie,
car une espérance jaillit parmi les victimes
des guerres, des tremblements de terre,
parmi les affligés du corps et de l’âme.

Réjouissons-nous, car par la croix toute tristesse est abolie,
et la joie inonde le monde.

Réjouissons-nous, car le Seigneur
est descendu au plus profond de la terre,
est descendu au plus profond du coeur des hommes, où se tapit l’angoisse ;

Il les a visités, Il les a illuminés,
et tourments, angoisse, enfer sont anéantis,
engloutis dans l’abîme d’amour ouvert au flanc percé du Seigneur.

Réjouissons-nous, car il est ressuscité le Christ, la joie éternelle.



 


Prière pour le Samedi Saint

 

1er avril 2018 par Michel DEGLISE

C’est le Samedi Saint et ton corps, Seigneur, a été placé dans le tombeau.

Seigneur nous t’attendons. Où es-Tu ?
Tu as souffert pour nous Seigneur
Tu es mort pour nous Seigneur
Par Ton Sang, par Ta Croix, Tu nous as sauvés,
Tu nous a libérés.

Apprends-nous, à l’image de Marie Ta mère
A toujours garder confiance en Toi
Apprends-nous à toujours espérer,
Apprends-nous à T’aimer.

Seigneur, aide-nous à nous préparer à la Résurrection.
Nous voici dans la prière, dans une attente silencieuse et patiente de la nouvelle aube de Pâques,
sachant que ce qui semble être la fin est en fait le début d’une ère nouvelle.
Seigneur, viens chez nous dans cette prière ;
aide-nous à saisir l’importance de ta mort et de ta résurrection.

Seigneur, aide-nous à comprendre d’une manière plus profonde la gloire de ta résurrection.
Aide-nous à rester le plus possible en silence pendant cette journée
afin de nous préparer intérieurement pour la célébration de Pâques.



 


Prière pour le Vendredi Saint

 

31 mars 2018 par Michel DEGLISE

Te voici, Jésus,
notre Seigneur et notre Dieu,
les bras tout grand ouverts
pour annoncer aux habitants de la terre :
« Voyez, il y a de la place
pour tous
dans l’Amour de votre Père
qui est aux cieux ! »

Te voici, Christ,
notre Seigneur et notre Dieu,
les bras tout grand ouverts
pour dire aux habitants de la terre :
« Venez ! suivez-moi !
Rien ne pourra nous arrêter sur le chemin.
Car de mes bras en croix
j’écarterai le mal et la mort
et je vous conduirai à travers l’étroit passage,
jusqu’à la vie qui ne finit pas ! »

Nous voici, Jésus-Christ,
à genoux devant toi,
pour te regarder et te dire :
« Merci à toi,
notre Seigneur et notre Dieu »



 


Prière pour le Jeudi Saint

 

30 mars 2018 par Michel DEGLISE

Le Jeudi saint, Jésus prend son dernier repas avec les douze apôtres. Au cours de cette Cène, en prenant le pain et le vin, il rend grâce et offre son corps et son sang pour le salut des hommes. En ce jour, tournons-nous vers lui :

« Tu as donné Ta vie,
Comme du pain posé sur la table,
Mis en morceaux et distribué
Pour que chacun, tendant la main et le cœur,
Puisse en recevoir et s’en nourrir.

Tu as donné Ta vie,
Comme du vin versé dans la coupe
Et offert pour que chacun,
Tendant les lèvres et le cœur,
Puisse en prendre et s’en réjouir.

Tu as tout livré,
Seigneur Jésus,
Et dans Ta vie donnée
Comme du pain,
Comme du vin,
Le monde entier peut goûter
L’amour de Dieu
Multiplié sans compter
Pour tous les enfants de la terre !

Nous voici Seigneur,
Tendant vers Toi
Nos mains et nos cœurs ! »

Charles Singer



 


Prière à la Divine Miséricorde de Saint Jean-Paul II

 

20 avril 2018 par Michel DEGLISE

En cette fête de la Divine Miséricorde, tournons-nous vers le Père Miséricordieux avec Saint Jean-Paul II et confions lui le monde entier :

« Dieu, Père miséricordieux,
qui as révélé Ton amour
dans ton Fils Jésus-Christ,
et l’as répandu sur nous
dans l’Esprit Saint Consolateur,
nous Te confions aujourd’hui
le destin du monde
et de chaque homme.

Penche-toi sur nos péchés,
guéris notre faiblesse,
vaincs tout mal,
fais que tous les habitants de la terre
fassent l’expérience
de ta miséricorde,
afin qu’en Toi, Dieu Un et Trine,
ils trouvent toujours
la source de l’espérance.

Père éternel,
pour la douloureuse Passion
et la Résurrection de ton Fils,
accorde-nous ta miséricorde,
ainsi qu’au monde entier !

Amen. »



 


Prions avec Saint Joseph

 

15 mars 2015 2015 par Michel DEGLISE

Fête de Saint Joseph le 19 mars

Joseph, on t’appelle le juste, le charpentier, le silencieux…
Moi, je veux t’appeler mon ami.

Avec Jésus, ton fils et mon Sauveur, avec Marie ton épouse et ma mère,
tu as ta place dans mon cœur, tu as ta place dans ma vie.

Prends ma main et conduis-moi lorsque l’ombre et la nuit
rendent mes pas incertains.

Toi qui as cherché le Seigneur, toi qui l’as trouvé, dis-moi où il est !
Dis-moi où il est quand les jours succèdent aux jours,
remplis de travail et de soucis ou de solitude et d’ennui !

Dis-moi où il est quand l’épreuve et la souffrance sont le pain quotidien !

Dis-moi où il est quand l’espérance relève mon courage
et m’invite à avancer avec plus d’entrain !

Dis-moi où il est quand mon cœur veut l’aimer,
lui le premier et les autres, avec lui et en lui !

Dis-moi où il est quand on vient près de moi
chercher réconfort, amitié et joie !

Joseph, mon ami, toi qui as cheminé à travers les rayons et les ombres,
apprends-moi à rencontrer le Seigneur dans le quotidien de ma vie.

Toi, le témoin étonné de l’action de l’Esprit,
aide-moi à reconnaître ses merveilles et à lui être soumis.

Toi, le grand attentif aux besoins des tiens,
garde bien ouverts mon cœur et ma main.

Mgr Léon Soulier



 


Fête des Rameaux

 

28 mars 2018 par Michel DEGLISE

Au début de cette semaine sainte, ouvrons au Christ les portes de notre Cœur et écoutons sa Parole pour changer de vie ! Il est le Chemin, la Vérité et la Vie !

Dimanche 25 mars 2018

Prendre un rameau
est une invitation adressée au Christ :
« viens, Tu peux franchir
les portes de la ville.
Ce que Tu dis et ce que Tu fais,
je le mets dans ma vie,
car je crois que Tu es Dieu
venu m’inviter à être heureux. »

Prendre un rameau,
c’est prendre la décision
de sortir à la suite de Jésus …
C’est une démarche libre.
c’est un geste de croyant.
Un choix.

Venir chercher un rameau,
le prendre, le tenir en main
et le garder bien en vue à la maison,
c’est décider
d’ouvrir la porte à l’Évangile
et d’accueillir Dieu
par des gestes concrets
à l’égard de nos frères.
Chaque jour.

Charles Singer



 


Saint Valentin

 

15 février 2018 par Michel DEGLISE

Le 14 Février, nous fêtons Valentin de Terni qui vécut au IIIe siècle, martyrisé sous l’Empereur Claude II le Gothique. Il est devenu, nommé par le pape Alexandre IV, le « Saint patron des amoureux » et se trouve fêté à ce titre lors de la « Saint-Valentin ». Confions lui nos demandes d’intercession :

Saint-Valentin,
Protecteur de ceux qui s’aiment,
Toi qui a vécu et annoncé,
au risque de ta vie,
le message de Paix de l’Evangile,
Toi qui, par le combat d’Amour du martyre,
as triomphé de toutes tes forces
de l’indifférence, de la haine et de la mort,
Ecoute notre prière :

Face aux déchirures et aux divisions du monde,
donne-nous de toujours nous aimer
sans aucun égoïsme
pour être, au milieu de tous,
de fidèles témoins de l’Amour de Dieu.

Accorde-nous de demeurer animés
d’un amour et d’une confiance capables
de nous faire surmonter
les obstacles de l’existence.

Nous t’en prions,
intercède pour nous auprès de Dieu
qui est la source même
de tout Amour et de toute Beauté
et qui vit et règne
pour les siècles des siècles.

Saint-Valentin, prie pour nous !

Amen



 


Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous

 

9 février 2018 par Michel DEGLISE

Le 11 février, date de la première apparition de la Vierge à Bernadette Soubirous, l’Église fête Notre-Dame de Lourdes et célèbre la Journée Mondiale des Malades, créée en 1992 par Saint Jean-Paul II.

Tu es bénie entre toutes les femmes :

tel fut le cri d’allégresse d’Elisabeth
quand vous êtes allée à sa rencontre.
Cette joie est celle des femmes et des hommes de ce temps
qui accueillent la vie de Jésus, votre Fils, notre frère.
Il est le salut du monde et la joie de ceux qui se laissent toucher par Lui.

Notre-Dame de Lourdes,

vous vous êtes fait connaître à Bernadette à la grotte de Massabielle.
Cette rencontre a changé sa vie, celle de l’Église
et de nombreux pèlerins à travers le monde.

Vous qui connaissez le cœur des hommes,
vous savez combien il nous faut sans cesse nous convertir
pour accueillir le Christ et ajuster nos vies à la sienne.
Nous vous en prions, ô Marie, recevez avec une tendresse maternelle
nos prières, pour les présenter à votre Fils, lui qui intercède
pour nous auprès de son Père.

Que le regard bienveillant que vous posiez sur Bernadette s’étende
sur chacun de nous, et particulièrement sur les personnes les plus fragiles.
Que nous nous laissions toucher au cœur,
pour que la joie de cette rencontre éclate aux yeux du monde.
Que tout homme rende gloire à Dieu,
lui qui est vivant maintenant et dans les siècles des siècles.

Amen



 


Prions avec Saint Paul

 

26 janvier 2018 par Michel DEGLISE

Le 25 Janvier, nous avons fêté la Conversion de Saint Paul, tournons-nous vers lui et prions avec lui le Seigneur de venir vivre en nous afin que, nous aussi, nous puissions dire : " Ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi." Prions aussi pour la Congrégation des Sœurs de Saint Paul de Chartres.

Saint Paul, apôtre du Christ,
toi qui t’es laissé approcher, transformer, convertir,
toi qui as osé annoncé l’Évangile,
toi qui as été jusqu’au bout de ton amour pour le Christ,
prie pour nous.

Que notre foi soit profonde,
que notre espérance soit toujours présente,
que notre amour pour le Christ grandisse,
pour que nous puissions dire comme toi :
’’ce n’est plus moi qui vis,mais le Christ qui vit en moi’’.

Aide-nous
à devenir des apôtres,
à nous mettre au service de l’Eglise et de nos frères,
à être témoins de ta lumière partout dans le monde.

Apprends-nous à dire avec toi :
’’Gloire et louange à Dieu Notre Père
dans l’Église et dans le Christ
pour tous les siècles des siècles’’.



 


Fête de la Présentation du Seigneur au Temple

 

3 février 2018 par Michel DEGLISE

En cette fête de la Présentation du Seigneur, prions avec le vieillard Syméon, qui a reconnu la lumière du Christ Jésus.

En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.

Maintenant, ô Maître souverain,

tu peux laisser ton serviteur s’en aller

en paix, selon ta parole.

Car mes yeux ont vu le salut

que tu préparais à la face des peuples

Lumière qui se révèle aux nations

et donne gloire à ton peuple Israël.



 


Prions avec Saint Hilaire de Poitiers

 

12 janvier 2018 par Michel DEGLISE

Avec Saint Hilaire de Poitiers (315-367), Évêque de Poitiers, Docteur de l’Église et grand défenseur de la Foi nicéenne face à l’arianisme, tournons-nous vers notre« Dieu et Père éternel » !

13 Janvier

« Lorsque j’ai levé vers ton ciel la faible lumière de mes yeux, j’ai cru qu’il ne s’agissait de rien d’autre que de ton ciel.
Quand je considère la course des astres et que je constate que chacun accomplit le rôle qui lui est assigné, je reconnais, ô mon Dieu, ta présence en ces astres que mon intelligence ne peut étreindre.
Quand je tourne mon esprit vers la terre qui, après avoir reçu les semences, les fait germer, puis vivre et se multiplier, je n’y découvre rien que mon esprit puisse comprendre.
Mais mon ignorance m’aide à te contempler, car si je ne connais pas la nature qui est à mon service, je discerne ta bonté, du fait même qu’elle est là pour me servir.
C’est donc en ne connaissant pas ce qui m’entoure, que je saisis ce que tu es ; et en percevant ce que tu es, je t’adore.
Aussi longtemps que je jouirai du souffle de vie que tu m’as accordé, Père saint, Dieu Tout-Puissant, je te proclamerai Dieu éternel, mais aussi Père éternel.
Amen. »



 


Fête du Baptême du Seigneur

 

12 janvier 2018 par Michel DEGLISE

Après avoir célébré le 7 janvier l’épiphanie, nous fêtions le 8 janvier le baptême du Seigneur et nous avons clôturé ainsi le temps liturgique de Noël pour entrer dans le temps ordinaire de l’Eglise.

Dieu éternel et tout-puissant, quand le Christ fut baptisé dans le Jourdain,

et que l’Esprit Saint reposa sur lui, tu l’as désigné comme ton Fils bien-aimé.

Accorde à tes enfants adoptifs, nés de l’eau et de l’Esprit,

de se garder toujours dans ta sainte volonté.

Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint Esprit pour les siècles des siècles.

Amen !



 


Fête de l’Epiphanie du Seigneur

 

8 janvier 2018 par Michel DEGLISE

Avec les mages, adorons, nous aussi, le Fils de Dieu qui s’est fait homme !

Dans la crèche
C’est Jésus,
Soleil de l’amour de Dieu
Brillant pour toute la terre !

Pour tous, il fait briller
Le pardon de Dieu
Plus grand que tout l’univers !

Pour tous il fait briller
La joie de Dieu
Qui dure plus longtemps
Que tous les siècles des siècles !

C’est l’Épiphanie :
La lumière de Dieu est avec nous !



 


Tournons-nous vers Marie, Mère de Dieu

 

2 janvier 2018 par Michel DEGLISE

En la solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu, avec le père Léonce de Grandmaison (1868-1927), jésuite et théologien, demandons à la Vierge Marie de nous aider à garder un cœur pur et aimant tout au long de cette année 2017.

1er janvier

« Sainte Marie Mère de Dieu
gardez-moi un cœur d’enfant
pur et transparent
comme une source.

Obtenez-moi un cœur simple
qui ne savoure pas les tristesses.

Un cœur magnifique
à se donner,
tendre à la compassion.

Un cœur fidèle et généreux
qui n’oublie aucun bien
et ne tienne rancune
d’aucun mal.

Faites-moi un cœur doux
et humble
aimant sans demander
de retour,
joyeux de s’effacer
dans un autre cœur
devant votre divin Fils. »



 


Prions pour les Familles

 

31 décembre 2017 2017 par Michel DEGLISE

Avec le Pape François, confions nos familles à l’intercession de la Sainte Famille.

Jésus, Marie et Joseph,
en vous nous contemplons
la splendeur de l’amour véritable,
à vous nous nous adressons avec confiance.

Sainte Famille de Nazareth,
fais aussi de nos familles
des lieux de communion et des cénacles de prière,
des écoles authentiques de l’Évangile
et des petites Églises domestiques.

Sainte Famille de Nazareth,
que jamais plus dans les familles on fasse l’expérience
de la violence, de la fermeture et de la division :
que quiconque a été blessé ou scandalisé
connaisse rapidement consolation et guérison.

Sainte Famille de Nazareth,
que le Synode des Évêques [consacré à la famille]
puisse réveiller en tous la conscience
du caractère sacré et inviolable de la famille,
sa beauté dans le projet de Dieu.

Jésus, Marie et Joseph
écoutez-nous, exaucez notre prière.
Amen



 


La Paix de Noël

 

24 décembre 2017 2017 par Michel DEGLISE

Noël, c’est la venue sur notre terre du Prince de la Paix ! Ouvrons notre cœur à ce grand mystère et devenons à notre tour artisans de paix !

Doux enfant de Bethléem,
accorde-nous de communier
de toute notre âme
au profond mystère de Noël.

Mets dans le cœur des hommes cette paix
qu’ils recherchent parfois si âprement,
et que Toi seul peux leur donner.

Aide-les à se connaître mieux,
et à vivre fraternellement
comme les fils d’un même Père.

Découvre-leur Ta beauté,
Ta sainteté et Ta pureté.
Éveille dans leurs cœurs
l’amour et la reconnaissance
pour ton infinie bonté.

Unis-les tous dans Ta charité
et donne-nous Ta céleste paix.

Saint Jean XXIII



 


Lumière de l’Avent

 

16 décembre 2017 2017 par Michel DEGLISE

Comme le Pape François nous le demande, rappelons-nous que " l’amour de Dieu nous est donné gratuitement ", que Dieu ne nous demande rien en échange, seulement de l’accueillir en ouvrant notre cœur à sa lumière afin de pouvoir le transmettre aux autres.

Deuxième semaine de l’Avent

Dès mon enfance,
tu as déposé sur mon âme
ta lumière, cette source de vie
à rayonner pour d’autres.
Pourtant aujourd’hui, je la vois là,
figée, paralysée,
gisant au fond de moi
comme pierre de marbre.

Alors, en ce temps de l’Avent,
je me tiens devant toi
en attente du miracle de Noël :
je voudrais seulement que tu m’aides,
Seigneur, à redonner son mouvement
à ta lumière dans ma vie.
Ce désir de toi qui a résisté
à la traversée de tout mon temps...
Prends-le.
Je sais ce que tu peux faire avec peu.

Et encore n’oublie pas ceux qui m’entourent
et que j’aime et même ceux que j’aime moins.
Et aussi ceux lointains que je ne connais pas.
Enfin tous ceux qui habitent notre terre
menacée aujourd’hui de perdre ta lumière.
Seigneur, s’il te plaît, prépare nous au miracle de Noël !



 


Prière pour l’Avent

 

24 décembre 2017 2017 par Michel DEGLISE

Viens Seigneur Jésus ! Viens nous sauver ! Nous t’attendons !

Viens, Seigneur Jésus
Dieu inattendu qui fait du neuf,
tu passes en secret dans nos vies.
Nous croyons que tu es là aujourd’hui
dans ce temps d’attente et de désir.
Redresse-nous en chemin pour ta joie.
Relève nos têtes dans la nuit de la foi.
Viens, Seigneur Jésus !

Dieu inespéré qui naît sans cesse,
tu habites nos questions et nos cris.
Nous voulons hâter aujourd’hui ton retour.
Révèle-toi dans nos histoires saintes.
Ouvre-nous l’Évangile maintenant.
Nous méditerons ta Parole avec Marie.
Viens, Seigneur Jésus !

Dieu attentif à nos passages,
tu surgis nouveau comme l’aurore.
Éclaire nos veilles et nos engagements.
Allume en nous le feu de ton Esprit,
et nous rendrons compte de notre espérance.
Rappelle-toi que nous t’appelons aujourd’hui.
Viens, Seigneur Jésus !



 


Prions avec le père Antoine Chevrier, fondateur du Prado

 

11 décembre 2017 2017 par Michel DEGLISE

Le Prado est né le 10 décembre 1856 : en Martinique, l’association des Prêtres du Prado compte plusieurs membres, en particulier les pères Barbe Gédio et Pierre-Alex Zonzon. Ils célébreront cet anniversaire le 10 décembre 2017 en l’église du Vert-Pré de 15h à 18h. Vous êtes invités à vous joindre à eux. Nous leur souhaitons un bon anniversaire et, en ce temps de l’Avent, nous vous invitons à prier avec le fondateur du Prado, le bienheureux père Antoine Chevrier (béatifié par le saint pape Jan-Paul II le 4 octobre 1986).

Ô Jésus qui avez poussé l’amour de la pauvreté jusqu’à vouloir naître dans une étable, n’ayant pour berceau qu’une misérable crèche et qu’un peu de paille pour couchette, accordez-moi la grâce d’aimer la pauvreté et de mépriser tous les biens de la terre pour ne plus m’attacher qu’aux biens impérissables du ciel. Faites que je comprenne bien cette parole de votre Evangile : "Bienheureux les pauvres en esprit, parce que le Royaume des Cieux est à eux !"

Ô Marie ! Ô la plus pauvre des servantes du Seigneur, priez pour moi afin que mon cœur se détache des biens de la terre et qu’étant bien vide de toutes les choses de ce monde, il puisse s’enrichir des trésors de la grâce et se remplir de toutes les vertus.

Permettez-moi de m’agenouiller au pied de la crèche pour y adorer l’Enfant Jésus. Laissez-moi contempler ce petit Enfant, ce Jésus des petits et des pauvres, ce Trésor de ceux qui n’ont point, ce Pain délicieux des misérables qui sentent leur indigence, ce Pasteur des brebis perdues qui vient leur ouvrir le bercail de sa miséricorde.

Et vous, bienheureux Saint Joseph qui préparez avec amour le berceau de l’Enfant Jésus dans cette pauvre étable, aidez-moi à préparer mon cœur qui est destiné à être la demeure du divin Enfant et que je supplée ainsi par ma ferveur et mon amour à mon dénuement et à ma pauvreté.

Puissé-je, à l’exemple des bergers, être toujours prêt à venir dans cette étable bénie pour y reconnaître et y adorer Celui que les anges adorent et contemplent dans le Ciel. Puissé-je aussi, à l’exemple des rois mages, être fidèle à la grâce de Dieu, surmonter avec courage les difficultés qui s’opposent à mon union avec Lui et apporter comme eux au divin Enfant les présents de mon esprit par la foi, de mon cœur par l’amour, de mon corps par l’obéissance.

Et vous, Saint Enfant Jésus, que j’aime à vous voir, à vous contempler dans ce pauvre lieu ! Comme vous avez bien fait de naître dans cette étable ! Là, votre accès est facile, tout le monde a le droit de venir vous visiter et vous le voulez ainsi pour recevoir tout le monde. Si vous naissez ainsi pauvre, c’est pour m’apprendre que le premier pas dans la vie parfaite est la pauvreté. Je l’embrasse donc avec joie et amour. Cette belle pauvreté, je veux en faire ma vertu chérie. Ce sera la première de mes vertus. Puisque c’est par elle que vous venez à moi, c’est aussi par elle que je veux aller à vous.

Source : Le Rosaire du Père Chevrier, troisième mystère joyeux.



 


Neuvaine pour la délivrance de la Martinique

 

15 septembre 2017 2017 par Michel DEGLISE

Le Service Diocésain d’Accompagnement Spirituel et de Délivrance PADRE PIO, à l’ invitation de Mgr David Macaire, propose aux fidèles du Diocèse de participer à la Neuvaine pour la délivrance de la Martinique, en préparation de la fête de Saint Michel, à partir du 20 septembre (lendemain de la Fête de Notre Dame de la Salette) jusqu’au 28 septembre, « pour sanctifier nos âmes, délivrer de l’Ennemi les familles, les paroisses, les jeunes, la société ».

Pour prier cette neuvaine, il convient de réciter chaque jour  :

- la prière de saint Michel Archange :

« Saint Michel Archange,
défendez-nous dans le combat ;
soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon.

Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous en supplions.

Et vous, Prince de la Milice céleste,
repoussez en enfer, par la force divine,
Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde
en vue de perdre les âmes.

Amen ! »

- la Prière d’Ecclesia’m 2020

« Visite Seigneur notre diocèse, protège-nous !
Pour sanctifier nos âmes, délivre de l’ennemi
les familles, les paroisses, les jeunes, la société.

Apprends-nous, avec l’aide de la Vierge Marie,
comment montrer Jésus partout en Martinique
et au-delà, personnellement et en Eglise.

Cœur Sacré de Jésus … J’ai confiance en Toi !
Cœur Immaculé de Marie … Prie pour nous !
Et que tout esprit loue le Seigneur !

Amen ! »

- 1 Notre père
- 1 Je vous salue Marie
-  1 Gloire au père

Ceux qui le peuvent offriront une journée de jeûne durant la neuvaine.



 


Prière à l’Esprit Saint

 

9 juin 2017 2017 par Michel DEGLISE

En cette fête de la Pentecôte, ouvrons nos cœurs à la venue de l’Esprit-Saint !

Esprit du Seigneur,
Viens me donner ton souffle de vie,
Car en moi, tout est triste, tout est mort.

Il m’arrive des fois de manquer de souffle,
Je ne sais pas avancer, où aller,
Je ne sais pas quoi faire,
Je ne sais te prier.

Viens souffler dans les voiles de ma vie,
Surtout, donne-moi un cœur
Qui déborde de courage et d’audace.
Donne-moi un cœur capable d’aimer.

Donne-moi l’intelligence pour te comprendre.
Aujourd’hui, j’ai perdu ma foi d’enfant.
Tout me paraît mêlé, compliqué, difficile.
Donne-moi l’intelligence de ta parole.
Viens enlever mes doutes,
Tout ce qui me cache ton visage si beau.

Donne-moi la force de m’engager
Dans mon propre milieu.
Il y a tellement de souffrances, de blessés.

Donne-moi ta paix et ta joie
Pour que ma vie se déroule en beauté et en bonté.
Je ne te demande pas d’agir à ma place.
J’ai surtout besoin d’un visage qui m’entraîne.

J’aimerais entendre, moi aussi, cette parole
Qui a remué les apôtres :
"Ne crains pas... je suis là."

Esprit Saint, souffle de Dieu,
pousse dans mes voiles.

Amen.



 


Fête de Saint Marc

 

1er mai 2017 2017 par Michel DEGLISE

Le 25 avril, l’Église fête Saint Marc, l’un des quatre évangélistes. Son évangile est le plus ancien des quatre et il conserve l’écho du témoignage de Pierre. Demandons lui la grâce de devenir, comme lui, des témoins de la Bonne Nouvelle du Christ Ressuscité !

Saint Marc, Dieu vous a choisi pour propager l’Évangile dans les terres lointaines ; Il vous a donné Son esprit saint et ainsi vous êtes venu sur notre terre où vous avez construit à Byblos une église et vous êtes devenu une lumière pour le monde et le sel de la Terre, une récolte bénie dans le Royaume de Dieu.

Après que vous ayez été le gardien honnête de sa vigne, nous vous prions d’être notre patron saint, pour que Jésus nous offre à nous aussi son Esprit Saint ! Pour que nous transmettions la parole de Votre évangile aux peuples de la terre et offrions la Gloire du Seigneur au monde.

Gloire à Dieu le Père, le Fils et l’Esprit Saint, pour les siècles des siècles !

Amen.



 


Christ est Ressuscité !

 

29 mars 2016 2016 par Michel DEGLISE

Il est vraiment Ressuscité !

Réjouissons-nous en ce jour de la Résurrection
Car le Christ, hier accablé de moqueries,
Couronné d’épines, pendu au bois,
aujourd’hui se relève du tombeau.

Réjouissons-nous car le Christ baigne de sa clarté
Ceux que les ténèbres de l’Enfer retenaient captifs.

Réjouissons-nous en ce printemps de la vie,
Car une espérance jaillit
Parmi les affligés du corps et de l’âme.
Réjouissons-nous car le Seigneur est descendu au plus profond

Du cœur des hommes où se tapit l’angoisse ;
Il les a visités, il les a illuminés,
Et tourments, angoisse, enfer sont vaincus,
Engloutis dans l’abîme ouvert au flanc percé du Seigneur,

Réjouissons-nous car il est ressuscité le Christ,
La joie éternelle !



 


Saint Joseph Artisan, Patron des travailleurs

 

3 mai 2017 2017 par Michel DEGLISE

En ce jour de fête, avec Pie XII, demandons à Saint Joseph, artisan, patron des travailleurs, de nous assister dans nos tâches quotidiennes.

1er Mai

Ô glorieux Patriarche saint Joseph, humble et juste artisan de Nazareth, qui avez donné à tous les chrétiens, mais spécialement à nous, l’exemple d’une vie parfaite dans le travail constant et dans l’admirable union à Marie et à Jésus, assistez-nous dans notre tâche quotidienne, afin que, nous aussi, artisans catholiques, nous puissions trouver en elle le moyen efficace de glorifier le Seigneur, de nous sanctifier et d’être utiles à la société dans laquelle nous vivons, idéal suprême de toutes nos actions.

Obtenez-nous du Seigneur, ô notre très aimé protecteur, humilité et simplicité de cœur, goût du travail et bienveillance envers ceux qui sont nos compagnons de labeur, conformité aux divines volontés dans les peines inévitables de cette vie et joie dans leur support, conscience de notre mission sociale particulière, et sentiment de notre responsabilité, esprit de discipline et de prière, docilité et respect à l’égard de nos supérieurs, fraternité envers les égaux, charité et indulgence pour nos subordonnés.

Soyez avec nous dans nos moments de prospérité, quand tout nous invite à goûter honnêtement les fruits de nos fatigues ; mais soutenez-nous dans les heures de tristesse, alors que le ciel semble se fermer pour nous et que les instruments du travail eux-mêmes paraissent se rebeller dans nos mains.

Faites que, à votre exemple, nous tenions les yeux fixés sur notre Mère Marie, votre très douce épouse, qui, dans un coin de votre modeste atelier, filait silencieusement, laissant errer sur ses lèvres le plus gracieux sourire ; faites aussi que nous n’éloignions pas notre regard de Jésus, qui peinait à votre établi de menuisier, afin que nous puissions ainsi mener sur terre une vie pacifique et sainte, prélude de celle éternellement heureuse qui nous attend dans le ciel, durant les siècles des siècles.

Amen.

Pie XII



 


Fra Angelico,op, Saint Patron des artistes

 

17 février 2017 2017 par Michel DEGLISE

Ce grand peintre de la Renaissance italienne, frère dominicain, de son nom de religieux Fra Giovanni da Fiesole (1400-1450) a été béatifié par Saint Jean-Paul II en 1982, mais déjà peu après sa mort, le peuple l’appelait "il beato" (le Bienheureux) ou "l’Angelico" d’où son nom : "Fra Angelico". Chez lui, "l’art devient prière" ! Il est fêté le 18 février : il s"adresse à chacun de nous dans cette belle lettre écrite à un de ses amis :

« Ami, il n’y a rien de ce que je pourrais vous offrir que vous ne possédiez déjà, mais il y a beaucoup de choses que je ne puis vous donner et que vous pouvez prendre.

Le ciel ne peut descendre jusqu’à nous, à moins que notre cœur n’y trouve aujourd’hui même son repos. Prenez donc le ciel.

Il n’existe pas de paix dans l’avenir qui ne soit caché dans ce court moment présent. Prenez donc la paix.

L’obscurité du monde n’est qu’une ombre. Derrière elle, et cependant à notre portée, se trouve la joie. Il y a dans cette obscurité une splendeur et une joie ineffables si nous pouvions seulement les voir. Et pour voir, vous n’avez qu’à regarder. Je vous prie donc de regarder.

La vie est généreuse donatrice, mais nous, qui jugeons ses dons d’après l’apparence, nous les rejetons, les trouvant laids ou pesant, ou durs. Enlevons cette enveloppe et nous trouverons au-dessous d’elle une vivante splendeur, tissée d’amour par la sagesse, avec d’abondants pouvoirs.

Accueillez-la, saisissez-la et vous toucherez la main de l’ange qui vous l’apporte.

Dans chaque chose que nous appelons une épreuve, un chagrin ou un devoir, se trouve, croyez-moi, la main de l’ange ; le don est là, ainsi que la merveille d’une présence sans ombre. De même pour nos joies : ne vous en contentez pas en tant que joies, elles aussi cachent des dons divins.

La vie est tellement emplie de sens et de propos, tellement pleines de beautés au-dessous de son enveloppe, que vous apercevrez que la terre ne fait que recouvrir votre ciel. Courage donc pour le réclamer. C’est tout.

Mais vous avez du courage et vous savez que nous sommes ensemble des pèlerins qui, à travers des pays inconnus, se dirigent vers leur patrie. Ainsi, en ce jour |...], je vous salue, non pas exactement à la manière dont le monde envoie ses salutations, mais avec la prière : que pour vous, maintenant et à jamais, le jour se lève et les ombres s’enfuient ».



 


Saint Jean Bosco

 

2 février 2017 2017 par Michel DEGLISE

Jean-Paul II a dit de Don Bosco le 31 janvier 1988, au premier centenaire de sa mort : « Saint Jean Bosco est « Père et Maître de la jeunesse ». Son secret particulier fut celui de ne pas éluder les aspirations profondes des Jeunes. » Tournons-nous vers lui en ce 31 janvier, jour de sa fête, pour lui confier la jeunesse du monde :

« O Saint Jean Bosco, Père et maître de la jeunesse,
toi qui, docile à l’Esprit, a transmis à la Famille Salésienne le trésor de la prédilection pour les petits et pour les pauvres,
apprends-nous à être pour eux, chaque jour, les signes et les porteurs de l’amour de Dieu et fais grandir en nos cœurs les sentiments mêmes du Christ Bon Pasteur.
Demande pour tous les membres de ta Famille la bonté du cœur, la ténacité au travail, la sagesse du discernement, le courage de donner un témoignage d’Eglise, la générosité missionnaire.
Obtiens-nous la grâce de rester fidèles à l’Alliance que le Seigneur a scellé avec nous, et fais que, conduits par Marie, nous parcourions joyeusement, avec les jeunes la voie qui conduit à l’Amour.
Amen. »



 


« Prions pour les Prêtres » avec Sainte Thérèse de Lisieux

 

14 janvier 2017 2017 par Michel DEGLISE

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (1873-1897) disait : « Je suis entrée au Carmel pour sauver les âmes et surtout afin de prier pour les Prêtres. » Joignons nos prières à la sienne en confiant tous nos prêtres, qui étaient réunis en retraite spirituelle au Foyer de Charité du 9au 13 janvier, au Sacré-Cœur Miséricordieux du Seigneur.

« Ô Jésus, Éternel souverain Prêtre :

« Ô Jésus, Éternel souverain Prêtre, gardez vos prêtres sous la protection de votre Sacré-Cœur, où personne ne peut leur faire de mal.

Gardez sans tache leurs mains consacrées, qui touchent chaque jour votre Corps sacré. Gardez pures leurs lèvres, qui sont empourprées de votre Précieux Sang.

Gardez pur et détaché leur cœur, qui est marqué du sceau sublime de votre glorieux Sacerdoce.

Faites-les grandir dans l’amour et la fidélité envers Vous ; protégez-les de la contamination de l’esprit du monde.

Donnez-leur avec le pouvoir de changer le pain et le vin, le pouvoir de changer les cœurs.

Bénissez leurs travaux par des fruits abondants, donnez-leur un jour la couronne de la Vie éternelle.

Ainsi soit-il. »



 


Rendons grâce à Dieu !

 

31 décembre 2016 2016 par Michel DEGLISE

En cette fête de Saint Sylvestre (Pape de 314 à 335), le 31 décembre, dernier jour de l’année, rendons grâce à Dieu en reprenant le chant privilégié des actions de grâces extraordinaires, le Te Deum laudamus ... pour remercier Dieu de toutes les grâces reçues en cette année 2016.

" À toi Dieu, notre louange !
Nous t’acclamons, tu es Seigneur !
À toi Père éternel, L’hymne de l’univers.

Devant toi se prosternent les archanges, les anges et les esprits des cieux ;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent :

Saint, Saint, Saint, le Seigneur, Dieu de l’univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

C’est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c’est toi que par le monde entier, l’Église annonce et reconnaît.

Dieu, nous t’adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.

Christ, le Fils du Dieu vivant, le Seigneur de la gloire,
tu n’as pas craint de prendre chair dans le corps d’une vierge
pour libérer l’humanité captive.

Par ta victoire sur la mort, tu as ouvert à tout croyant les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.

Montre-toi le défenseur et l’ami des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints dans ta joie et dans ta lumière ! "



 


Fête de la Sainte Famille

 

30 décembre 2016 2016 par Michel DEGLISE

Avec le Pape François, en ce 30 décembre, tournons-nous vers la Sainte Famille de Nazareth et confions lui toutes les familles de la terre :

"Jésus, Marie et Joseph
en vous nous contemplons
la splendeur de l’amour véritable,
à vous nous nous adressons avec confiance.

Sainte Famille de Nazareth,
fais aussi de nos familles
des lieux de communion et des cénacles de prière,
des écoles authentiques de l’Évangile
et des petites Églises domestiques.

Sainte Famille de Nazareth,
que jamais plus dans les familles on fasse l’expérience
de la violence, de la fermeture et de la division :
que quiconque a été blessé ou scandalisé
connaisse rapidement consolation et guérison.

Sainte Famille de Nazareth,
que [les fruits des Synodes des Évêques sur la famille]
puissent réveiller en tous la conscience
du caractère sacré et inviolable de la famille,
sa beauté dans le projet de Dieu.

Jésus, Marie et Joseph
écoutez-nous, exaucez notre prière"

Pape François



 


Fête de Saint Jean, Apôtre et Evangéliste

 

29 décembre 2016 2016 par Michel DEGLISE

Nous fêtons chaque 27 décembre Saint Jean, Apôtre et évangéliste, qui reposa sur la poitrine du Seigneur au cours de la dernière Cène. Heureux l’Apôtre à qui furent révélés les secrets du Royaume et qui transmit la Parole de Vie à toute la terre. Méditons en ce jour son témoignage :

" Bien-aimés, ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons.

Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons vue, et nous rendons témoignage : nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous.

Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous.

Or nous sommes, nous aussi, en communion avec le Père et avec son Fils, Jésus Christ.

Et nous écrivons cela, afin que notre joie soit parfaite."

Première lettre de saint Jean (1, 1-4)



 


Tournons-nous vers l’Enfant Jésus en cet octave de Noël

 

29 décembre 2016 2016 par Michel DEGLISE

« Le Christ nous est né : venez, adorons-le ! »

" Jésus, Rédempteur de tous les hommes ; vous que le souverain Père a engendré semblable à sa propre gloire, avant le lever de la première aurore ;

Lumière et splendeur de ce Père divin , espérance immortelle de nous tous, écoutez les prières que font monter vers vous, par tout l’univers, vos humbles serviteurs.

Souvenez-vous, Créateur de la nature, qu’un jour vous naquîtes de l’auguste sein d’une Vierge, ayant daigné prendre notre forme corporelle.

A vous donc la gloire, ô Jésus, fils de la Vierge ! Gloire aussi au Père et à l’Esprit de fécondité, dans les siècles éternels

Amen."



 


Prions avec le Pape François en répondant à son appel

 

4 octobre 2016 2016 par Michel DEGLISE

Le père Xavier Jahan, sj, était en Martinique en septembre 2016. Directeur national pour la France du Réseau Mondial de Prière du Pape il a proposé plusieurs conférences à la paroisse du François à la demande du curé, le père Jacek Ossowski. Découvrez vous aussi ce réseau mondial de prière !

Cliquez sur l’icône ci-dessous pour en savoir davantage :

PDF - 746.4 ko

- Rejoignez le Réseau Mondial de Prière du Pape en vous rendant sur le site :

www.prieraucoeurdumonde.net

".

- Le père Jahan était l’invité de l’émission Entretiens proposée par Michel jeudi 29 septembre 2016. retrouvez cette émission en vous rendant dès mardi 4 octobre sur www.radiosaintlouis.com et dans la rubrique "Emissions en réécoute", puis dans la liste en choisissant "Enttretiens



 


Prière de la Consécration du diocèse à Notre Dame de la Délivrande par Mgr Macaire

 

31 août 2016 2016 par Michel DEGLISE

Le 30 Août 2015, fête de Notre Dame de la Délivrande, au début de la première Messe de clôture du Pèlerinage diocésain qu’il a présidée et prêchée depuis sa nomination, Mgr David Macaire a choisi de renouveler lui aussi la consécration du diocèse de la Martinique à Notre Dame de la Délivrande et, également, de lui consacrer son épiscopat. Il a repris pour cela la belle prière composée par son prédécesseur, Mgr Michel Méranville, aujourd’hui archevêque émérite, à l’occasion du pèlerinage diocésain 2012, qui était présidé par son Eminence le Cardinal Robert Sarah.

« Vierge Immaculée que nous vénérons sous le vocable de Notre-Dame de la Délivrande, reine du Ciel et de la terre, mère très aimante à qui Dieu a voulu confier la grâce de sa Miséricorde, je remets à tes pieds, en ce jour, le diocèse tout entier de la Martinique.

Le 13 décembre 1851, mgr le Herpeur te proclamait sainte patronne de notre diocèse.

Aujourd’hui, en ces temps difficiles mais merveilleux, je te consacre à nouveau l’ensemble des membres du diocèse de Saint-Pierre et Fort-de-France.

Accepte, je t’en supplie, chaque membre de ce diocèse comme ton bien et ta propriété ; agis en chacun et en chacune d’entre nous comme tu l’entends, dans son âme et dans son corps, à tout instant de sa vie et au moment de sa mort, pour lui donner la paix et la joie de ton Fils.

Par dessus tout, Vierge Notre Mère, dispose de chacun selon ta volonté, pour que l’amour de ton Fils habite pleinement en nous et fasse de nous les membres de son Corps pour le bien de son Eglise et le Salut du monde. Retour ligne automatique
Qu’en tes mains immaculées, si riches de Miséricorde, nous devenions à ton exemple, les instruments de l’Amour du Christ.

Que nous apprenions à vivre comme tes enfants, à l’écoute de la Parole de Dieu et lui obéissant, fidèles à la prière et aux sacrements, attentifs comme Toi à faire le Bien, pratiquant entre nous le pardon des offenses.

Qu’en ces temps difficiles et mouvementés, avec toi, nous apprenions la patience, la persévérance et la fidélité. Que jamais nous ne perdions espoir en Dieu notre seul Sauveur !

Que nous puissions ainsi contribuer à délivrer notre monde de tout mal et nous retrouver un jour avec toi dans l’éternité bienheureuse de ton Fils Jésus Christ notre Sauveur qui vit et règne avec le Saint Esprit dans la gloire de Dieu le Père. Amen ! »

Mgr Michel Méranville
Prière inspirée de la Consécration à la Vierge,
de Saint Maximilien-Marie KOLBE



 


Prions avec Mère Térésa de Calcuta

 

9 septembre 2016 2016 par Michel DEGLISE

Le dimanche 4 septembre, la Bienheureuse Térésa de Calcutta (1910-1997) sera canonisée par le Pape François. Avec elle, demandons au Seigneur de nous aider à toujours tourner nos pensées vers nos frères dans la détresse :
"Quand je suis blessé, donne-moi quelqu’un à consoler."

« Seigneur, quand je suis affamé, donne-moi quelqu’un qui ait besoin de nourriture.

Quand j’ai soif, envoie-moi quelqu’un qui ait besoin d’eau.

Quand j’ai froid, envoie-moi quelqu’un à réchauffer.

Quand je suis blessé, donne-moi quelqu’un à consoler.

Quand ma croix devient lourde, donne-moi la croix d’un autre à partager.

Quand je suis pauvre, conduis-moi à quelqu’un dans le besoin.

Quand je n’ai pas de temps, donne-moi quelqu’un que je puisse aider un instant.

Quand je suis humilié, donne-moi quelqu’un dont j’aurai à faire l’éloge.

Quand je suis découragé, envoie-moi quelqu’un à encourager.

Quand j’ai besoin de la compréhension des autres, donne-moi quelqu’un qui ait besoin de la mienne.

Quand j’ai besoin qu’on prenne soin de moi, envoie-moi quelqu’un dont j’aurai à prendre soin.

Quand je ne pense qu’à moi, tourne mes pensées vers autrui.

Amen. »



 


Tournons-nous vers Saint Antoine de Padoue

 

19 juin 2016 2016 par Michel DEGLISE

Le 13 Juin, nous fêtons Saint Antoine de Padoue : nous pouvons reprendre cette très ancienne prière de l’Église en nous tournant vers lui en toute confiance.

13 Juin

0 Saint Antoine,

depuis plus de dix siècles, le monde chrétien tout entier te vénère.

Riche dès la naissance, tu as tout abandonné pour vivre pauvre et tu es entré chez les Franciscains après avoir étudié les sciences sacrées.

Mais par humilité, tu as caché tes grandes connaissances et tes frères religieux ne les ont connues que lorsque Saint François t’a donné l’ordre de prêcher partout la Vérité de Dieu.

Dès lors, ta parole a converti des multitudes.

Tu aimais tellement le Seigneur que tu désirais le martyre et le Seigneur t’a accordé la maladie !

A 36 ans, brûlant d’amour pour Dieu, épuisé par ton ministère, tu es mort en chantant un dernier cantique à la Sainte Vierge.

Moins d’un an après, l’Église ta canonisé, tant étaient nombreux les prodiges qui ont marqué ta vie et qui se sont poursuivis. Depuis cela n’a pas cessé..

Tu sais la grâce dont j’ai besoin.

Je t’en fais la demande pour que tu intercèdes auprès du Bon Dieu pour moi. Mais je désire surtout la force d’accomplir. dans la sérénité de l’âme et du cœur, la volonté de Dieu.

Obtiens-moi ô Saint Antoine, une foi, sûre et joyeuse qui illumine ma vie et aide les autres

Obtiens-moi de me détacher de ce qui peut nuire à ma marche vers le Père des Cieux, "Lumière de la vie" et "source de toute consolation

Il y a plus malheureux que moi, aide-moi, à ton exemple, à les soulager.

Que mon âme, mon cœur, ma bourse ne se ferment jamais aux besoins des autres.
Que ma maison soit ouverte, mon évangile vivant, et que je partage mon pain.

Je le demande au Seigneur, par ton intermédiaire, ô grand Saint Antoine, pour son amour et pour sa gloire, dans les siècles des siècles.

AMEN



 


Adorons Jésus dans le Très Saint Sacrement

 

23 mai 2016 2016 par Michel DEGLISE

Dimanche 29 Mai 2016, nous fêtons le Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ.

Prière de Saint Thomas d’Aquin

Je t’adore, du fond du cœur , Dieu caché
Qui sous ces apparences vraiment prends corps.
A Toi, mon cœur tout entier se soumet
Parce qu’à te contempler, tout entier il s’abandonne.

La vue, le goût, le toucher, en toi font ici défaut,
Mais t’écouter seulement fonde la certitude de foi.
Je crois tout ce qu’a dit le Fils de Dieu,
Il n’est rien de plus vrai que cette Parole de vérité.

Sur la croix, se cachait ta seule divinité,
Mais ici, en même temps, se cache aussi ton humanité.
Toutes les deux, cependant, je les crois et les confesse.
Je demande ce qu’a demandé le larron pénitent.

Tes plaies, tel Thomas, moi je ne les vois pas,
Mon Dieu, cependant, tu l’es, je le confesse,
Fais que, toujours davantage, en toi je croie,
Je place mon espérance, je t’aime.

O mémorial de la mort du Seigneur,
Pain vivant qui procures la vie à l’homme,
Procure à mon esprit de vivre de toi
Et de toujours savourer ta douceur.

Pieux pélican, Jésus mon Seigneur,
Moi qui suis impur, purifie-moi par ton sang
Dont une seule goutte aurait suffi à sauver
Le monde entier de toute faute.

Jésus, que sous un voile, à présent, je regarde,
Je t’en prie, que se réalise ce dont j’ai tant soif,
Te contempler, la face dévoilée,
Que je sois bienheureux, à la vue de ta gloire.

Amen.



 


Neuvaine pour préparer le Jubilé des personnes en situation d’handicap

 

13 juin 2016 2016 par Michel DEGLISE

A la demande de Mgr Macaire, nous sommes invités à prier cette neuvaine, composée avec Foi et Lumière Martinique, du 4 au 12 juin 2016.

Prions :

« Seigneur Jésus,

Toi qui nous as montré dans ton Evangile
L’amour vrai, le service des autres,
Aide-nous à servir ainsi nos frères et sœurs handicapés.

Fais découvrir à chacun de nous les inestimables richesses
Qui se cachent au travers de la différence.

Aide-nous à ne pas juger selon l’apparence nos frères et sœurs handicapés,
Mais à pratiquer envers eux la vraie charité,
Comme tu l’as fait toi-même.

Aide-nous à cesser de rejeter nos frères et sœurs handicapés,
Et à être auprès d’eux d’authentiques témoins de ton Amour,
A les voir à travers un vrai regard de compassion
Qui les accueille et les respecte totalement.

Donne-nous surtout un cœur rempli de miséricorde,
Pour aimer nos frères et sœurs handicapés, les servir en voyant en eux
Ta présence et ton visage.

Aide les personnes handicapées à supporter avec joie et espérance la souffrance de leur handicap, en fixant sur toi leur regard et en trouvant chez leurs frères et sœurs la compassion

Amen »

Puis, récitons :

-  Un notre Père
-  Un Je vous salue Marie
-  Les invocations suivantes :

. Notre Dame de la Délivrande, priez pour nous
. Notre Dame de la Miséricorde, priez pour nous
. Notre Dame de la Salette, priez pour nous



 


Messes en Martinique

 

11 janvier 2016 2016 par Eglise catholique de Martinique

Participer à la messe est une des manières privilégiées de vivre une relation vivante à Dieu, grâce à Jésus et avec Jésus.

Toutes les églises et chapelles en Martinique

Trouver ma paroisse en un clic

Ma paroisse en un clic


Toutes les horaires de messes en Martinique

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr



 


Saint(e) du jour

 

12 août 2015 2015 par Eglise catholique de Martinique

Mercredi 20 juin 2018, le mercredi de la 11e semaine du temps ordinaire



 


Lectures de la messe du jour

 

4 août 2015 2015 par Eglise catholique de Martinique

Mercredi 20 juin 2018, le mercredi de la 11e semaine du temps ordinaire

Deuxième livre des Rois 2,1.6-14.

Voici comment le Seigneur enleva Élie au ciel dans un ouragan. Ce jour-là, Élie et Élisée étaient partis de Guilgal.
Arrivés à Jéricho, Élie dit à Élisée : « Arrête-toi ici ; et moi, le Seigneur m’envoie au Jourdain. » Mais Élisée répliqua : « Par le Seigneur qui est vivant, et par ta vie, je ne te quitterai pas. » Ils continuèrent donc tous les deux.
Cinquante frères-prophètes, qui les avaient suivis, s’arrêtèrent à distance, pendant que tous deux se tenaient au bord du Jourdain.
Élie prit son manteau, le roula et en frappa les eaux, qui s’écartèrent de part et d’autre. Ils traversèrent tous deux à pied sec.
Pendant qu’ils passaient, Élie dit à Élisée : « Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour toi avant d’être enlevé loin de toi. » Élisée répondit : « Que je reçoive une double part de l’esprit que tu as reçu ! »
Élie reprit : « Tu demandes quelque chose de difficile : tu l’obtiendras si tu me vois lorsque je serai enlevé loin de toi. Sinon, tu ne l’obtiendras pas. »
Ils étaient en train de marcher tout en parlant lorsqu’un char de feu, avec des chevaux de feu, les sépara. Alors, Élie monta au ciel dans un ouragan.
Élisée le vit et se mit à crier : « Mon père !... Mon père !... Char d’Israël et ses cavaliers ! » Puis il cessa de le voir. Il saisit ses vêtements et les déchira en deux.
Il ramassa le manteau qu’Élie avait laissé tomber, il revint et s’arrêta sur la rive du Jourdain.
Avec le manteau d’Élie, il frappa les eaux, mais elles ne s’écartèrent pas. Élisée dit alors : « Où est donc le Seigneur, le Dieu d’Élie ? » Il frappa encore une fois, les eaux s’écartèrent, et il traversa.

Psaume 31(30),20.21.24.

Qu'ils sont grands, tes bienfaits !
Tu les réserves à ceux qui te craignent.
Tu combles, à la face du monde,
ceux qui ont en toi leur refuge.

Tu les caches au plus secret de ta face,
loin des intrigues des hommes.
Tu leur réserves un lieu sûr,
loin des langues méchantes.

Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles :
le Seigneur veille sur les siens ;
mais il rétribue avec rigueur
qui se montre arrogant.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,1-6.16-18.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite,
afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.
Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ;
ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

----

Commentaire des textes du jour

« Prie ton Père dans le secret »

Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Explication du Sermon sur la montagne, 3, 11 (trad. coll. Pères dans la foi, n°5, p. 94 rev.)

Jésus dit : « Quand tu pries, entre dans ta chambre ». Quelle est cette chambre sinon le cœur, comme l'indique le psaume où il est écrit : « Ce que vous dites dans votre cœur, regrettez-le dans votre chambre » (Ps 4,5 Vulg). Et, dit-il, « après avoir fermé la porte, prie ton Père dans le secret ». Il ne suffit pas d'entrer dans sa chambre, si la porte reste ouverte aux gens indiscrets : les futilités du dehors s'introduisent furtivement par cette porte et envahissent l'intérieur. Les faits passagers et tangibles pénètrent par la porte, dans nos pensées ; c'est-à-dire une foule de vains fantasmes entre par nos sens et troublent notre prière. Il faut donc fermer la porte, ce qui veut dire résister aux sens, afin qu'une prière toute spirituelle monte jusqu'au Père, jaillie du creux de notre cœur où nous prions le Père dans le secret. « Et votre Père, qui voit dans le secret, te le revaudra »… Le Seigneur n'a pas l'intention de nous recommander de prier mais de nous apprendre comment prier. De même plus haut il ne nous recommandait pas l'aumône, mais l'esprit dans lequel il faut faire l'aumône. Il exige la pureté du cœur que l'on peut obtenir seulement par une intention unique et simple, orientée sur la vie éternelle par un amour de la sagesse unique et pur.



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://martinique.catholique.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=303

Radio Saint Louis en direct

Ma paroisse en un clic


ECCLESIA’M 2020 !

Radio Saint-Louis

Dans l'Eglise

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Dieu m'est témoin

Saint(s) du jour

Lectures du jour