La parabole des lunettes rondes


Informations

samedi 1 février 2020
Diocèse de Martinique

Un homme se vit, un jour, prescrire des lunettes par son médecin. Si les corrections et les détails techniques incombaient aux spécialistes, la dimension esthétique du nouvel outil était de son ressort. Cet homme était un religieux. Il opta pour une paire de lunettes rondes… Rondes comme celles du pape Pie XII, rondes comme celles du père Lagrange, de saint Maximilien Kolbe, ou, certainement, de saint Thomas d’Aquin, bref rondes…

L’affaire ne fut pas aisée ! Les lunettes rondes n’étaient plus (mais alors plus du tout !) à la mode ! Les opticiens, d’abord incrédules puis abasourdis, tentaient, à chaque nouvelle paire, de le convaincre de changer, de prendre des lunettes carrées… On pouvait peut-être lui arrondir les angles !? Les esthètes et autres modistes qu’il rencontrait évaluaient la forme de son visage, la tendance ou la mode et tentaient de lui faire faire un autre choix. Mais lui refusa tout compromis ! De guerre lasse, les vendeurs finissaient, après avoir feuilleté en vain mille et-un catalogues, par dénicher, dans le fond d’un tiroir d’une arrière-boutique, une monture, certes "mathusalémienne", mais… ronde ! Ronde, comme celle de Pie XII ou du P. Lagrange… !

Démodé pendant quelques années, quelle ne fut pas la surprise du bon frère de voir apparaître, sur le nez des personnes les plus élégantes du moment, des lunettes qui n’étaient plus tout a fait carrées. Puis, le temps arrangeant les choses, tout le monde se mit à « s’arrondir »… je parle bien sûr des porteurs de lunettes… ou, plutôt, des lunettes elles-mêmes ! Si bien qu’au bout du compte notre religieux à lunettes se trouva… à la mode. Oui, à la mode ! avec ses lunettes qu’il avait conservées quand tous les autres les rejetaient, ses lunettes rondes comme celles de saint Maximilien ou de saint Thomas…

Cette parabole des lunettes rondes est celle de notre foi en ce début de XXIe siècle si peu catholique. L’Eglise est comme ces lunettes rondes : elle n’est pas (mais alors pas du tout !) à la mode. Nos principes et nos convictions ne correspondent pas à la façon de penser en vogue. Nos pratiques et nos dogmes paraissent vieillots, désuets, out-of-date, définitivement rangés au placard des arrière-boutiques des doctrines les plus piteuses et moyenâgeuses. Notre discours moral, sans compromis, notamment sur la sexualité ou la conjugalité, la liturgie de nos assemblées ou la structure masculine de notre clergé sont loin des religions à la mode. Les gens n’entendent pas la liberté quand nous invoquons la fidélité absolue ; ils ne voient ni joie, ni consolation dans les célébrations rituelles des sacrements qui procurent pourtant le salut de Dieu ; les foules ne ressentent pas la fraternité dans le rapport paternel aux pasteurs ; notre engagement dans la société semble manquer de radicalité, de violence, de virilité pour défendre une certaine idée de Dieu ou du monde. Pour les personnes fragilisées, nous sommes peu crédibles. En nous revendiquant non-violents, nous paraissons aussi niais qu’incapables de changer le monde.

Cependant, comme pour les lunettes, le temps arrangera les choses : ce monde qui expérimente les pratiques libertaires connaîtra bientôt la frustration, s’ennuiera des célébrations religieuses sans présence réelle, sera las de se jeter au pied de gourous qui n’ont rien d’autre à donner qu’eux-mêmes ! La pauvreté naïve de l’Eglise révélera la vérité farouche de son message et manifestera sa mission anti-système et révolutionnaire !

Elle seule n’aura pas hurlé avec les loups ou, plutôt, bêlé avec les moutons ! Alors, on se mettra à arrondir les angles des opinions anti-catholiques ; et nous, qui avons conservé la foi quand tous les autres la rejetaient, nous serons… à la mode. Oui, à la mode et catholiques comme Pie XII, comme le père Lagrange, saint Maximilien Kolbe et saint Thomas d’Aquin !

+ Fr David Macaire, Archevêque

de Saint-Pierre et Fort-de-France ■

Dans la même catégorie

  • Diocèse de Martinique

    Proposez un service !

    C’est un titre volontairement ambivalent : il veut dire « prenez un service dans l’Église » mais aussi « proposez à quelqu’un de servir ». Le [...]

    lundi 26 février 2024
    Mots de l'évêque

  • Diocèse de Martinique

    Rangez votre chambre... et changez vos coeurs !

    C'est un signe qui ne trompe pas ! En dehors des enfants et des adolescents qui ne sont pas encore éduqués, des adultes qui n'ordonnent pas leur [...]

    vendredi 16 février 2024
    Mots de l'évêque

  • Diocèse de Martinique

    Bénissez, ne maudissez-pas

    Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres. (…) Bénissez ceux qui vous persécutent ; [...]

    samedi 27 janvier 2024
    Mots de l'évêque