Eglise catholique de Martinique
https://martinique.catholique.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=303&lang=fr

Prier en Martinique

- Horaires des messes en Martinique



Carême 2021 : Conversion missionnaire

 

21 février 2021 par P. Christian CATAYEE

Vous souhaitez connaître quelle paroisse propose l’Adoration eucharistique, la Parole de Dieu, Missionnaires entre nous, Missionnaires vers les autres, Avec saint Joseph ? Consultez cet article.
Retrouvez ici le calendrier proposé par les districts :

Semaine 1

Du 21 au 27 février

District Adoration Parole de Dieu Missionnaires entre nous Missionnaires vers les autres Avec Saint-Joseph
Centre-Ouest - Bellevue et De Briant Balata - Schoelcher
Centre-Est Saint-Joseph, Coridon et Saint-Christophe Lamentin, Sainte-Thérèse et Redoute - - -
Nord-Caraïbe Saint-Pierre Saint-Pierre - - -
Grand-Nord Basse-Pointe et Lorrain Grand-Rivière et Lorrain Ajoupa et Macouba - -
Nord-Atlantique Tartane Trinité et Robert Morne des Esses Vert-Pré et Sainte-Marie Gros-Morne
Sud Rivière-Salée Saint-Esprit - Régale Vauclin
Grand-Sud Trois-Ilets Sainte-Luce Diamant et Marin Anses d’Arlet, Rivière-Pilote et Josseaud Sainte-Anne

- Pour les horaires plus précis, rapprochez-vous des paroisses.



 


Entrons en carême !

 

17 février 2021 par Michel DEGLISE

En ce mercredi des cendres, entrons en carême en ouvrant la porte de notre cœur à Dieu et à nos frères.

Entrer en Carême,
c’est ouvrir sa porte
et réapprendre à bouger, se déplacer, à vivre.
C’est refuser de rester figé sur ses positions,
ses dogmes ou ses certitudes absolues.
Entrer en Carême
c’est aussi changer de cap.
Mettre le cap sur Dieu en se laissant déranger
par les coutumes des autres, leurs idées,
leurs habitudes, leurs langues,
se laisser surprendre par la musique de l’autre
qui dit un autre rythme, un autre temps,
une autre chanson.

Entrer en Carême,
c’est aussi se mettre à l’écoute
de la Parole, celle qui, au milieu des bavardages,
nous touche au cœur et nous arrache
non une larme, un billet de banque, un chèque,
mais un geste de pardon, d’amour ou de paix.

Entrer en Carême,
c’est se mettre à l’écoute
de la réussite de Dieu, celle qui accepte la blessure,
celle qui ne profite pas de l’échec du faible,
celle qui n’exploite pas la naïveté
ou la sueur du faible.

Entrer en Carême,
c’est se mettre à l’écoute de l’Amour de Dieu ;
pas un amour maquignon qui ne tient compte
que du tour de taille, de la beauté des yeux ou du regard,
un Amour qui vous apprend à lire autrement,
à parler, à partager, à se rencontrer autrement.



 


Saint Valentin

 

13 février 2021 par Michel DEGLISE

Le 14 Février, nous fêtons Valentin de Terni qui vécut au IIIe siècle, martyrisé sous l’Empereur Claude II le Gothique. Il est devenu, nommé par le pape Alexandre IV, le « Saint patron des amoureux » et se trouve fêté à ce titre lors de la « Saint-Valentin ». Confions lui nos demandes d’intercession :

Saint-Valentin,
Protecteur de ceux qui s’aiment,
Toi qui a vécu et annoncé,
au risque de ta vie,
le message de Paix de l’Evangile,
Toi qui, par le combat d’Amour du martyre,
as triomphé de toutes tes forces
de l’indifférence, de la haine et de la mort,
Ecoute notre prière :

Face aux déchirures et aux divisions du monde,
donne-nous de toujours nous aimer
sans aucun égoïsme
pour être, au milieu de tous,
de fidèles témoins de l’Amour de Dieu.

Accorde-nous de demeurer animés
d’un amour et d’une confiance capables
de nous faire surmonter
les obstacles de l’existence.

Nous t’en prions,
intercède pour nous auprès de Dieu
qui est la source même
de tout Amour et de toute Beauté
et qui vit et règne
pour les siècles des siècles.

Saint-Valentin, prie pour nous !

Amen



 


Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous

 

10 février 2021 par Michel DEGLISE

Le 11 février, date de la première apparition de la Vierge à Bernadette Soubirous, l’Église fête Notre-Dame de Lourdes et célèbre la Journée Mondiale des Malades, créée en 1992 par Saint Jean-Paul II.

Tu es bénie entre toutes les femmes :

tel fut le cri d’allégresse d’Elisabeth
quand vous êtes allée à sa rencontre.
Cette joie est celle des femmes et des hommes de ce temps
qui accueillent la vie de Jésus, votre Fils, notre frère.
Il est le salut du monde et la joie de ceux qui se laissent toucher par Lui.

Notre-Dame de Lourdes,

vous vous êtes fait connaître à Bernadette à la grotte de Massabielle.
Cette rencontre a changé sa vie, celle de l’Église
et de nombreux pèlerins à travers le monde.

Vous qui connaissez le cœur des hommes,
vous savez combien il nous faut sans cesse nous convertir
pour accueillir le Christ et ajuster nos vies à la sienne.
Nous vous en prions, ô Marie, recevez avec une tendresse maternelle
nos prières, pour les présenter à votre Fils, lui qui intercède
pour nous auprès de son Père.

Que le regard bienveillant que vous posiez sur Bernadette s’étende
sur chacun de nous, et particulièrement sur les personnes les plus fragiles.
Que nous nous laissions toucher au cœur,
pour que la joie de cette rencontre éclate aux yeux du monde.
Que tout homme rende gloire à Dieu,
lui qui est vivant maintenant et dans les siècles des siècles.

Amen



 


Saint Jean Bosco

 

30 janvier 2021 par Michel DEGLISE

Jean-Paul II a dit de Don Bosco le 31 janvier 1988, au premier centenaire de sa mort : « Saint Jean Bosco est « Père et Maître de la jeunesse ». Son secret particulier fut celui de ne pas éluder les aspirations profondes des Jeunes. » Tournons-nous vers lui le 31 janvier, jour de sa fête, pour lui confier la jeunesse du monde :

31 Janvier

« O Saint Jean Bosco, Père et maître de la jeunesse,
toi qui, docile à l’Esprit, a transmis à la Famille Salésienne le trésor de la prédilection pour les petits et pour les pauvres,
apprends-nous à être pour eux, chaque jour, les signes et les porteurs de l’amour de Dieu et fais grandir en nos cœurs les sentiments mêmes du Christ Bon Pasteur.
Demande pour tous les membres de ta Famille la bonté du cœur, la ténacité au travail, la sagesse du discernement, le courage de donner un témoignage d’Eglise, la générosité missionnaire.
Obtiens-nous la grâce de rester fidèles à l’Alliance que le Seigneur a scellé avec nous, et fais que, conduits par Marie, nous parcourions joyeusement, avec les jeunes la voie qui conduit à l’Amour.
Amen. »



 


Prions avec Saint Thomas d’Aquin

 

28 janvier 2021 par Michel DEGLISE

Saint Thomas d’Aquin (1225-1274), Docteur de l’Église, théologien et philosophe dominicain, est fêté le 28 janvier. Son œuvre, faisant la synthèse de la pensée des Pères de l’Église et de la pensée d’Aristote qui venait d’être redécouverte, a profondément renouvelé la philosophie et la théologie de son temps.

Ame du Christ très sainte, sanctifie-moi.

Corps du Christ très sacré, sauve-moi.

Sang du Christ très précieux, enivre-moi.

Eau du côté du Christ très pure, purifie- moi.

Sueur du visage du Christ très puissante, guéris-moi.

Passion du Christ très douce, fortifie-moi.

O bon Jésus, garde-moi.

Dans tes plaies, cache-moi.

Ne permets pas que je sois séparé de toi.

De l’ennemi malfaisant, défends-moi.

A l’heure de ma mort, appelle-moi,

ordonne que je vienne à toi

et place-moi près de toi

afin qu’avec tes anges et tes archanges

je te loue sans fin pendant les siècles des siècles.

Amen.



 


Fête de Saint François de Sales

 

26 janvier 2021 par Michel DEGLISE

Prions avec la paroisse Saint François de Sales de Tartane qui a célébré dimanche 24 janvier sa fête patronale et aussi pour tous les journalistes et les communicants dont Saint François de Sales est le Saint Patron.

24 Janvier

Père miséricordieux,
Tu as donné saint François de Sales à ton Église
comme Pasteur embrasé de l’Amour du Cœur de Ton Fils
et un Maître Spirituel de la connaissance
amoureuse de ton mystère divin.

Accorde-nous la grâce de nous laisser attirer avec lui
dans le brasier ardent de ta communion trinitaire,
par le Cœur de Jésus, doux et humble,
pour que nous puissions coopérer par toute notre vie
à l’œuvre de ton Amour divin,
en nous, entre nous et dans la Création entière.

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles. Amen.

Saint François de Sales, priez pour nous !



 


Prions pour l’unité des chrétiens

 

18 janvier 2021 par Michel DEGLISE

En cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens, dont le thème est « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance » (Jean 15,1-17), prions avec l’abbé Paul Couturier (1881-1953), initiateur de cette semaine de prière, sous sa forme actuelle, dans les années 1930.

« Seigneur Jésus, qui à la veille de mourir pour nous,

as prié pour que tous tes disciples soient parfaitement un, comme toi en ton Père, et ton Père en toi,

Fais-nous ressentir douloureusement l’infidélité de notre désunion.

Donne-nous la loyauté de reconnaître et le courage de rejeter

ce qui se cache en nous d’indifférence, de méfiance, et même d’hostilité mutuelle.

Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi,

afin que, de nos âmes et de nos lèvres, monte incessamment ta prière pour l’unité des chrétiens,

telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.

En toi, qui es la charité parfaite, fais-nous trouver la voie qui conduit à l’unité, dans l’obéissance à ton amour et à ta vérité. »

Qui était l’Abbé Paul Couturier ?

Un historien a pu dire qu’il est certainement "le prêtre catholique le plus connu dans le monde entier". Ce prêtre modeste et effacé, professeur dans une institution catholique, n’a jamais eu le souci de laisser son nom à la postérité, et il a souvent été ignoré ou méconnu de ceux qui l’entouraient. Mais ses audaces tranquilles – la Semaine de prière pour l’Unité, le Groupe des Dombes… - ont eu une influence déterminante sur l’évolution des relations entre les différentes Églises chrétiennes et la mise en route du mouvement œcuménique.

Les dates importantes de sa vie :

29 juillet 1881 : Paul Couturier naît à Lyon. Il passe son enfance dans le quartier de la Guillotière, fait sa première communion à l’église Saint-Nizier en juin 1893 et ses études aux Lazaristes.

9 juin 1906 : il est ordonné prêtre.

1906-1907 : sur ordre de ses supérieurs, il prépare une licence de sciences physiques aux Facultés catholiques de Lyon et il est nommé en octobre 1907 professeur de sciences à l’Institution des Chartreux, à la Croix-Rousse où il exercera jusqu’en 1946.

1923 : il lui est demandé de venir en aide à des réfugiés politiques qui ont fui la Russie après la Révolution de 1917. Il découvre à leur contact le christianisme orthodoxe.

Mi-juillet 1932 : il fait une retraite spirituelle chez les bénédictins d’Amay-sur-Meuse (Belgique) qui le sensibilisent au souci de l’unité des chrétiens. Au retour, il organise la première rencontre pour l’Unité à Lyon, en janvier 1933, ancêtre de la « Semaine de prière pour l’unité chrétienne ».

14 octobre 1934 : il rencontre le métropolite (archevêque orthodoxe) russe, Mgr Euloge.

1936 : il suscite la première rencontre spirituelle interconfessionnelle à Erlenbach, en Suisse alémanique, entre des pasteurs protestants et des prêtres catholiques. C’est l’origine du « Groupe des Dombes » qui réunit maintenant chaque année quarante théologiens et théologiennes, catholiques et protestants, sur des thèmes de réflexion communs aux deux Églises.

1937 et 1938 : il se rend en Angleterre où il rencontre des responsables de l’Église anglicane. En novembre-décembre 1937, il écrit plusieurs articles sur « L’universelle Prière des Chrétiens pour l’Unité Chrétienne », dans la Revue Apologétique.

1939 : il fait la connaissance du Pasteur Visser’t Hooft qui deviendra secrétaire du Conseil Œcuménique des Églises à Genève(1948-1967).

Automne 1940 : il rencontre à Lyon le Pasteur Roger Schütz qui envisage de créer à Taizé une communauté monastique dans le cadre du protestantisme.

1942 : premier numéro des « Pages Documentaires », l’ancêtre de la revue « Unité chrétienne ». Paul Couturier, l’année suivante, évoque dans cette publication l’idée du « Monastère invisible » qui réunit dans la prière les chrétiens des différentes confessions qui se soucient de l’unité.

12 avril 1942 : il est arrêté par la Gestapo, sans doute en raison de ses amitiés avec des anglicans. Il est emprisonné au fort Montluc jusqu’au 12 juin 1944.

1947 : il écrit (en collaboration) dans la revue Catholicité un article intitulé « Chrétiens devant l’Œcuménisme » et en 1950, il écrit (en collaboration) « Unité Chrétienne et Tolérance Religieuse » et « Dialogue sur la Vierge ».

11 avril 1952 : le patriarcat grec-melkite d’Antioche le nomme archimandrite (titre honorifique de certains ecclésiastiques, notamment les supérieurs de monastère).

Nuit du 23 au 24 mars 1953 : il meurt à son domicile, d’une crise cardiaque.



 


Prions avec Saint Hilaire de Poitiers

 

13 janvier 2021 par Michel DEGLISE

Avec Saint Hilaire de Poitiers (315-367), Évêque de Poitiers, Docteur de l’Église et grand défenseur de la Foi nicéenne face à l’arianisme, tournons-nous vers notre« Dieu et Père éternel » !

13 Janvier

« Lorsque j’ai levé vers ton ciel la faible lumière de mes yeux, j’ai cru qu’il ne s’agissait de rien d’autre que de ton ciel.
Quand je considère la course des astres et que je constate que chacun accomplit le rôle qui lui est assigné, je reconnais, ô mon Dieu, ta présence en ces astres que mon intelligence ne peut étreindre.
Quand je tourne mon esprit vers la terre qui, après avoir reçu les semences, les fait germer, puis vivre et se multiplier, je n’y découvre rien que mon esprit puisse comprendre.
Mais mon ignorance m’aide à te contempler, car si je ne connais pas la nature qui est à mon service, je discerne ta bonté, du fait même qu’elle est là pour me servir.
C’est donc en ne connaissant pas ce qui m’entoure, que je saisis ce que tu es ; et en percevant ce que tu es, je t’adore.
Aussi longtemps que je jouirai du souffle de vie que tu m’as accordé, Père saint, Dieu Tout-Puissant, je te proclamerai Dieu éternel, mais aussi Père éternel.
Amen. »



 


Fête du Baptême du Seigneur

 

10 janvier 2021 par Michel DEGLISE

Cette fête clôt le temps de Noël, un temps nouveau va commencer ! Après la fête du Baptême du Seigneur, la liturgie ne proposera plus de méditer sur les événements qui marquèrent les premières années de la vie de Jésus. Il est fini le temps de l’enfance. L’heure de la maturité a sonné et le Père, le Fils et l’Esprit, révélés au monde lors du baptême de Jésus, sont inséparables parce qu’ils sont relation d’amour. Nous touchons là à ce qu’il y a de plus profond et de plus intime dans le mystère de Jésus. Le ministère rédempteur du Christ en faveur des hommes rejoint la vie d’intimité du Fils avec le Père et l’Esprit.

Par ce baptême qui inaugure son ministère, Jésus manifeste le but de sa mission. Il est le « serviteur-sauveur » dont parle Isaïe au chapitre 53. Il est l’Agneau de Dieu (Jean 1. 29) qui délivre l’homme du péché en le prenant sur lui. La parole qui vient du ciel le désigne comme le fils bien-aimé. Le mot grec qui traduit l’hébreu « serviteur » peut avoir aussi la signification de « fils ». En Isaïe, Dieu avait présenté son serviteur : »Voici mon serviteur, mon élu, que préfère mon âme. » (Isaïe 42. 1) Jean Baptiste a entendu : » C’est toi mon Fils bien-aimé, en toi j’ai mis tout mon amour. » (Marc 1. 11).

Pas à pas, jour après jour, toute la vie de Jésus fera découvrir aux disciples la vérité de cette double réalité : il est le serviteur, il est le Fils, jusqu’à sa mort en croix, quand le soldat païen dira : « Vraiment celui-ci était fils de Dieu. » (Marc 15. 39) signant ainsi son adhésion au mystère révélé sur les rives du Jourdain.

La résurrection manifestera aux disciples que la mort de Jésus n’était pas celle d’un maudit, d’un exclu, mais le libre don de soi, un sacrifice agréable à Dieu parce qu’il est le fruit non pas d’une soumission mais de l’amour filial et fraternel. Et là encore nous retrouvons les deux aspects de l’être de Jésus : l’humilité et la gloire. Dans le quatrième évangile, à l’heure de la Passion, le nom propre du témoignage rendu par le Père à son Fils est la « glorification » : « Père, l’heure est venue : glorifie ton Fils. » (Jean 17. 1)



 


Fête de l’Epiphanie du Seigneur

 

5 janvier 2021 par Michel DEGLISE

Avec les mages, adorons, nous aussi, le Fils de Dieu qui s’est fait homme !

Dans la crèche
C’est Jésus,
Soleil de l’amour de Dieu
Brillant pour toute la terre !

Pour tous, il fait briller
Le pardon de Dieu
Plus grand que tout l’univers !

Pour tous il fait briller
La joie de Dieu
Qui dure plus longtemps
Que tous les siècles des siècles !

C’est l’Épiphanie :
La lumière de Dieu est avec nous !



 


Sainte Marie, Mère de Dieu

 

1er janvier 2021 par Michel DEGLISE

En la solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu, avec le père Léonce de Grandmaison (1868-1927), jésuite et théologien, demandons à la Vierge Marie de nous aider à garder un cœur pur et aimant tout au long de cette année 2021.

1er janvier

« Sainte Marie Mère de Dieu
gardez-moi un cœur d’enfant
pur et transparent
comme une source.

Obtenez-moi un cœur simple
qui ne savoure pas les tristesses.

Un cœur magnifique
à se donner,
tendre à la compassion.

Un cœur fidèle et généreux
qui n’oublie aucun bien
et ne tienne rancune
d’aucun mal.

Faites-moi un cœur doux
et humble
aimant sans demander
de retour,
joyeux de s’effacer
dans un autre cœur
devant votre divin Fils. »



 


Fête de Saint Sylvestre

 

31 décembre 2020 2020 par Michel DEGLISE

Sylvestre, prêtre à Rome, devint pape en 314. Son long pontificat de vingt et un ans, célèbre à divers titres, l’est surtout par le concile de Nicée, le Baptême de Constantin et le triomphe de l’Église. Sous son pontificat furent construites les grandes églises romaines, édifiées à l’initiative de l’empereur Constantin : la basilique Saint-Jean de Latran, la basilique de Sainte-Croix de Jérusalem, la basilique de Saint-Paul hors les Murs, la basilique de Saint Laurent. Sylvestre mourut en 335.

31 décembre (7ème jour dans l’Octave de la Nativité)

" Veillez, ô Silvestre, sur le sacré dépôt de la foi que vous avez conservé avec tant d’intégrité ;
Que sa lumière triomphe de tous ces faux et audacieux systèmes qui s’élèvent de toutes parts, comme les rêves de l’homme dans son orgueil.

Que toute intelligence créée s’abaisse sous le joug des mystères, sans lesquels la sagesse humaine n’est que ténèbres ;
Que Jésus, Fils de Dieu, Fils de Marie, règne enfin, par son Église, sur les esprits et sur les cœurs.

Amen "



 


Tournons-nous vers l’Enfant Jésus en cet octave de Noël

 

30 décembre 2020 2020 par Michel DEGLISE

« Le Christ nous est né : venez, adorons-le ! »

" Jésus, Rédempteur de tous les hommes ; vous que le souverain Père a engendré semblable à sa propre gloire, avant le lever de la première aurore ;

Lumière et splendeur de ce Père divin , espérance immortelle de nous tous, écoutez les prières que font monter vers vous, par tout l’univers, vos humbles serviteurs.

Souvenez-vous, Créateur de la nature, qu’un jour vous naquîtes de l’auguste sein d’une Vierge, ayant daigné prendre notre forme corporelle.

A vous donc la gloire, ô Jésus, fils de la Vierge ! Gloire aussi au Père et à l’Esprit de fécondité, dans les siècles éternels

Amen."



 


Fête de la Sainte Famille

 

29 décembre 2020 2020 par Michel DEGLISE

Avec le Pape François, en ce 27 décembre, tournons-nous vers la Sainte Famille de Nazareth et confions lui toutes les familles de la terre :

"Jésus, Marie et Joseph
en vous nous contemplons
la splendeur de l’amour véritable,
à vous nous nous adressons avec confiance.

Sainte Famille de Nazareth,
fais aussi de nos familles
des lieux de communion et des cénacles de prière,
des écoles authentiques de l’Évangile
et des petites Églises domestiques.

Sainte Famille de Nazareth,
que jamais plus dans les familles on fasse l’expérience
de la violence, de la fermeture et de la division :
que quiconque a été blessé ou scandalisé
connaisse rapidement consolation et guérison.

Sainte Famille de Nazareth,
que [les fruits des Synodes des Évêques sur la famille]
puissent réveiller en tous la conscience
du caractère sacré et inviolable de la famille,
sa beauté dans le projet de Dieu.

Jésus, Marie et Joseph
écoutez-nous, exaucez notre prière"

Pape François



 


La Paix de Noël

 

24 décembre 2020 2020 par Michel DEGLISE

Noël, c’est la venue sur notre terre du Prince de la Paix ! Ouvrons notre cœur à ce grand mystère et devenons à notre tour artisans de paix !

Doux enfant de Bethléem,
accorde-nous de communier
de toute notre âme
au profond mystère de Noël.

Mets dans le cœur des hommes cette paix
qu’ils recherchent parfois si âprement,
et que Toi seul peux leur donner.

Aide-les à se connaître mieux,
et à vivre fraternellement
comme les fils d’un même Père.

Découvre-leur Ta beauté,
Ta sainteté et Ta pureté.
Éveille dans leurs cœurs
l’amour et la reconnaissance
pour ton infinie bonté.

Unis-les tous dans Ta charité
et donne-nous Ta céleste paix.

Saint Jean XXIII



 


Lumière de l’Avent

 

15 décembre 2020 2020 par Michel DEGLISE

Comme le Pape François nous le demande, rappelons-nous que " l’amour de Dieu nous est donné gratuitement ", que Dieu ne nous demande rien en échange, seulement de l’accueillir en ouvrant notre cœur à sa lumière afin de pouvoir le transmettre aux autres.

Dès mon enfance,
tu as déposé sur mon âme
ta lumière, cette source de vie
à rayonner pour d’autres.
Pourtant aujourd’hui, je la vois là,
figée, paralysée,
gisant au fond de moi
comme pierre de marbre.

Alors, en ce temps de l’Avent,
je me tiens devant toi
en attente du miracle de Noël :
je voudrais seulement que tu m’aides,
Seigneur, à redonner son mouvement
à ta lumière dans ma vie.
Ce désir de toi qui a résisté
à la traversée de tout mon temps...
Prends-le.
Je sais ce que tu peux faire avec peu.

Et encore n’oublie pas ceux qui m’entourent
et que j’aime et même ceux que j’aime moins.
Et aussi ceux lointains que je ne connais pas.
Enfin tous ceux qui habitent notre terre
menacée aujourd’hui de perdre ta lumière.
Seigneur, s’il te plaît, prépare nous au miracle de Noël !



 


Fête de Saint Jean de la Croix

 

14 décembre 2020 2020 par Michel DEGLISE

Prions avec Saint Jean de la Croix (1542-1591), docteur de l’Église, fondateur des Carmes déchaux et accompagnateur spirituel de Sainte Thérèse d’Avila, fêté le 14 décembre.

14 décembre

Prends-moi, Seigneur,
dans la richesse divine de ton silence,
plénitude capable de tout combler en mon âme.

Fais taire en moi ce qui n’est pas toi,
ce qui n’est pas ta présence
toute pure,
toute solitaire,
toute paisible.

Impose silence à mes désirs,
à mes caprices,
à mes rêves d’évasion,
à la violence de mes passions.

Couvre par ton silence,
la voix de mes revendications,
de mes plaintes.

Imprègne de ton silence
ma nature trop impatiente de parler,
trop portée à l’action extérieure et bruyante.

Impose même silence à ma prière,
pour quelle soit élan vers toi ;
Fais descendre ton silence
jusqu’au fond de mon être
et fais remonter ce silence vers toi
en hommage d’amour !



 


Prière pour l’Avent

 

9 décembre 2020 2020 par Michel DEGLISE

Viens Seigneur Jésus ! Viens nous sauver ! Nous t’attendons !

Deuxième semaine de l’Avent

Viens, Seigneur Jésus
Dieu inattendu qui fait du neuf,
tu passes en secret dans nos vies.
Nous croyons que tu es là aujourd’hui
dans ce temps d’attente et de désir.
Redresse-nous en chemin pour ta joie.
Relève nos têtes dans la nuit de la foi.
Viens, Seigneur Jésus !

Dieu inespéré qui naît sans cesse,
tu habites nos questions et nos cris.
Nous voulons hâter aujourd’hui ton retour.
Révèle-toi dans nos histoires saintes.
Ouvre-nous l’Évangile maintenant.
Nous méditerons ta Parole avec Marie.
Viens, Seigneur Jésus !

Dieu attentif à nos passages,
tu surgis nouveau comme l’aurore.
Éclaire nos veilles et nos engagements.
Allume en nous le feu de ton Esprit,
et nous rendrons compte de notre espérance.
Rappelle-toi que nous t’appelons aujourd’hui.
Viens, Seigneur Jésus !



 


Prières pour la communion spirituelle

 

29 novembre 2020 2020 par Michel DEGLISE

En ce temps où beaucoup d’entre nous sont encore privés de la communion sacramentelle, nous vous proposons ces prières pour la communion spirituelle choisies par le Saint-Père lors des temps d’adoration proposés à la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

- Prions :

« Mon Jésus, je t’adore dans le Saint-Sacrement de ton amour, désireux de te recevoir dans la pauvre demeure que t’offre mon cœur.

En attente du bonheur de la communion sacramentelle, je veux te posséder en esprit.

Viens à moi, Ô mon Jésus, pour que je vienne à Toi.

Que ton amour enflamme tout mon être, pour la vie et pour la mort.

Je crois en toi, j’espère en toi, je t’aime.

Amen. »

- Prions  :

« Je crois, mon Jésus, que tu es réellement présent au très Saint Sacrement de l’autel.

Je t’aime par-dessus toute chose et je désire ardemment te recevoir dans mon âme.

Puisque je suis incapable de Te recevoir de façon sacramentelle, entre au moins spirituellement dans mon cœur.

Je T’embrasse comme si Tu y étais déjà et je m’unis entièrement à Toi.

Ne permets jamais que je sois séparé de Toi.

Amen. »

- Prions :

« À Tes pieds, ô mon Jésus, je me prosterne et je T’offre le repentir de mon cœur contrit qui demeure dans son néant et en Ta sainte présence.

Je t’adore dans le Sacrement de Ton amour, l’ineffable Eucharistie.

Je désire te recevoir dans la pauvre demeure que mon cœur t’offre.

Dans l’attente du bonheur de la communion sacramentelle, je veux te posséder en esprit.

Viens à moi, ô mon Jésus, que je vienne à Toi.

Que Ton amour enflamme tout mon être, pour la vie et pour la mort.

Je crois en toi, j’espère en toi, je t’aime.

Amen. »



 


Entrons dans le temps de l’Avent

 

7 décembre 2020 2020 par Michel DEGLISE

L’Avent est le temps de l’attente, celui où nous pouvons redécouvrir l’attention au temps qui précède l’événement tant attendu et qui tarde à se produire, ouvrant en nous le champ de la conversion et de l’amour, comme l’exprime bien le père Debruynne.

Première semaine de l’Avent

" Dieu, tu as choisi de te faire attendre tout le temps d’un Avent.

Moi je n’aime pas attendre dans les files d’attente.

Je n’aime pas attendre mon tour.
Je n’aime pas attendre le train.
Je n’aime pas attendre pour juger.
Je n’aime pas attendre le moment.
Je n’aime pas attendre un autre jour.
Je n’aime pas attendre parce que je n’ai pas le temps et que je ne vis que dans l’instant.

Tu le sais bien d’ailleurs, tout est fait pour m’éviter l’attente : les cartes bleues et les libre services,
les ventes à crédit et les distributeurs automatiques, les coups de téléphone et les photos à développement instantané, les télex et les terminaux d’ordinateur, la télévision et les flashes à la radio...

Je n’ai pas besoin d’attendre les nouvelles, elles me précèdent.

Mais Toi Dieu, tu as choisi de te faire attendre le temps de tout un Avent.
Parce que tu as fait de l’attente l’espace de la conversion, le face à face avec ce qui est caché, l’usure qui ne s’use pas.

L’attente, seulement l’attente, l’attente de l’attente, l’intimité avec l’attente qui est en nous parce que seule l’attente réveille l’attention et que seule l’attention est capable d’aimer.

Tout est déjà donné dans l’attente, et pour Toi, Dieu, attendre se conjugue Prier."

Père Jean Debruynne



 


Neuvaine pour la délivrance de la Martinique

 

25 septembre 2020 2020 par Michel DEGLISE

Le Service Diocésain d’Accompagnement Spirituel et de Délivrance PADRE PIO, à l’ invitation de Mgr David Macaire, propose aux fidèles du Diocèse de participer à la Neuvaine pour la délivrance de la Martinique, en préparation de la fête de Saint Michel, à partir du 20 septembre (lendemain de la Fête de Notre Dame de la Salette) jusqu’au 28 septembre, « pour sanctifier nos âmes, délivrer de l’Ennemi les familles, les paroisses, les jeunes, la société ».

Pour prier cette neuvaine, il convient de réciter chaque jour  :

- la prière de saint Michel Archange :

« Saint Michel Archange,
défendez-nous dans le combat ;
soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon.

Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous en supplions.

Et vous, Prince de la Milice céleste,
repoussez en enfer, par la force divine,
Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde
en vue de perdre les âmes.

Amen ! »

- la Prière d’Ecclesia’m 2020

« Visite Seigneur notre diocèse, protège-nous !
Pour sanctifier nos âmes, délivre de l’ennemi
les familles, les paroisses, les jeunes, la société.

Apprends-nous, avec l’aide de la Vierge Marie,
comment montrer Jésus partout en Martinique
et au-delà, personnellement et en Eglise.

Cœur Sacré de Jésus … J’ai confiance en Toi !
Cœur Immaculé de Marie … Prie pour nous !
Et que tout esprit loue le Seigneur !

Amen ! »

- 1 Notre père
- 1 Je vous salue Marie
-  1 Gloire au père

Ceux qui le peuvent offriront une journée de jeûne durant la neuvaine.



 


Prière à l’Esprit Saint

 

31 mai 2020 2020 par Michel DEGLISE

En cette fête de la Pentecôte, ouvrons nos cœurs à la venue de l’Esprit-Saint !

Esprit du Seigneur,
Viens me donner ton souffle de vie,
Car en moi, tout est triste, tout est mort.

Il m’arrive des fois de manquer de souffle,
Je ne sais pas avancer, où aller,
Je ne sais pas quoi faire,
Je ne sais te prier.

Viens souffler dans les voiles de ma vie,
Surtout, donne-moi un cœur
Qui déborde de courage et d’audace.
Donne-moi un cœur capable d’aimer.

Donne-moi l’intelligence pour te comprendre.
Aujourd’hui, j’ai perdu ma foi d’enfant.
Tout me paraît mêlé, compliqué, difficile.
Donne-moi l’intelligence de ta parole.
Viens enlever mes doutes,
Tout ce qui me cache ton visage si beau.

Donne-moi la force de m’engager
Dans mon propre milieu.
Il y a tellement de souffrances, de blessés.

Donne-moi ta paix et ta joie
Pour que ma vie se déroule en beauté et en bonté.
Je ne te demande pas d’agir à ma place.
J’ai surtout besoin d’un visage qui m’entraîne.

J’aimerais entendre, moi aussi, cette parole
Qui a remué les apôtres :
"Ne crains pas... je suis là."

Esprit Saint, souffle de Dieu,
pousse dans mes voiles.

Amen.



 


Neuvaine à l’Esprit Saint

 

1er juin 2020 2020 par Michel DEGLISE

Du 22 au 30 mai, nous sommes invités par Mgr David Macaire à confier les familles à l’Esprit-Saint. Chaque jour de la neuvaine, nous dirons la prière à l’Esprit-Saint suivie de la prière du jour et nous terminerons par un Notre Père, un Je Vous Salue et un Gloire au Père. Vous pouvez aussi la prier chaque jour avec notre évêque sur Radio Saint Louis après le Regina Cœli.

Prière à l’Esprit-Saint

Ô Esprit-Saint, âme de mon âme, je t’adore, éclaire-moi, guide-moi, fortifie-moi, console-moi ; dis-moi ce que je dois faire, donne-moi tes ordres ; Je te promets de me soumettre à tout ce que tu désires de moi et d’accepter tout ce que tu permettras qui m’arrive, fais-moi seulement connaître ta Volonté.

Prières quotidiennes

- 22 mai : demandons la grâce de l’amour

"Seigneur Esprit-Saint, en nos cœurs, répands l’amour, nous t’en supplions. Viens enlever tout germe de haine et de discorde afin que nous soyons toujours prêts à accueillir les uns et les autres quels qu’ils soient. Puissions-nous aimer Dieu de tout notre être et de toute notre force et aimer notre prochain comme nous-mêmes."

- 23 mai : demandons la grâce de la joie

"Seigneur Esprit-Saint, nous te demandons humblement de nous donner la joie. Apprends-nous à savourer chaque instant comme un cadeau que tu nous fais. Viens illuminer nos vies pour la plus grande gloire de Dieu et libère-nous des tristesses qui s’abattent sur nous.

- 24 mai : demandons la grâce de la paix

"Seigneur Esprit-Saint, merci pour la Paix de Jésus ! Elle est le premier cadeau de sa résurrection ! “La paix soit avec vous !”Que cette paix nous soit donnée et demeure en nous ! Au milieu des agitations de ce monde, apprends-nous à rester ancré dans l’amour de Jésus !"

- 25 mai : demandons la grâce de la patience

"Seigneur Esprit-Saint, nous te demandons la patience. Donne-nous un cœur qui sait patienter dans la peine comme dans la joie. Viens réparer en nous tout ce que notre impatience a déformé, surtout en paroles et en attitude. Viens tempérer nos désirs trop violents."

- 26 mai : demandons la grâce de la bienveillance

"Seigneur Esprit-Saint, toi qui connais tout le monde, donne-nous,nous t’en prions, la bienveillance à l’égard de quiconque. Apprends-nous à ne pas faire des sélections quand il s’agit de faire le bien. Fais-nous agir comme Jésus nous le demande : “faites aux autres ce que vous voudriez que l’on fasse pour vous”(Matthieu 7,12)."

- 27 mai : demandons la grâce de la bonté

"Seigneur Esprit-Saint, nous te prions de nous restaurer en tant qu’image de Dieu. Particulièrement, fais-nous refléter la bonté de Dieu le Père que nous retrouvons dans son Fils, Jésus. Puisque tu es bon, fais-nous devenir bons, nous aussi."

- 28 mai : demandons la grâce de la fidélité

"Seigneur Esprit-Saint, donne-nous un cœur vrai qui ne se dérobe jamais à ceux qu’il aime et surtout à Dieu, un cœur qui fait que l’on puisse toujours compter sur nous en cas de besoin et que notre oui soit oui !"

- 29 mai : demandons la grâce de la douceur

"Seigneur Esprit-Saint, assouplis nos âmes et nos cœurs, puisque Jésus a dit : “heureux les doux, ils posséderont la terre !”(Matthieu 5,5). La tendresse sauvera notre monde de sa brutalité. Nous te demandons de placer dans nos cœurs la douceur qui nous permettra d’être plus délicats entre nous."

- 30 mai : demandons la grâce de la maîtrise de soi

"Seigneur Esprit-Saint, maintiens-nous dans la maîtrise de soi afin que nous ne cédions pas aux multiples pulsions ou tentations. Apprends-nous aussi à être modérés en toute chose. Nous voulons te présenter tous ceux qui sont prisonniers d’addictions variées pour que tu les libères. Viens, Esprit-Saint, nous recréer !"



 


Fête de Saint Paul VI

 

28 mai 2020 2020 par Michel DEGLISE

Prions avec le Saint Pape Paul VI (pape de 1963 à 1978) : artisan du concile Vatican II, commencé par Jean XXIII le 11 octobre 1962 et qu’il a conclu le 8 décembre 1965, il a contribué à faire entrer l’Église dans la modernité.

« Seigneur, Dieu de paix, Toi qui as créé les personnes humaines, objet de Ta bienveillance, pour être familières de Ta gloire, nous Te bénissons et nous Te rendons grâce : car Tu nous as envoyé Jésus, ton Fils bien-aimé ; Tu as fait de Lui, dans le mystère de sa Pâque, l’artisan de tout salut, la source de toute paix, le lien de toute fraternité.

Nous Te rendons grâce pour les désirs et les efforts, les réalisations que ton Esprit de paix a suscitées en notre temps, pour remplacer la haine par l’amour, la méfiance par la compréhension, l’indifférence par la solidarité.

Ouvre davantage encore nos esprits et nos cœurs aux exigences concrètes de l’amour de tous nos frères et de toutes nos sœurs, pour que nous soyons toujours plus des artisanes et des artisans de paix.

Souviens-Toi, Père de miséricorde de tous ceux et celles qui peinent, souffrent et meurent dans l’enfantement d’un monde plus fraternel.

Que pour les femmes et les hommes de toute race et de toute langue vienne ton Règne de justice, de paix et d’amour. Et que la terre soit remplie de Ta gloire !

Amen. »



 


Neuvaine de prière pour la Guérison des blessures de l’esclavage

 

23 mai 2020 2020 par Michel DEGLISE

Mgr David Macaire appelle tous les fidèles et toutes les personnes de bonne volonté à prier la Neuvaine pour la guérison des blessures de l’esclavage jusqu’au 22 Mai, date où la Martinique célèbre l’abolition de l’esclavage, en vue de la Réconciliation à laquelle il appelle tous les Antillais.

Jubilé de la Miséricorde

- Psaume 85 (84) :

« Tu as aimé, Seigneur, cette terre, Tu as fait revenir les déportés de Jacob ;
tu as ôté le péché de ton peuple, tu as couvert toute sa faute ; (…)
Fais-nous voir, Seigneur, ton amour,et donne-nous ton salut.

J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ? 
Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles ; 
qu’ils ne reviennent jamais à leur folie !

Son salut est proche de ceux qui le craignent, et la gloire habitera notre terre.
Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ;
la vérité germera de la terre et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits, et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui, et ses pas traceront le chemin.

-  Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit…

- Notre Père…

- Prions  :

« Seigneur ! Le 22 Mai nous commémorons la fin de l’esclavage et de la traite négrière aux Antilles. Les conséquences de ce drame et des crimes commis sont encore sensibles dans ce monde où tu nous envoies bâtir avec tous la Civilisation de l’Amour. Elles entravent l’évangélisation et la vraie libération de notre société.

Toi qui a permis la réconciliation des peuples moins de cinquante ans après les guerres mondiales du XX° siècle et les crimes contre l’humanité perpétrés entre eux, donne aux peuples des Antilles et de la Guyane la grâce de l’Unité dans la Vérité.

A la suite du Jubilé de la Miséricorde, alors que de nombreuses personnes issues des différentes composantes de la société antillaise appellent à une réconciliation réparatrice, nous nous tournons vers Toi : que la Justice et la Paix s’embrassent, que l’Amour et la Vérité se rencontrent sur notre terre et dans nos cœurs et qu’ainsi la Grâce surabonde là où le péché a abondé (Rm 5,20).

Par l’intercession des saints Onésime et Philémon, esclave et maître, devenus des « frères très chers dans le Seigneur » (Phil 1,16) qu’aucun antillais quelle que soit son origine ou la couleur de sa peau ne demeure esclave d’aucune haine, ni d’aucune injustice.

AMEN ! »

- Notre Dame de la Délivrande : Priez pour nous. (3 fois) »

+ Fr. David Macaire

Archevêque de Saint-Pierre et Fort de France



 


Mois de Mai, mois de Marie

 

5 mai 2020 2020 par Michel DEGLISE

En ces premiers jours du mois de Mai, tournons-nous vers notre Mère Bien-Aimée avec la vénérable Marthe Robin.

Ô Mère Bien-Aimée,

Vous qui connaissez si bien les voies de la sainteté et de l’amour,
apprenez-nous à élever souvent notre esprit et notre cœur vers la Trinité,
à fixer sur Elle notre respectueuse et affectueuse attention.

Et puisque vous cheminez avec nous sur le chemin de la vie éternelle,
ne demeurez pas étrangère aux faibles pèlerins que votre charité veut bien recueillir ;

Tournez vers nous vos regards miséricordieux,
attirez-nous dans vos clartés,
inondez-nous de vos douceurs,
emportez-nous dans la lumière de l’Amour,
emportez-nous toujours plus loin et très haut dans les splendeurs des cieux.

Que rien ne puisse jamais troubler notre paix,
ni nous faire sortir de la pensée de Dieu ;
mais que chaque minute nous emporte plus avant
dans les profondeurs de l’auguste Mystère,
jusqu’au jour où notre âme, pleinement épanouie aux illuminations de l’union divine,
verra toutes choses dans l’éternel Amour et dans l’Unité.

Amen.

Marthe Robin



 


Prière au Bon Pasteur

 

5 mai 2020 2020 par Michel DEGLISE

Le Bon Pasteur connaît ses brebis et ses brebis le connaissent. Tournons-nous vers Lui avec confiance, il est la Porte par laquelle nous devons passer pour avoir la Vie et à l’occasion de ce quatrième dimanche de Pâques, journée mondiale de prière pour les vocations, confions lui aussi les vocations dans notre diocèse et dans toute l’Église.

Seigneur Jésus, Bon Pasteur,
Tu as rendu témoignage à la vérité
au prix de ta vie.

Donne-nous d’être à notre tour
de vrais témoins de ton amour
au cœur du monde.

Envoie l’Esprit de Vérité promis
sur nos familles, nos paroisses, nos communautés.

Qu’il témoigne en nos cœurs
et nous rende féconds et persévérants
dans les œuvres du Père.

Accorde-nous de saints prêtres, heureux et rayonnants.
Affermis-les dans la grâce de leur sacerdoce.

Qu’ils puissent nous communiquer
la vie et l’amour de ton Cœur.

Amen.



 


Fête de Sainte Catherine de Sienne

 

29 avril 2020 2020 par Michel DEGLISE

Prions la Sainte Trinité avec Sainte Catherine de Sienne (1347-1380), de la congrégation des Sœurs de la Pénitence de Saint Dominique, surnommées les Mantellates du fait de leurs habits noirs (mantellata en italien) et première femme déclarée « Docteur de l’Église » en 1970 par le Bienheureux pape Paul VI.

29 avril

« Ô Trinité éternelle, ô Déité, qui, par l’union de votre nature divine, avez donné un si grand prix au sang de votre Fils unique.

Ô Trinité éternelle, vous êtes une mer profonde où plus je me plonge, plus je vous trouve, et plus je vous trouve, plus je vous cherche. Vous êtes inépuisable, et en rassasiant l’âme dans vos profondeurs, vous ne la rassasiez jamais ; elle est toujours affamée de vous, éternelle Trinité ; elle désire vous voir avec la lumière dans votre lumière. Comme le cerf soupire après l’eau vive des fontaines, mon âme désire sortir de l’obscure prison de son corps pour vous voir dans la vérité de votre Être.

Combien de temps encore votre visage sera-t-il caché à mes regards, ô éternelle Trinité. Feu et abîme de charité, dissipez donc ce nuage de mon corps, car la connaissance que vous m’avez donnée de vous-même dans votre Vérité m’a fait violemment désirer de déposer le fardeau de mon corps, et de donner ma vie pour l’honneur et la gloire de votre nom. J’ai goûté et j’ai vu avec la lumière de l’intelligence, dans votre lumière, l’abîme de votre Trinité éternelle et la beauté de votre créature. En me regardant en vous, j’ai vu que j’étais votre image, puisque vous m’avez fait participer à votre puissance.

Ô Père éternel, vous avez communiqué à mon intelligence la sagesse qui appartient à votre Fils unique, et le Saint-Esprit, qui procède de vous et de votre Fils, m’a donné la volonté qui me rend capable d’aimer.

Ô Trinité éternelle, vous êtes le Créateur ; je suis votre créature, et j’ai connu, par la création nouvelle, que vous m’avez donnée dans le sang de votre Fils, combien vous vous êtes passionné pour la beauté de votre créature.

Ô Abîme, ô Déité éternelle, ô Mer profonde, pouvez-vous me donner plus qu’en vous donnant vous-même ? Revêtez-moi, revêtez-moi de vous-même, éternelle Vérité, afin que je parcoure cette vie mortelle avec la véritable obéissance et la lumière de la sainte foi, dont vous enivrez de plus en plus mon âme. Grâces à Dieu.

Amen. »



 


Fête de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

 

28 avril 2020 2020 par Michel DEGLISE

Louis-Marie Grignion de Montfort, né le 31 janvier 1673 à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine) et mort le 28 avril 1716 à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée), est un saint prêtre français, fondateur de deux congrégations religieuses : la Compagnie de Marie (Pères montfortains) et les Frères de Saint-Gabriel. Représentant majeur de la seconde génération de l’école française de spiritualité, il a été béatifié en 1888 par Léon XIII, et canonisé en 1947 par Pie XII. Avec lui, tournons-nous vers la Vierge Marie, notre Mère et notre Reine.

« Je te choisis aujourd’hui, ô Marie,
en présence de toute la Cour Céleste,
pour ma Mère et ma Reine.

Je te livre et consacre,
en toute soumission et amour,
mon corps et mon âme,
mes biens intérieurs et extérieurs,
et la valeur même de mes bonnes actions
passées, présentes et futures,
te laissant un entier et plein droit
de disposer de moi
et de tout ce qui m’appartient,
sans exception, selon ton bon plaisir,
à la plus grande Gloire de Dieu,
dans le temps et l’éternité.

Amen. »

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort



 


Fête de Saint Marc

 

24 avril 2020 2020 par Michel DEGLISE

Le 25 avril, l’Église fête Saint Marc, l’un des quatre évangélistes. Son évangile est le plus ancien des quatre et il conserve l’écho du témoignage de Pierre. Demandons lui la grâce de devenir, comme lui, des témoins de la Bonne Nouvelle du Christ Ressuscité !

Saint Marc, Dieu vous a choisi pour propager l’Évangile dans les terres lointaines ; Il vous a donné Son esprit saint et ainsi vous êtes venu sur notre terre où vous avez construit à Byblos une église et vous êtes devenu une lumière pour le monde et le sel de la Terre, une récolte bénie dans le Royaume de Dieu.

Après que vous ayez été le gardien honnête de sa vigne, nous vous prions d’être notre patron saint, pour que Jésus nous offre à nous aussi son Esprit Saint ! Pour que nous transmettions la parole de Votre évangile aux peuples de la terre et offrions la Gloire du Seigneur au monde.

Gloire à Dieu le Père, le Fils et l’Esprit Saint, pour les siècles des siècles !

Amen.



 


Prière à la Divine Miséricorde de Saint Jean-Paul II

 

19 avril 2020 2020 par Michel DEGLISE

En cette fête de la Divine Miséricorde, tournons-nous vers le Père Miséricordieux avec Saint Jean-Paul II et confions lui Mgr David Macaire qui fête son 4ème anniversaire d’ordination épiscopale, la Martinique et le monde entier :

« Dieu, Père miséricordieux,
qui as révélé Ton amour
dans ton Fils Jésus-Christ,
et l’as répandu sur nous
dans l’Esprit Saint Consolateur,
nous Te confions aujourd’hui
le destin du monde
et de chaque homme.

Penche-toi sur nos péchés,
guéris notre faiblesse,
vaincs tout mal,
fais que tous les habitants de la terre
fassent l’expérience
de ta miséricorde,
afin qu’en Toi, Dieu Un et Trine,
ils trouvent toujours
la source de l’espérance.

Père éternel,
pour la douloureuse Passion
et la Résurrection de ton Fils,
accorde-nous ta miséricorde,
ainsi qu’au monde entier !

Amen. »



 


Neuvaine de la Divine Miséricorde

 

18 avril 2020 2020 par Michel DEGLISE

Comme nous l’avons fait depuis 2016, du vendredi saint au samedi de Pâques, confions Mgr David Macaire, qui célèbre en ce mois d’avril le cinquième anniversaire de son ordination épiscopale, et notre diocèse au Cœur Miséricordieux de Jésus, en priant avec foi cette neuvaine accompagnée du chapelet de la Divine Miséricorde, avant la fête de la Divine Miséricorde le dimanche 19 avril 2020.

C’est Jésus lui-même qui a demandé à Sainte Faustine l’instauration de cette fête de la Divine Miséricorde :

« Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour, les entrailles de ma miséricorde sont grandes ouvertes. Je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s’approcheront de la source de ma miséricorde. »

Saint Jean-Paul II a choisi pour répondre à cette demande du Seigneur le 1er dimanche après Pâques.

Chaque jour, après avoir médité les intentions de la neuvaine, nous ferons le chapelet de la miséricorde divine qui se médite sur un chapelet de la manière suivante :

-  D’abord, nous dirons un « Notre Père », un « Je vous salue » et le « Je crois en Dieu »,
-  Puis, sur les grains du Notre Père, nous dirons : « Père Eternel, je t’offre le Corps et le Sang, l’âme et la divinité de ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier » ,
-  Sur les grains du Je vous salue Marie : « Par sa douloureuse Passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier ».
-  Et à la fin, « Dieu saint, Dieu fort, Dieu éternel, prends pitié de nous et du monde entier ».

Le dernier jour de la neuvaine, après le chapelet, nous dirons la prière de consécration à Jésus Miséricordieux :

« Très Miséricordieux Jésus, ta bonté est infinie et les trésors de tes grâces sont inépuisables. J’ai une confiance sans bornes en ta miséricorde qui dépasse toutes tes œuvres.
Je me consacre totalement et sans réserve à toi afin de vivre et de tendre à la perfection chrétienne dans les rayons qui jaillirent de ton divin cœur transpercé sur la croix.
Je désire propager ta miséricorde en accomplissant des œuvres spirituelles et corporelles de miséricorde, et particulièrement en convertissant les pécheurs, en aidant les pauvres, en consolant les affligés et les malades, en priant pour les agonisants et les âmes qui souffrent au purgatoire.
Protège-moi, car, devant servir à ta propre gloire, je crains tout de ma faiblesse, mais en même temps, j’espère tout obtenir de ton inépuisable Miséricorde. O Bon sauveur, puisse l’humanité entière connaître l’abîme insondable de ta Miséricorde, avoir confiance en sa toute puissance et la glorifier ici-bas et dans l’éternité.
Amen »

Enfin, nous dirons trois fois : « Jésus, j’ai confiance en Toi ! »

Premier jour (vendredi saint)

Prions pour les Âmes des pécheurs et l’humanité entière.
Aujourd’hui, amène-moi l’humanité entière, et particulièrement tous les pécheurs et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde. Tu me consoleras ainsi dans cette amère tristesse dans laquelle me plonge la perte des âmes.

Très Miséricordieux Jésus, dont le propre est d’avoir pitié de nous et de nous pardonner, ne regarde pas nos péchés, mais la confiance que nous avons en Ton infinie bonté et reçois notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David dans la demeure de Ton Cœur très compatissant et ne l’en laisse pas sortir pour l’éternité.

Nous T’en supplions par l’amour qui T’unit au Père et au Saint Esprit.
Ô toute-puissance de la miséricorde divine,
Secours pour l’homme pécheur,
Tu es miséricorde et océan de pitié,
Tu viens à l’aide à celui qui Te prie avec humilité.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur toute l’humanité enfermée dans le Cœur très compatissant de Jésus et particulièrement sur les pauvres pécheurs - et par Sa douloureuse passion, témoigne-nous Ta miséricorde afin que nous glorifiions la toute-puissance de Ta miséricorde pour les siècles des siècles. Amen. (1210-1211)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Deuxième jour (samedi saint)

Prions pour les Âmes sacerdotales et religieuses.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes sacerdotales et religieuses, et immerge-les dans mon insondable miséricorde. Elles m’ont donné la force d’endurer mon amère passion, par elles comme par des canaux, ma miséricorde se déverse sur l’humanité.

Très Miséricordieux Jésus, de qui provient tout ce qui est bon, multiplie Tes grâces en nous, en notre diocèse et tout particulièrement en notre évêque David, afin qu’il accomplisse de dignes actes de miséricorde, pour que ceux qui le regardent, glorifient le Père de miséricorde qui est au ciel.

La source de l’amour divin,
Demeure dans les cœurs purs,
Plongés dans la mer de la miséricorde,
Rayonnante comme les étoiles, claire comme l’aurore.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur ce groupe d’élus de Ta vigne, les âmes sacerdotales et religieuses, et comble-les de la puissance de Ta bénédiction, et par le sentiment du Cœur de Ton Fils dans lequel elles sont enfermées, accorde-leur la force de Ta lumière, afin qu’elles puissent guider les autres sur les chemins du salut, pour chanter ensemble la gloire de Ton insondable miséricorde pour l’éternité. Amen. (1212-1213)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Troisième jour (dimanche de Pâques)

Prions pour les Âmes pieuses et fidèles.
Aujourd’hui, amène-moi toutes les âmes pieuses et fidèles et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde ; ces âmes m’ont consolé sur le chemin de croix, elles furent cette goutte de consolation au milieu d’un océan d’amertume.

Très Miséricordieux Jésus qui accordes à tous avec surabondance les grâces du trésor de Ta miséricorde, reçois notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David dans la demeure de Ton Cœur très compatissant, et ne l’en laisse pas sortir pour les siècles. Nous T’en supplions par l’inconcevable amour dont brûle Ton Cœur pour le Père céleste.

Impénétrables sont les merveilles de la miséricorde,
Insondables au pécheur comme au juste,
Sur tous, Tu jettes un regard de pitié,
Tu nous attires vers Ton amour.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes fidèles, héritage de Ton Fils, et par Sa douloureuse passion, accorde-leur Ta bénédiction et entoure-les de Ton incessante protection afin qu’elles ne perdent l’amour ni le trésor de la sainte foi, mais qu’avec le chœur des saints elles glorifient Ton infinie miséricorde pour les siècles des siècles. Amen. (1214-1215)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Quatrième jour (lundi de Pâques)

Prions pour les Âmes des non-croyants et de ceux qui ne connaissent pas encore Jésus.
Aujourd’hui, amène-moi les païens et ceux qui ne me connaissent pas encore, j’ai également pensé à eux durant mon amère passion, et leur zèle futur consolait mon cœur. Immerge- les dans l’océan de ma miséricorde.

Très compatissant Jésus qui es la lumière du monde entier, reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes des non-croyants qui ne Te connaissent pas encore ; que les rayons de Ta grâce les illuminent, afin qu’elles aussi glorifient avec nous les merveilles de Ta miséricorde, et ne les laisse pas sortir de la demeure de Ton Cœur très compatissant.

Que la lumière de Ton amour,
Illumine les ténèbres des âmes,
Fais que ces âmes Te connaissent,
Et qu’elles glorifient avec nous Ta miséricorde.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes des non-croyants et de ceux qui ne Te connaissent pas encore, mais qui sont enfermés dans le Cœur très compatissant de Jésus. Attire-les vers la lumière de l’Évangile. Ces âmes ne savent pas combien est grand le bonheur de T’aimer ; fais qu’elles glorifient la largesse de Ta miséricorde dans les siècles des siècles. Amen. (1216-1217)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Cinquième jour (mardi de Pâques)

Prions pour les Âmes des hérétiques et des apostats.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes des hérétiques et des apostats et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde ; dans mon amère passion, elles me déchiraient le corps et le cœur, c’est-à-dire mon Église. Lorsqu’elles reviennent à l’unité de l’Église, mes plaies se cicatrisent, et de cette façon elles me soulageront dans ma passion.

Très Miséricordieux Jésus qui es la bonté même, Tu ne refuses pas la lumière à ceux Te la demandent, reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes des frères séparés et attire-les par Ta lumière à l’unité de l’Église, et ne les laisse pas sortir de la demeure de Ton Cœur très compatissant mais fais qu’elles aussi glorifient la largesse de Ta miséricorde.

Même pour ceux qui mirent en pièces le manteau de Ton unité,
Coule de Ton Cœur une source de pitié.
La toute-puissance de Ta miséricorde, ô Dieu,
Peut retirer même ces âmes de l’erreur.

Père Éternel, jette un regard miséricordieux sur notre évêque David ainsi que sur les âmes des frères séparés et surtout ceux qui persistant obstinément dans leurs erreurs, gaspillèrent Tes bontés et abusèrent de Tes grâces. Ne regarde pas leurs fautes, mais l’amour de Ton Fils et Son amère passion qu’Il souffrit également pour elles, puisqu’elles aussi sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Fais qu’elles aussi glorifient Ton immense miséricorde dans les siècles des siècles. Amen. (1218-1219)

Chapelet de la Divine Miséricorde


Sixième jour (mercredi de Pâques)

Prions pour les Âmes douces et humbles.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants et immerge-les dans ma miséricorde. Ces âmes ressemblent le plus à mon cœur, elles m’ont réconforté dans mon amère agonie ; je les voyais veiller comme des anges terrestres qui veilleront sur mes autels, sur elles je verse des torrents de grâces. Seule une âme humble est capable de recevoir ma grâce, aux âmes humbles j’accorde ma confiance.

Très miséricordieux Jésus qui as dit Toi-même : Apprenez de moi que Je suis doux et humble de cœur - reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants. Ces âmes plongent dans le ravissement le ciel entier et sont la prédilection particulière du Père céleste. Elles sont un bouquet de fleurs devant le trône divin où Dieu seul se délecte de leur parfum. Ces âmes demeurent pour toujours dans le Cœur très compatissant de Jésus et chantent sans cesse l’hymne de l’amour et de la miséricorde pour les siècles.

L’âme véritablement humble et douce
Respire déjà le paradis sur terre,
Et le parfum de son cœur humble
Ravit le Créateur Lui-même.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes douces et humbles, et sur les âmes des petits enfants, enfermées dans la demeure du Cœur très compatissant de Jésus. Ce sont ces âmes qui ressemblent le plus à Ton Fils, le parfum de ces âmes monte de la terre et atteint Ton trône. Père de miséricorde et de toute bonté, je T’implore par l’amour et la prédilection que Tu as pour ces âmes, bénis le monde entier, afin que toutes les âmes puissent chanter ensemble la gloire de Ta miséricorde pour l’éternité. Amen. (1220-1223)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Septième jour (jeudi de Pâques)

Prions pour les Âmes qui honorent et glorifient particulièrement la miséricorde de Jésus.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes qui honorent et glorifient particulièrement ma miséricorde et immerge-les dans ma miséricorde. Ces âmes ont le plus vivement compati aux souffrances de ma passion et ont pénétré le plus profondément dans mon esprit. Elles sont le vivant reflet de mon cœur compatissant. Ces âmes brilleront d’un éclat particulier dans la vie future, aucune n’ira dans le feu de l’enfer, je défendrai chacune d’elles en particulier à l’heure de la mort.

Très Miséricordieux Jésus dont le Cœur n’est qu’amour, reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes qui honorent et glorifient particulièrement la grandeur de Ta miséricorde. Ces âmes sont puissantes de la force de Dieu Lui-même ; au milieu de tous les tourments et contrariétés, elles avancent confiantes en Ta miséricorde ; ces âmes sont unies à Jésus et portent l’humanité entière sur leurs épaules. Ces âmes ne seront pas jugées sévèrement, mais Ta miséricorde les entourera au moment de l’agonie.

L’âme qui célèbre la bonté de son Seigneur,
Est tout particulièrement aimée de Lui.
Elle est toujours proche de la source vive,
Et puise les grâces en la miséricorde divine.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes qui glorifient et honorent Ton plus grand attribut, c’est-à-dire Ton infinie miséricorde, qui sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Ces âmes sont un vivant Évangile, leurs mains sont pleines d’actes de miséricorde et leur âme débordante de joie chante l’hymne de la miséricorde du Très-Haut. Je T’en supplie mon Dieu, manifeste-leur Ta miséricorde selon l’espérance et la confiance qu’elles ont mises en Toi, que s’accomplisse en elles la promesse de Jésus qui leur a dit : Les âmes qui vénéreront mon infinie miséricorde - je les défendrai moi-même durant leur vie et particulièrement à l’heure de la mort comme ma propre gloire. (1224-1225)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Huitième jour (vendredi de Pâques)

Prions pour les Âmes du purgatoire.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes qui sont dans la prison du purgatoire et immerge-les dans l’abîme de ma miséricorde, que les flots de mon sang rafraîchissent leurs brûlures. Toutes ces âmes me sont très chères, elles s’acquittent envers ma justice ; il est en ton pouvoir de leur apporter quelque soulagement. Puise dans le trésor de mon Église toutes les indulgences, et offre-les pour elles ; ô si tu connaissais leur supplice, tu offrirais sans cesse pour elles l’aumône de ton esprit, et tu paierais leurs dettes à ma justice.

Très miséricordieux Jésus qui as dit Toi-même vouloir la miséricorde, voici que j’amène à la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes du purgatoire - les âmes qui Te sont très chères, mais qui pourtant doivent rendre des comptes à Ta justice - que les flots de sang et d’eau jaillis de Ton Cœur éteignent les flammes du feu du purgatoire, afin que, là aussi, soit glorifiée la puissance de Ta miséricorde.

De la terrible ardeur du feu du purgatoire
Une plainte s’élève vers Ta miséricorde,
Et ils connaissent consolation, soulagement et fraîcheur,
Dans le torrent d’eau à Ton sang mêlé.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes souffrant au purgatoire, mais qui sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Je T’implore par la douloureuse passion de Jésus, Ton Fils, et par toute l’amertume dont Son âme très sainte fut inondée, montre Ta miséricorde aux âmes qui sont sous Ton regard juste ; ne les regarde pas autrement qu’à travers les plaies de Jésus, Ton très cher Fils, car nous croyons que Ta bonté et Ta pitié sont sans mesure. (1226-1227)
Chapelet de la Divine Miséricorde


Neuvième jour (samedi de Pâques)

Prions pour les Âmes froides.
Aujourd’hui, amène-moi les âmes froides, et immerge-les dans l’abîme de ma miséricorde. Ce sont ces âmes qui blessent le plus douloureusement mon Cœur. C’est une âme indifférente qui au Jardin des Oliviers m’inspira la plus grande aversion. C’est à cause d’elles que j’ai dit : "Père, éloigne de moi ce calice, si telle est Ta volonté." Pour elles, l’ultime planche de salut est de recourir à ma miséricorde.

Très compatissant Jésus qui n’est que pitié, je fais entrer dans la demeure de Ton Cœur très compatissant notre diocèse et tout particulièrement notre évêque David ainsi que les âmes froides, que dans ce feu de Ton pur amour, se réchauffent ces âmes glacées, qui ressemblent à des cadavres et T’emplissent d’un tel dégoût. Ô très compatissant Jésus, use de la toute-puissance de Ta miséricorde et attire-les dans le brasier même de Ton amour, et donne-leur l’amour divin, car tu peux tout.

Feu et glace ensemble ne peuvent être mêlés,
Car le feu s’éteindra ou la glace fondra.
Mais Ta miséricorde, ô mon Dieu,
Peut soutenir de plus grandes misères encore.

Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur notre évêque David ainsi que sur les âmes froides, qui sont cependant enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Père de miséricorde, je Te supplie par l’amertume de la passion de Ton Fils et par Son agonie de trois heures sur la croix : permets qu’elles aussi célèbrent l’abîme de Ta miséricorde... (1228-1229)

Chapelet de la Divine Miséricorde et Consécration



 


Prière pour le Dimanche de la Résurrection et l’Octave de Pâques

 

18 avril 2020 2020 par Michel DEGLISE

La semaine de l’Octave de Pâques est comme un long dimanche se prolongeant sur huit jours, où chaque jour est Jour de Pâques. Partageons la joie de Pâques avec tous nos frères en leur annonçant, nous aussi, la Bonne Nouvelle : « Christ est Ressuscité, alleluia ; Il est vraiment Ressuscité ! Alleluia ! Alleluia ! »

Le Christ est ressuscité des morts,
par la mort il a vaincu la mort,
à ceux qui sont dans les tombeaux
Il a donné la vie !

Réjouissons-nous en ce jour de la Résurrection car le Christ,
hier accablé de moqueries, couronné d’épines,
pendu au bois, aujourd’hui se relève du tombeau.

Réjouissons-nous car le Christ baigne de sa clarté
ceux que les ténèbres de l’enfer retiennent captifs.

Réjouissons-nous en ce printemps de la vie,
car une espérance jaillit parmi les victimes
des guerres, des tremblements de terre,
parmi les affligés du corps et de l’âme.

Réjouissons-nous, car par la croix toute tristesse est abolie,
et la joie inonde le monde.

Réjouissons-nous, car le Seigneur
est descendu au plus profond de la terre,
est descendu au plus profond du coeur des hommes, où se tapit l’angoisse ;

Il les a visités, Il les a illuminés,
et tourments, angoisse, enfer sont anéantis,
engloutis dans l’abîme d’amour ouvert au flanc percé du Seigneur.

Réjouissons-nous, car il est ressuscité le Christ, la joie éternelle.



 


Prière pour le Samedi Saint

 

11 avril 2020 2020 par Michel DEGLISE

C’est le Samedi Saint et ton corps, Seigneur, a été placé dans le tombeau.